• Habitants du Midwest pris dans un vortex de violence
    *
    ALERTE COUP DE COEUR
    *
    Oui, encore dans cette même année, j'ai eu l'immense plaisir de recevoir un coup de poing dans l'abdomen. Dit comme ça, ça fait glauque mais on se comprend hein ! J'imagine, d'après tous les bons avis – voire excellents- ici sur la Toile, vous savez de quoi je parle.
    De 734 pages de pur bonheur de lecture.
    Une telle frénésie m'a emporté durant 4 jours que j'ai oublié tout le reste autour de moi.
    Il faut que je vous explique ce qu'on retrouve à l'intérieur de ce pavé.
    De la violence (énormément), du sang (beaucoup!), des armes (de toutes sortes), de l'amour (que ça en déborde), du sexe, de la vengeance (pure et dure) et des secrets en pagaille.
    *
    Vu comme ça, -j'ai parlé de bonheur juste avant – vous souriez certainement. Mais oui, je ne vous l'ai pas encore rappelé, c'est un roman noir . Le noir si noir que même les chats n'y verraient rien....(le lien ? Il n'y en a pas!, c'est une illustration).
    *
    Focus sur le lieu : le Kansas, cet état perdu en plein milieu des USA. La morne plaine, avec juste des champs de mais à foison sous une chaleur caniculaire.
    Les personnages : une desperate housewife , un fils borderline, une ado paumée, l'autre fils tout pimpant. On mélange bien et on se retrouve dans un engrenage infernal où personne n'en sortira indemne. Impossible.
    Vous ai-je donné envie d'ouvrir ce petit bijou de thriller psychologique ?
    J'espère bien !
    *
    C'est dérangeant, glauque, glaçant, cruel, énervant parfois, flippant mais surtout GRANDIOSE. On s'attache à eux, on les déteste, on a envie d'en étriper certains (grrr), on en veut aussi à l'auteur pour certains twists (là, je vais faire ma Annie Wilkes dans Misery pour soudoyer l'auteur afin qu'il rectifie quelques détails:).
    *
    La cerise sur le gateau : les questions morales qui parsèment le récit. L'identification à certains personnages sont inévitables – je suis mère de 3 enfants donc forcément je me suis intéressée à la problématique de la protection de son enfant coûte que coûte - , le silence sur des traumatismes, la souffrance qu'on peut infliger aux autres ou à soi-même .
    *
    Un point négatif : la couverture très nineties ou SF qui ne rend pas justice à la teneur du contenu. Et puis « Helena », où es-tu ? Où te caches-tu ? Ah oui, toi qui t'es perdue dans un des chapitres de la fin. Peut-être que l'auteur va utiliser ton personnage dans un « spin off » ou une suite ? Comme il a utilisé la maison maudite de cette famille dans son 1er roman « Les loups à leur porte ». (magistral aussi ).
    *
    Voilà, vous l'aurez compris, j'ai été conquise par cette prouesse littéraire, cette tornade d'émotions .
    Qui est coupable ? Qui est sain d'esprit là-dedans ? Accrochez-vous bien et laissez vos jugements moraux de côté durant 3 jours (peut-être 2 si vous lisez aussi la nuit, avec la lumière allumée bien sûr pour vous épargner des cauchemars).
    *
    Le pouls s'accélère, le souffle est court, ça y est on a le vertige, on est dedans !
    *
    Lu dans le cadre des #MRL2018 de #RAKUTEN

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus

Les dédicaces

  • Rencontre avec Jeremy Fel

    Rencontre avec Jeremy Fel

    Le vendredi 23 novembre 2018

    Librairie Le Livre et la Tortue
    47 Esplanade du Belvédère, 92130 Issy-les-Moulineaux, France

Service proposé en partenariat avec Les Dédicaces

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions