Gary Cook T.1 ; le pont des Oubliés

  • Gary Cook est le type même de l'anti héros. Il est froussard, lâche et semble ne rien attendre de l'avenir. Physiquement il est rondouillard, du coup ça ne l'aide pas non plus à se sentir bien dans sa peau.
    Ses meilleurs compagnons : Elliott et Max sont aussi ses partenaires de pêche sur le bateau d'Eliott. L'un pilote, l'autre est à la reconnaissance et le dernier au harpon. Ce n'est pas un très beau rafiot et il est même plutôt mal en point. La vie se déroule ainsi chaque jour avec une sortie de pêche pour trouver de quoi ramasser quelques jetons et continuer à vivre pour éviter le percepteur.
    Pourtant de fil en aiguille des événements vont apporter des changements à leurs petites vies bien sages.
    Il y a d'abord le secret d'Eliott qui le rend triste et renfermé.
    L'énigme de la disparition de la maman de Gary qui lui pèse sur le cœur depuis ces 7 ans. Pourquoi l'a-t-elle abandonné?
    Et l'arrivée de Lou. Elle semble sortir de nulle part et va tout chambouler.
    Chambouler leur amitié, leurs vies et qui sait peut être aussi leurs avenirs.
    Je dois dire que je suis assez mitigée sur ma lecture.
    La plume des auteurs se lit bien, les mots s'enchaînent comme un récit bien huilé. On reconnaît dans les descriptions la patte du scénariste et réalisateur, elles sont très visuelles et il y a aussi quelques références connues.
    Pourtant je n'ai pas été saisie par le scénario. Gary n'a pas réussi à se rendre attachant et même si les rebondissements vont améliorer ce point cela n'a pas suffi à me rendre ma lecture vraiment indispensable.
    Oui, j'ai été curieuse d'en savoir plus sur les secrets de chacun. Sur cette planète en souffrance et en voie de disparition. Sur cet espoir quasi impossible de la plupart de la quitter à bord des vaisseaux Deucalion. Tandis que d'autres ne demandaient qu'à ne jamais y mettre les pieds.
    De nombreux paradoxes apparaissent ainsi au fil des pages. Des paradoxes qui rappellent Gary et sa propension à ne rien décider, à toujours reculer pour ne jamais sauter.
    Ses amis sont différents. Ils ont des rêves. Qu'ils soient fous ou impossibles ne les dérangent pas. Gary lui n'en a aucun.
    Du moins jusqu'à ce qu'un événement change cela. Une révélation.
    Que devient la course fantôme là-dedans ? Cette course dont parle le quatrième de couverture et qui est à elle seule un personnage à part entière. Elle est à la fois dangereuse et attirante. Telle une femme fatale elle a attiré dans ses filets, bon nombre de courageux ou d'intrépides. En à rejeter beaucoup au fond de l'océan.
    Mais cette année son charme a une saveur encore plus âcre. Cette année, la victoire n'apportera pas seulement de nouveaux territoires de pêche aux plus téméraires. Elle apporte avec elle l'espoir pour certains du Pont des oubliés de partir dans l'espace.
    Elle va être le fil rouge des principaux personnages de ce roman.
    Gary, Eliott, Max et Lou, Ben le Barjo, Dean, tous ont une raison de se lancer dans cette course folle. Même si certains ne le savent pas encore.
    C'est à partir de là que l'ambiance va être plus lourde, plus dingue et plus attrayante pour le lecteur. Hélas il aura quand même fallu attendre 250 pages. Et même si la course ne prend qu’une place infime dans la suite, elle va mettre en avant là encore le côté réalisateur de Romain Quirot. Les scènes de poursuite dans cet univers de science-fiction sont dignes d’un grand écran. Elles flashent, emportent le lecteur et lui collent des baffes quand tout à coup tout s’arrête.
    Et la fin me direz-vous? A-t-elle le charme de ses promesses? À vous de le découvrir ;) sans oublier que nous entamons là un premier tome. Et que c'est peut être toute la mise en place qui m'a rendue mitigée.
    Mais même si je n’ai qu’une envie celle de découvrir la suite, je regrette tout de même de n’avoir pas su entrer dans ce monde post-apocalyptique sombre, suffoquant et mystérieux.
    A vous de vous faire votre propre idée ! Bonne lecture !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Récemment sur lecteurs.com