• Girlhood est un thriller, ce qui me sort complètement de mes genres littéraires de confort plutôt science-fiction et fantastique ou encore contemporain et romance. C'est sans trop savoir où j'allais que je me suis aventurée dans cette histoire. Cette dernière se déroule dans un pensionnat de jeunes filles de familles relativement aisée. On y rencontre un groupe de quatre filles, Lily, Ama, Rowan et Harper, l'héroïne. Tout se passe bien jusqu'au jour de l'arrivée d'une nouvelle pensionnaire Kristy. Harper va être attirée et changée par cette inconnue qui lui ressemble beaucoup, même un peu trop. Une amitié forte va naître mais cela au détriment de l'amitié avec ces trois autres amies.


    Ce livre nous plonge au cœur de la vie de ce pensionnat, presque en huit-clos. Il m'a tout de suite mis assez mal à l'aise. Cat Clarke arrive vraiment à provoquer par sa plume des sentiments intenses et complètement perturbants pour le lecteur. Je n'avais jamais eu un livre qui me faisait me sentir presque mal en le lisant tant il est déstabilisant. Paradoxalement, c'est un roman qui se lit très facilement et relativement rapidement. Le lecteur est mal à l'aise face à cette lecture et en même temps, il est happé par cette histoire en voulant en savoir toujours plus. De nombreux secrets se dévoilent au fur et à mesure des pages, c'est ce qui entretient ce sentiment d'addiction jusqu'à la fin. Ce que j'ai trouvé un peu dommage par malgré tout, c'est que j'ai pratiquement deviner la fin au début de ma lecture. Le dénouement n'est pas très surprenant (pour moi en tout cas) même s'il correspond à l'histoire.


    Concernant les personnages, j'ai beaucoup aimé Rowan. Elle se comporte comme une dure à cuire, une fille drôle qui n'a pas peur du regard des autres. En même temps, je sais qu'elle a un grand cœur et qu'elle est une amie formidable sur laquelle on peut compter. En revanche, j'ai parfois eu du mal avec Harper. Elle est assez naïve et passive. J'avais envie de lui dire de se bouger un peu plus et d'arrêter de se voiler la face. Néanmoins, cette naïveté est justement nécessaire à l'histoire donc c'est un demi-point négatif.


    Cat Clarke a vraiment abordé beaucoup de sujets importants à travers ces 352 pages. Elle y évoque l'amitié dans sa forme bienveillante mais aussi sa forme nocive, le deuil, l'homosexualité, le mensonge tant aux autres qu'à soi-même. Également, ce livre nous démontre l'importance de rester soi-même et de ne pas jouer un rôle pour faire plaisir à quelqu'un. Tout cela très bien manié et utilisé par l'autrice au travers de sa plume qui me plait beaucoup.


    Pour conclure, une bonne lecture avec des messages forts et des sujets importants qui sont bien exploités et ce, même s'il est possible de deviner la fin relativement vite. Cela me donne tout de même envie de lire d'autres thrillers.

    - Louise du blog Le monde est un Livre (http://lemondestunlivre.blogspot.fr/2018/01/girlhood-cat-clarke.html)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com