Il est grand temps de rallumer les etoiles

  • Difficile de résister à l’appel étoilé de cette couverture. Et puis, Virginie Grimaldi procure tellement de bien-être dans ses récits, une vraie bouffée d’oxygène.

    Anna est une femme courageuse, qui tente en vain de joindre les deux bouts en élevant seule ses deux filles, Chloé 17 ans et Lily 12 ans. Avoir la tête dans le guidon n’est peut-être pas la meilleure solution pour cette mère totalement dépassée. Un jour, un déclic, Anna apprend que son aînée décroche de ses études et que sa cadette est harcelée, un tournant s’annonce. « Elles n’ont plus trois ans. Mes câlins ne suffisent plus à soigner leurs maux. » Voilà ce trio embarqué dans un road-trip en camping-car direction le nord de l’Europe, avec pour seul objectif : renouer les liens familiaux.

    Virginie Grimaldi a su me faire rire et pleurer à travers ce roman polyphonique. En alternant les voix d’Anna, Chloé et Lily, elle nous expose le point de vue de chacune durant ce voyage qui à jamais changera leurs vies. « On venait de se faire mettre KO par la beauté du monde. » Le thème principal est l’amour, celui d’une femme, d’une mère, d’une fille, d’une amie. C’est un questionnement sur l’amour que l’on porte à autrui, sur la place qu’il a ou n’a pas dans notre vie. C’est une réflexion sur nos choix de vie, qui sont (peut-être) un peu trop écartés de leur objectif principal : le bonheur. Il nous heurte également sur notre rôle de maman, pas si simple à tenir lorsque le quotidien n’aide pas, que l’on se sent seule et faible, comment être capable d’assurer la joie et l’envie de vivre à notre progéniture. « Dès leur premier cri, ma vie n’a plus eu qu’un seul but : rendre mes filles heureuses. » Virginie Grimaldi, c’est une plume qui se lit en empruntant les montagnes russes, non pas celles qui nous font hurler de peur, mais celles qui nous font ressentir les émotions les plus profondes, celles qu’un lecteur recherche et ça fait un bien fou.
    « Tout au long de notre vie, on juge ce qui nous arrive, on se réjouit, on se lamente. Pourtant, on ne saura qu’au dernier moment s’il y avait lieu de se réjouir ou de se lamenter. Rien n’est figé, tout évolue. Ne sois pas triste aujourd’hui, car ce qui t’arrive est peut-être un grand bonheur. »


    http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2018/06/13/36483769.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com