Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Gagner n'est pas jouer

Couverture du livre « Gagner n'est pas jouer » de Harlan Coben aux éditions Belfond
  • Date de parution :
  • Editeur : Belfond
  • EAN : 9782714480873
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

La police new-yorkaise découvre dans un pent-house des beaux quartiers le corps mutilé d'un vieil homme à moitié ermite, ainsi que plusieurs objets de valeur volés aux Lockwood des années plus tôt. Appelé à venir les identifier, Win Lockwood voit soudain ressurgir un passé familial... Voir plus

La police new-yorkaise découvre dans un pent-house des beaux quartiers le corps mutilé d'un vieil homme à moitié ermite, ainsi que plusieurs objets de valeur volés aux Lockwood des années plus tôt. Appelé à venir les identifier, Win Lockwood voit soudain ressurgir un passé familial englouti...
Vingt ans plus tôt, sa cousine Patricia avait été enlevée et séquestrée pendant des semaines dans une cabane perdue dans les bois. Si elle avait pu en réchapper, ses ravisseurs, eux, n'avaient jamais été retrouvés. Jusqu'à ce jour.
Alors qu'il réalise que le second tortionnaire court toujours, Win se trouve bientôt mêlée à une autre affaire classée sans suite, un acte terroriste mortel commis dans les années 70 par une bande de hippies déchaînés, dont l'ermite assassiné était l'éminence grise. Et auquel les Lockwood n'étaient pas totalement étrangers...
Qu'est-ce qui relie ces actes criminels à sa prestigieuse famille ? Et pourquoi tous ces mystères autour de « La Cabane de la terreur » ?
Pour Win, l'heure est venue de faire sa propre justice. Pour gagner, tous les coups sont permis.

Donner votre avis

Avis (3)

  • Sommeil 0 - Harlan Coben 1
    Une fois rentré dans cette histoire (assez vite) il est impossible de lâcher le livre, Monsieur Coben est un magicien, je ne vois pas d'autre explication...
    Imaginez-vous, c'est un auteur que j'adore (vous vous en doutiez peut-être?), cependant je n'ai pas lu tous...
    Voir plus

    Sommeil 0 - Harlan Coben 1
    Une fois rentré dans cette histoire (assez vite) il est impossible de lâcher le livre, Monsieur Coben est un magicien, je ne vois pas d'autre explication...
    Imaginez-vous, c'est un auteur que j'adore (vous vous en doutiez peut-être?), cependant je n'ai pas lu tous ses livres, mais un certain nombre tout de même, mais PAS UN SEUL avec son personnage récurrent Myron Bolitar! Win étant l'ami de Myron, ce fut donc une totale découverte. Et....je dois dire que j'ai adoré détester Win : tout du long j'ai oscillé entre une profonde antipathie et un certain attachement... D'ailleurs je crois bien que j'aurais aimé le livre même s'il n'y avait pas eu d'enquête, tellement le personnage est fascinant. Mais voilà, il y a ce meurtre, ce tableau retrouvé, et cette vieille histoire de "Cabane des horreurs"... ces histoires étroitement liées à Win et qu'il va lui falloir ressoudre, quitte à faire justice lui-même...
    Non non, vraiment, vous ne pourrez pas lâcher votre livre, vous êtes prévenus!

    Sur ce, je m'en vais commander les livres dans lesquels apparait Myron Bolitar ;)

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un Coben !, différend des autres dans le sens où celui qui est le narrateur était auparavant (du temps où Harlan Coben nous relatait les exploits de Myron Bollitar son héros basketteur américain mis sur la touche à cause d'une blessure) un ami de Myron.
    Ce Wyn, de son nom : Windsor Horne...
    Voir plus

    Un Coben !, différend des autres dans le sens où celui qui est le narrateur était auparavant (du temps où Harlan Coben nous relatait les exploits de Myron Bollitar son héros basketteur américain mis sur la touche à cause d'une blessure) un ami de Myron.
    Ce Wyn, de son nom : Windsor Horne Lockwood III, est riche, et il est assez turbulant pour ne pas dire assez en marge des règles, mais sa fortune l'exonère de principes.
    Quand on entre dans la lecture de ce roman, on ne se doute pas que le fil de cette histoire nous guide comme dans un labyrinthe, heureusement, ce n'est pas nous qui jouons, mais ce Win.
    Il est question d'un corps découvert dans un appartement à New-york, Win est invité à identifier des objets volés 20 ans auparavant dont sa famille était sans nouvelle. C'est le début, et tout au long de la lecture nous suivons les péripéties avec envie de l'aider. Et non !, c'est impossible, nous ne sommes que lecteurs, ou spectateurs si l'on veut. Des tableaux volés, un Vermeer, notamment, et un Picasso, le premier referra surface quand au second ? ... peut-être !
    Je vous laisse deviner bonne lecture !
    J'ai beaucoup aimé.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Win alias Windsor Horne Lockwood troisième du nom a enfin un livre dédié, pour lui seul. On connaissait déjà le phénomène puisqu’il a accompagné Myron Bolitar personnage principal, que l’on retrouve régulièrement entre des « one shot » depuis 1995.
    On entre dans un thriller à plusieurs...
    Voir plus

    Win alias Windsor Horne Lockwood troisième du nom a enfin un livre dédié, pour lui seul. On connaissait déjà le phénomène puisqu’il a accompagné Myron Bolitar personnage principal, que l’on retrouve régulièrement entre des « one shot » depuis 1995.
    On entre dans un thriller à plusieurs facettes, on retrouve un tableau de Vermeer dérobé à la famille Lockwood il y a de nombreuses années, en même temps que l’enlèvement de la cousine Patricia qui a réussit à s’échapper alors que ses ravisseurs n’ont jamais été arrêtés. Ainsi qu’une valise portant le monogramme de la famille Lockwood au côté du cadavre d’un vieil homme assassiné.
    Win devient donc le narrateur et s’adresse directement au lecteur, c’est ce qui donne tout le charme de ce thriller. Le personnage de Win est exceptionnel, j’oublierai peut-être l’intrigue mais pas cet antihéros. Il est arrogant, épicurien, égoïste, violent, impitoyable, possède un sens de l’humour et un sens de la justice très particulier mais sait être loyal surtout à sa fille Ema.
    J’ai été un peu perturbée par l’impression brouillonne au début du livre, c’était déroutant avant d’arrivée à me sentir à l’aise dans ma lecture. Par la suite j’ai apprécié les nombreux rebondissements, l’action, le rythme rapide et imprévisible. Pas la peine de vous perdre en conjecture, pas un seul moment, je n’ai réussi à imaginer ce qui se passait et le final était bluffant. Décidément Harlan Coben n’a rien perdu de sa maîtrise des thrillers et des mystères qu’il y associe. Si c’est votre premier livre de l’auteur, je ne doute pas que vous voudrez vous lancer dans la série Myron Bolitar mais celui-ci peut tout à fait se lire indépendamment. Heureuse de savoir que ce livre est le premier d’une série, qui plus est adaptée sur Netflix, sous son titre original : Win. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2021/10/08/39151387.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.