Jakob Meyer, soldat de Napoléon ; 1808-1813

Couverture du livre « Jakob Meyer, soldat de Napoléon ; 1808-1813 » de Jakob Meyer aux éditions Autrement
  • Date de parution :
  • Editeur : Autrement
  • EAN : 9782746713307
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Parmi les nombreux récits de militaires ayant pris part à l'épopée napoléonienne, celui de Jakob Meyer présente des particularités, révélées en partie par son titre original : Destinée et aventures de guerre de l'ancien maréchal des logis d'artillerie de l'armée de Westphalie Jakob Meyer de... Voir plus

Parmi les nombreux récits de militaires ayant pris part à l'épopée napoléonienne, celui de Jakob Meyer présente des particularités, révélées en partie par son titre original : Destinée et aventures de guerre de l'ancien maréchal des logis d'artillerie de l'armée de Westphalie Jakob Meyer de Dransfeld au cours des campagnes d'Espagne et de Russie. Il ne s'agit pas d'un journal de campagne à proprement parler, mais davantage d'une série de faits divers, de l'amusant au dramatique, vécus et ressentis personnellement par l'auteur. Son récit, écrit vingt ans après les faits, fait en outre une large part à sa mémoire et au retravail des événements que celle-ci engendre.
Le statut politique et militaire de Jakob Meyer est aussi particulier : habitant du grand-duché de Hanovre, il devient citoyen émancipé du Royaume de Westphalie, créé en 1807 par Napoléon. Moins d'un an plus tard Jakob, engagé volontaire, va participer aux combats sanglants des campagnes de Catalogne puis de Russie. Dès 1815, la situation politique sera revenue au statu quo ante, le royaume aura disparu. Mais pour les soldats de la Grande Armée, rien ne sera plus pareil. On sent pourtant persister chez Jakob Meyer l'attachement viscéral au " grand homme " dont le charisme a entraîné des centaines de milliers d'Européens vers la gloire puis le désastre. Mais son récit, loin de la geste héroïque de la Grande Armée, dépeint aussi de manière crue l'histoire des petits et des sans grades. Dernière particularité de notre maréchal des logis : Jakob Meyer est juif. Alors que sous l'Ancien Régime les Juifs étaient des étrangers tolérés et donc exclus de l'armée, leur émancipation, en France en 1791 puis en Europe au fur et à mesure des annexions et occupations, en a fait des citoyens ordinaires soumis à la conscription et admis au volontariat.
Enfin, parlons de l'auteur, le héros de ce récit : à travers les événements, on voit apparaître un être droit et courageux, doté d'une grande curiosité qui lui fait dépeindre avec talent les paysages et événements qu'il traverse, les personnes qu'il rencontre.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions