Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Hippie trail

Couverture du livre « Hippie trail » de Ellea Bird et Severine Laliberte aux éditions Steinkis
  • Date de parution :
  • Editeur : Steinkis
  • EAN : 9782368462607
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Séverine est née en Grèce en 1973, et de longues années se sont écoulées avant qu'elle ne découvre la véritable histoire de sa naissance. Ce roman autobiographique, souvent très drôle et parfois dramatique, retrace son enquête auprès des protagonistes d'un voyage en 4L jusqu'en Afghanistan, sur... Voir plus

Séverine est née en Grèce en 1973, et de longues années se sont écoulées avant qu'elle ne découvre la véritable histoire de sa naissance. Ce roman autobiographique, souvent très drôle et parfois dramatique, retrace son enquête auprès des protagonistes d'un voyage en 4L jusqu'en Afghanistan, sur la célèbre Hippie Trail. Jusqu'à ce que tout dérape...

Une aventure pas très glorieuse, souvent drôle, qui désacralise le voyage initiatique des seventies.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (7)

  • A travers un récit personnel, le portrait d'une époque révolue, un récit d'aventure, retrouver les traces de son passé, une BD à découvrir.

    A travers un récit personnel, le portrait d'une époque révolue, un récit d'aventure, retrouver les traces de son passé, une BD à découvrir.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une histoire incroyablement sincère, profonde d’une simplicité efficace, illustrée par des dessins juste parfaits
    Séverine a su nous embarquer dans son épopée pré natale
    Merci me suis régalée

    Une histoire incroyablement sincère, profonde d’une simplicité efficace, illustrée par des dessins juste parfaits
    Séverine a su nous embarquer dans son épopée pré natale
    Merci me suis régalée

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • La Routes des Indes a fait rêver des générations, jusqu'à aujourd'hui où des lycéens en font l'objet de leur TPE (Travaux Personnels Encadrés). Ce livre apporte une originalité certaine par rapport à tout ce qui existait jusque là : le format de la BD tout d'abord, et l'enquête de l'auteur sur...
    Voir plus

    La Routes des Indes a fait rêver des générations, jusqu'à aujourd'hui où des lycéens en font l'objet de leur TPE (Travaux Personnels Encadrés). Ce livre apporte une originalité certaine par rapport à tout ce qui existait jusque là : le format de la BD tout d'abord, et l'enquête de l'auteur sur le voyage de ses parents. Une pièce importante à la mémoire du « Hippie Trail » qui n'était pas que celui d'anciens routards d'après 68, mais qui fait partie aujourd'hui de notre patrimoine : un élan vers d'autres cultures, d'autres civilisations qui ont imprégné nos modes de vie et de pensées...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Depuis toujours, Séverine ne cesse de poser des questions relatives à sa naissance à sa mère, qui élude sans arrêt ses interrogations, en mentionnant ces moments comme des « un accident de fin de voyage », qu’elle préfère ne pas ressasser. Tout ce que Séverine sait, c’est qu’elle est née en...
    Voir plus

    Depuis toujours, Séverine ne cesse de poser des questions relatives à sa naissance à sa mère, qui élude sans arrêt ses interrogations, en mentionnant ces moments comme des « un accident de fin de voyage », qu’elle préfère ne pas ressasser. Tout ce que Séverine sait, c’est qu’elle est née en Grèce, en 1973 dans une prison pour femmes en pleine dictature des Colonels. Mais comment sa mère, ancienne institutrice de nationalité française, a-t-elle pu se retrouver à accoucher dans pareilles conditions ?
    À force d’insister et de récolter des bribes de témoignages auprès de sa mère, de son père, et d’anciens amis de ses parents, Séverine, devenue adulte, parvient petit à petit à assembler les pièces du puzzle de ses origines.
    Elle nous entraîne ainsi dans un « hippie trail » à bord d’une 4L, dans les années 70, en sillonnant les routes jusqu’en Afghanistan…
    La consommation de drogue, les rencontres improbables, les nuits à la belle étoile, et les engueulades entre amis se succèdent durant ce road-trip hors du commun, où une bande de Français insatisfaits par les conséquences de Mai 68 se mettent en tête d’arpenter le monde en quête de liberté. L’auteure nous propose même une playlist en introduction de son récit, afin d’agrémenter ce périple d’une ambiance musicale principalement caractérisée par des sonorités typiques des 70’s.
    Mais ce qui s’annonçait comme un beau voyage se mue en cauchemar lorsque Viviane, la mère de Séverine, est arrêtée à la frontière entre la Turquie et la Grèce et est accusée d’avoir voulu faire passer de la drogue entre les deux pays… S’ensuit alors une longue période de détention, entrecoupée d’événements si rocambolesques qu’on peine presque à croire qu’ils puissent s’être réellement produits.
    Séverine Laliberté, archéologue au CRNS, alimente ce roman graphique familial de documents d’archives authentiques et de riches précisions, ce qui rend la lecture très instructive. Nous y apprenons beaucoup sur le contexte de Guerre Froide et la géo-politique des différents pays traversés par Viviane avant (et pendant) son incarcération. Les dessins en noir en blanc d’Elléa Bird contribuent à accentuer la côté historique de l’ouvrage, tout en animant cet incroyable « hippie trail » avec beaucoup de justesse. Ce roman graphique relate « l’autobiographie-prénatale » de l’auteure de façon détaillée, et rend ce récit d’autant plus incroyable qu’il ne s’agit pas seulement d’une aventure, mais d’une histoire vraie.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Depuis son plus jeune âge, Séverine a toujours voulu savoir pourquoi elle était née en Grèce et sa mère est toujours restée vague : c’était dû à « un accident à la fin d’un voyage » amenant la fillette à échafauder tout un tas de suppositions plus farfelues les unes que les autres. Mais un jour,...
    Voir plus

    Depuis son plus jeune âge, Séverine a toujours voulu savoir pourquoi elle était née en Grèce et sa mère est toujours restée vague : c’était dû à « un accident à la fin d’un voyage » amenant la fillette à échafauder tout un tas de suppositions plus farfelues les unes que les autres. Mais un jour, devenue adulte, elle ressent vraiment le besoin d’en savoir davantage sur son histoire et somme sa mère de s’expliquer ; elle interroge son père également et s’aperçoit que tous deux n’ont pas la même version de l’histoire. Alors elle recherche leurs amis, les personnes les ayant côtoyés dans leur jeunesse et reconstitue peu à peu les pièces du puzzle.
    Cela lui prendra dix ans pour retracer son « autobiographie prénatale » (sous-titre de ce roman graphique). Séverine Laliberté est archéologue au CNRS, elle mène l’enquête comme elle mène ses fouilles : avec rigueur et en se documentant. Elle exhume tout un pan de son passé des archives familiales qu’on avait eu tendance à occulter et mène une véritable réflexion sur la mémoire. Elle retrace une tranche de son histoire et de l’Histoire de notre pays après les événements de 1968 dans un témoignage qui est d’autant plus précieux que les récits de routards sur la route des Indes dans les années 1970 sont peu nombreux en langue française alors qu’ils sont pléthoriques chez les anglosaxons.
    L’autrice ne juge jamais le comportement de ses parents et porte sur eux un regard distancié mais non dépourvu de tendresse. Elle décrit leur parcours vers l’Est à bord d’une 4L vert céladon, leur volonté de découvrir le monde, leur insouciance aussi : ils partaient sans véritable plan, avec peu d’économies, sans penser vraiment au lendemain. La scénariste évoque les étapes du trajet, les joies et les querelles, le contexte géopolitique plutôt oppressant (les années de plomb en Italie, le rideau de fer à l’Est, la Grèce des colonels) et les contes et légendes des pays traversés dans des encarts à la manière de ceux dispensés par Marjane Satrapi dans « Persépolis », puis l’arrêt brutal de cette utopie quelque part en Grèce avec un final digne du film « Argo » ! On est comme happé par l’histoire et l’on veut savoir le fin mot de cette naissance en Grèce et du retour en France ; alors je l’avoue, j’ai « sauté » les passages didactiques pour avancer plus vite sur le « Hippie Trail » en compagnie de Viviane, Eric et leurs deux amis et puis je suis revenue aux encarts ensuite pour mieux comprendre le contexte.…
    Au début de l’ouvrage, Séverine Laliberté nous fournit une playlist de titres phares de l’époque qui nous plongent dans l’ambiance. Le dessin d’Elléa Bird y contribue aussi. En noir et blanc, agrémenté de quelques touches de couleur pour souligner les passages importants et les éléments clés (dont la fameuse 4L !), avec des personnages bien typés et reconnaissables aux expressions travaillées. Les encarts historiques bénéficient de pleines pages et de détails soignés. Le noir et blanc donne un côté rétro à la narration et permet une transition aisée entre la période contemporaine de l’enquête et les flashbacks des années 1970. Des documents « incrustés » viennent ponctuer le récit et attester de sa véracité pour peu qu’on en doutât : plans, photos, coupures de presse, cartes postales, fragments de lettres et dessins de la grande sœur. Le lecteur a donc lui aussi l’impression de « fouiller » dans ce passé qui devient un peu le sien.
    Cette « road bd » nostalgique est beaucoup moins anecdotique qu’on pourrait le croire. Souvent drôle, instructive aussi, elle est également émouvante dans sa quête des origines, ses interrogations sur le souvenir et la mémoire, et sa description des relations mère-fille (avec une mention spéciale pour l’incroyable mamie Rose). Un album qui vous fera voyager de bien des façons… une réussite !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un récit d'aventure, de voyage, de famille sur un fond historique : en bref, un condensé de tout ce que j'aime !
    Cette histoire folle peut paraître sortie d'un roman alors qu'il s'agit d'une histoire vraie... on est vite pris dans ce road trip romanesque, où l'excitation du voyage se mèle à la...
    Voir plus

    Un récit d'aventure, de voyage, de famille sur un fond historique : en bref, un condensé de tout ce que j'aime !
    Cette histoire folle peut paraître sortie d'un roman alors qu'il s'agit d'une histoire vraie... on est vite pris dans ce road trip romanesque, où l'excitation du voyage se mèle à la tension.
    Le trait très joli porte bien ce récit et alterne bien séquences à l'encre noire et éléments colorés.
    Je recommande vivement ce livre à tout amateur d'aventures folles et de récits de voyage !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.