Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Haute société

Couverture du livre « Haute société » de Vita Sackville-West aux éditions Autrement
  • Date de parution :
  • Editeur : Autrement
  • EAN : 9782746712119
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Evelyn Jarrold est la veuve de Tommy Jarrold, tué au cours de la Première guerre mondiale, fils du vieux William Jarrold, fondateur de la dynastie familiale (dont les autres représentants masculins sont beaucoup plus ternes) et bientôt baronnet. Evelyn, qui approche la quarantaine, est la mère... Voir plus

Evelyn Jarrold est la veuve de Tommy Jarrold, tué au cours de la Première guerre mondiale, fils du vieux William Jarrold, fondateur de la dynastie familiale (dont les autres représentants masculins sont beaucoup plus ternes) et bientôt baronnet. Evelyn, qui approche la quarantaine, est la mère de Dan, adolescent envoyé à Eton. Parfaite représentante de la haute société oisive, c'est une femme sophistiquée, exigeante jusqu'à en être manipulatrice, mais sensible et impulsive. Malgré leur différence d'âge, elle tombe amoureuse de Miles Vane-Merrick, député réformiste quoique issu d'une famille de hobereaux. Miles est de quinze ans plus jeune qu'elle, et son caractère fougueux, actif, idéaliste, l'entraîne vers « l'ivresse du moment » et ses projets plutôt que vers Evelyn - et pourtant il l'aime sincèrement. Ils prennent conscience, malgré leur appartenance au même monde ou presque, d'être le jouet de forces sociales opposées. Qui, dans cette relation contrariée, restera le plus fidèle à l'autre ? Qui est le plus porté au sacrifice ? Qui veut vraiment construire un amour durable ? Evelyn, en tout cas, ne parvient pas à attirer pleinement Miles auprès d'elle et à l'arracher à ses amis, des politiques et des intellectuels dont elle se méfie - ou faut-il dire, à monopoliser son temps et son attention ? Jalouse, torturée par la peur de s'abaisser, elle choisit de mettre fin à cette relation passionnée qui la maintenait encore du côté de la jeunesse, et de la vie.
Traduit par : Bernard Delvaille

Donner votre avis

Avis (2)

  • L'histoire se déroule en Angleterre dans les années 30, dans le milieu de la haute-bourgeoisie. Evelyn Jarrold est une jeune veuve d'une quarantaine d'années qui a perdu son mari pendant la guerre. Elle a un fils, Dan, qui fait ses études à Eton. Dan a des idées un peu à rebrousse-poil de son...
    Voir plus

    L'histoire se déroule en Angleterre dans les années 30, dans le milieu de la haute-bourgeoisie. Evelyn Jarrold est une jeune veuve d'une quarantaine d'années qui a perdu son mari pendant la guerre. Elle a un fils, Dan, qui fait ses études à Eton. Dan a des idées un peu à rebrousse-poil de son milieu puisqu'il a décidé, au grand désespoir de son grand-père, qu'il n'irait plus à la chasse. Evelyn est restée très attachée à la famille de son mari, la famille Jarrold, et éprouve une vraie affection pour son beau-père, un nouveau riche très attaché aux valeurs et traditions de son milieu. Evelyn profite doucement de sa vie de jeune veuve, partagée entre les virées shopping, les visites à sa belle-famille et l'éducation de son fils.

    Elle trouve sur sa route un jeune homme de quinze ans son cadet, Miles Vane-Merrick, dont est éprise sa nièce. On ne connait pas les détails mais Evelyn et Miles tombent tous deux rapidement amoureux. Leur histoire d'amour fait scandale dans leur milieu. Personne ne fait ouvertement de commentaire mais Evelyn sait que la famille Jarrold désapprouve cette liaison, à rebours des conventions de l'époque. Miles a, en plus, des idées ouvertement progressistes, socialistes. Cela fait grincer bien des dents, d'autant plus qu'il entraîne avec lui, Dan, le fils d'Evelyn.

    Evelyn et Miles sont si différents que l'on suppose rapidement que leur histoire d'amour va mal tourner. Evelyn est frivole, oisive. Miles veut changer les choses, défendre la classe ouvrière. Il fait de la politique, écrit un livre. Miles a tant de sujets d'intérêt alors qu'Evelyn n'a que lui à penser.

    A travers cette histoire d'amour, Vita Sackwille-West nous raconte le milieu de la haute bourgeoisie anglaise des années 30, ses valeurs, ses non-dits. C'est très bien écrit, fin, savoureux. On entre alternativement dans la tête des personnages et l'auteure nous fait faire des bonds dans l'histoire pour mieux nous faire découvrir ensuite ce qui s'est passé dans l'intervalle. Les scènes avec William Jarrold, le patriarche, sont drôles. Il m'a d'ailleurs souvent fait pensé à l'oncle Mathew des romans de Nancy Mitford. Il prend beaucoup de place dans la famille, il est extravagant, attaché aux valeurs de sa classe et se réjouit de faire vivre sa famille grâce à sa fortune. J'ai également pensé aux romans d'Edith Wharton, du fait de la description du milieu de la haute bourgeoisie du début du vingtième siècle.
    La chronique complète sur le blog : https://riennesopposealalecture.blogspot.com/2019/10/haute-societe-de-vita-sackville-west.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Bien mais pas au niveau des autres livres d'elle que j'ai déjà lu.

    Bien mais pas au niveau des autres livres d'elle que j'ai déjà lu.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.