Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Garibaldi, l'aventurier de la Liberté

Couverture du livre « Garibaldi, l'aventurier de la Liberté » de Guy Gauthier aux éditions France-empire
Résumé:

Républicain de conviction mais fidèle compagnon de victor-emmanuel ii, démocrate mais favorable à la dictature, internationaliste mais italien jusqu'à la caricature, socialiste mais adulé par les duchesses siciliennes, napolitaines ou anglaises qui serraient les mèches de ses cheveux blonds sur... Voir plus

Républicain de conviction mais fidèle compagnon de victor-emmanuel ii, démocrate mais favorable à la dictature, internationaliste mais italien jusqu'à la caricature, socialiste mais adulé par les duchesses siciliennes, napolitaines ou anglaises qui serraient les mèches de ses cheveux blonds sur leur poitrine palpitante, franc-maçon farouchement anticlérical mais soucieux de rendre hommage à sainte rosalie après la prise de palerme et à saint janvier après celle de naples, garibaldi illustre parfaitement cette opinion de françois mitterrand "qu'il n'y a pas de paradoxe en histoire".
Homme des passions violentes, exubérant, excessif, souvent injuste, haïssant la langue diplomatique et les compromis parlementaires, giuseppe garibaldi est un type de personnage qu'on ne retrouve plus dans l'europe pacifiée d'aujourd'hui et qu'on ne retrouvera peut-être jamais plus parce qu'il appartient à une époque extravagante et un peu folle où les hommes avaient des convictions tranchées et un caractère entier.
Qu'on l'adule ou qu'on l'exècre, chacun doit reconnaître qu'il fut sincère dans ses excès, généreux dans ses victoires, stoïque dans ses défaites, admirable de désintéressement. il refusa l'anoblissement, les apanages, les décorations, le maréchalat et le droit d'appeler le roi "mon cousin" pour rester un homme libre. simplement.

Donner votre avis