Frères de terroirs ; carnet de croqueurs

Couverture du livre « Frères de terroirs ; carnet de croqueurs » de Jacques Ferrandez et Yves Camdeborde aux éditions Rue De Sevres
Résumé:

Yves Camdeborde, chef béarnais connu comme chef de file de la bistronomie, le dit dès qu'il parle de son métier : la cuisine est un travail d'équipe, la qualité de ce que l'on trouve dans les assiettes commence par le travail sur le produit. C'est donc avec soin qu'il a constitué son équipe de... Voir plus

Yves Camdeborde, chef béarnais connu comme chef de file de la bistronomie, le dit dès qu'il parle de son métier : la cuisine est un travail d'équipe, la qualité de ce que l'on trouve dans les assiettes commence par le travail sur le produit. C'est donc avec soin qu'il a constitué son équipe de producteurs depuis 20 ans, dont il nous présente, sous le trait de Jacques Ferrandez, les métiers, leur amour du travail soigné, l'inventivité. Ce tableau de terroirs modernes nous fait découvrir entre autres l'essort des vins naturels, la récolte de la truffe, la pêche de crustacés à pied à Chausey. Un album emprunt de sincérité et de convivialité.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Jacques Ferrandez répond à nos questions ! (11/12/2014)

1) Qui êtes-vous ? ! Jacques Ferrandez, auteur de BD depuis 35 ans. Mes thèmes de prédilection tournent autour des voyages et de l'histoire, plus particulièrement, celle de la Méditerranée et des 132 ans entre la France et l'Algérie qui m'a vu naitre. 10 Tomes des Carnets d'Orient et deux adaptations de l'oeuvre de Camus, L'hôte et L'Étranger. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Des rencontres avec des producteurs travaillant avec Yves Camdeborde, célèbre chef cuisinier que j'ai accompagné pendant 1 an et demi pour raconter des histoires à hauteur d'homme. Des histoires d'amitié, de transmission sur l'artisanat des métiers de bouche, les produits, tout ce qui arrive avant l'assiette. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Moi, tout seul, je ne suis rien. 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Les Quatre saisons. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Si je peux avoir le rôle que certains auteurs ont eu pour moi, c'est à dire exprimer par le récit ce qui est en chacun de nous, ce que l'on sent confusément sans être capable de le formuler. C'est l'auteur qui joue le rôle de révélateur. 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? Non, pas de fétichisme sur les lieux ou les outils de travail. 7) Comment vous vient l'inspiration ? Elle est là souvent lorsqu'il y a urgence. Sur le sujet à traiter ou sur les délais qui sont souvent contraignants. Surtout si on a été en panne et que le temps presse. De la contrainte nait la créativité. Mais c'est une vielle histoire... 8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ? Non, mais très jeune, je voulais faire de la Bande dessinée, étant attiré par le dessin. J'ai rencontré à l'adolescence les grands comme Hergé, Franquin et Hugo Pratt. Cela me semblait un métier formidable. 9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ? Tintin et le lotus bleu, et Le Crabe aux pinces d'or. Mes deux premiers de la collection. Je n'ai découvert Camus que plus tard. 10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! Pas exactement. Ils n'ont pas tous la même importance. Notoriété ne rime pas forcément avec utilité, mais même ceux à qui on fait le reproche de vendre beaucoup d'exemplaires ont leur utilité auprès de leurs lecteurs, je suppose. Ce que je sais, c'est qu'il y a certains auteurs dont on ne pourrait pas se passer. 11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ? C'est dans la librairie grâce à la présence physique du livre que se joue le moment de choisir le livre pour le lecteur. Feuilleter les premières pages, regarder les titres, les couvertures. Découvrir un nouvel auteur... Tant qu'on aimera tenir entre ses mains un livre papier, les libraires seront indispensables.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Avis(3)

  • Un grand chef n’est rien sans une équipe, son équipe. C’est ce que nous découvrons ici dans ce bel album réalisé par le chef cuisinier français Yves Camdeborde et Jacques Ferrandez un auteur de bandes dessinées dont vous avez probablement déjà entendu parler sinon, il faudra y remédier.

    La...
    Voir plus

    Un grand chef n’est rien sans une équipe, son équipe. C’est ce que nous découvrons ici dans ce bel album réalisé par le chef cuisinier français Yves Camdeborde et Jacques Ferrandez un auteur de bandes dessinées dont vous avez probablement déjà entendu parler sinon, il faudra y remédier.

    La couverture de l’album donne déjà un peu l’ambiance et la force qui nous sont offertes ici. Yves Camdeborde nous apparaît dans un champ de légumes, sous les traits d’un personnage de bande dessinée comme si déjà il nous invitait à le suivre sur la route de son quotidien, de ses rencontres gourmandes, culturelles et si riches. Un album inoubliable comme un beau documentaire télévisé qui nous « donne faim et soif » et qui nous embarquera en ballade dans le terroir français, dans la joie et la bonne humeur, les odeurs délicieuses de cuisine, le savoir-faire et la culture. La quatrième de couverture est un avant goût d’ailleurs de ce que nous découvrons dans cet album. Ce n’est pas simplement une bande dessinée, c’est la magie d’un univers, celui de la gastronomie française, de la "bistronomie", l’esprit d’équipe, de partages et d’échanges pour une offre de qualité gustative. Le titre « Frères de Terroirs » nous plonge au sein d’une intimité incroyable entre des producteurs, une franche camaraderie, des liens forts qui rendent cette gastronomie si riche et si particulière… les coulisses de la cuisine du Comptoir, l’antre d’Yves Camdeborde.

    Puis, on entre enfin dans le vif du sujet. Carnet de croqueurs ! On croque l’album et ses illustrations, ses aquarelles aussi belles que des tableaux de maître, réalisées par Jacques Ferrandez comme on savourerait la cuisine des producteurs et de Yves Camdeborde. On voyage d’ailleurs avec eux, de lieu en lieu, partant du Comptoir du relais Saint-Germain à Paris, en passant par des étapes superbes du terroir français : Gramenon et ses truffes, les vignobles, Saint-Malo et son beurre (les étapes de fabrication), l’île Chausey et ses produits de l’océan (homards, tourteaux…), la région du Beaujolais et son vin, ect. On en salive de plaisir à envier ses belles rencontres gourmandes et comme si Yves Camdeborde s’en doutait ou du moins voulait que la gastronomie arrive à notre bouche, les étapes sont pimentées de recettes toutes aussi savoureuses les unes que les autres, les acteurs de la bande dessinée, personnages ici fictifs mais bien réels dans le monde de Camdeborde sont plein de vie, de joie et nous offrent leur savoir-faire autant avec humour que sérieux.

    On ressort de cet album avec une envie folle de courir dans un restaurant gastronomique ou encore de partir sur les chemins de ce terroir pas toujours connu, riche de connaissances déjà offertes gracieusement au cœur de ses pages illustrées. On en redemande ? Oui !!! Vivement le carnet des prochaines saisons ! Merci Yves et Jacques, merci aux éditions Rue de Sèvres pour ce moment de bonheur comme si nous étions partis en vacances…

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un coup de coeur pour cette bande dessinée atypique de par son sujet. Des dessins magnifiques, un voyage culinaire et humain à travers la France . J ai adoré et été très surprise de la qualité de cet ouvrage. Une aventure humaine vraie et sincère ( j'ai pu le vérifier lors de la soirée de...
    Voir plus

    Un coup de coeur pour cette bande dessinée atypique de par son sujet. Des dessins magnifiques, un voyage culinaire et humain à travers la France . J ai adoré et été très surprise de la qualité de cet ouvrage. Une aventure humaine vraie et sincère ( j'ai pu le vérifier lors de la soirée de lancement du livre), des recettes sympas, des lieux et des personnages magnifiques.
    Yves Camderborde signe ici le 1er tome (Chouette il devrait y en avoir un deuxième pour la période printemps-été) d'un road trip à travers la France des terroirs et des bons produits de qualité. Il s'agit ici de la période automne – hiver. Cela fait du bien de voir des personnes passionnées par leur métier et par la qualité de ce qu'ils produisent. le cuisinier nous ouvre ici la porte de son restaurant : le comptoir et de son carnet de bonnes adresses. On se rend compte que sa réussite n'est pas un hasard c'est quelqu'un de bien, fidèle en amitié et avec des qualités humaines indéniables.
    Une balade gourmande et d'humanité qui m'a vraiment émue et touchée. J'ai pensé très fort à mon grand père qui aurait vraiment aimé ce livre et ces personnes qui aiment leur métier et le respect du travail bien fait.
    Les croquis et illustrations de Jacques Ferrandez sont magnifiques et bien en adéquation avec le thème et l'atmosphère de la bande dessinée.
    La gourmande et admiratrice des gens qui travaillent la terre que je suis , a adoré ce beau livre. de belles tranches et leçons de vie.
    J'ai eu la chance d'être invitée à la soirée de lancement de ce livre (merci Gilles Paris) et j'ai pu discuter avec des gens adorables, passionnés et passionnants , des gens simples, humains et attachants. Alors que je devais rester une heure (j'étais grippée) je suis restée jusque tard dans la nuit . J'ai pu écouter les témoignages de personnes courageuses . J'ai été frappée par la générosité et la sincérité de ces travailleurs de la terre. Point de chichi, pas de barrière sociale, on m'a parlé comme si on me connaissait depuis toujours . J'ai dégusté des mets de qualité . Une superbe soirée riche en émotion ( une agricultrice bio m'a particulièrement touchée avec son histoire) et en rire et partage. Yves Camderborde a été très sympa et loin de l'image qu'on peut avoir de lui à la télévision avec son air bourru. Il a pris le temps de discuter et échanger.
    Le fantôme de mon grand-père était avec moi , il aurait aimé cette soirée et ces agriculteurs dont il partageait les convictions et l'amour de la terre. Papi cette chronique elle est pour toi que j'ai tant suivi dans le jardin, que j'ai tant regardé travailler et que j'ai tant admiré . Tu es toujours là dans un coin de ma tête et tu es à jamais dans mon coeur et j'essaie d'être à ta hauteur…

    VERDICT
    Les gourmets devraient aimer ce livre. le parfait cadeau de noël ou d'anniversaire pour les gourmands, gourmets. Ne passez pas à coté c'est un beau livre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Jacques Ferrandez est un auteur de BD bien connu, pour ses adaptations de Camus ou ses Carnets d'Orient voire pour les excellents L'outremangeur et Le Mécano du vendredi en collaboration avec Fellag ; ça c'est juste la liste de ce que j'ai lu de lui. Il est aussi, d'après la préface de Sébastien...
    Voir plus

    Jacques Ferrandez est un auteur de BD bien connu, pour ses adaptations de Camus ou ses Carnets d'Orient voire pour les excellents L'outremangeur et Le Mécano du vendredi en collaboration avec Fellag ; ça c'est juste la liste de ce que j'ai lu de lui. Il est aussi, d'après la préface de Sébastien Lapaque, un amateur des bonnes choses.
    Yves Camdeborde est un cuisinier, un des pionniers de la bistronomie, passé chez des grands chefs, il a voulu mettre à la portée du plus grand nombre son talent et ses idées. Il est aussi connu pour avoir été juré dans l'émission Masterchef, que je ne regarde pas, mais je l'ai vu un midi sur Canal+, venir avec son panier et ses produits et j'avais bien aimé son discours.

    Les deux hommes se rencontrent et l'un emmène l'autre voir ses fournisseurs, parfois devenus des amis. Tous sont amoureux de leur métier, qu'ils soient vignerons, charcutiers, éleveurs, fromagers, maraîchers, couteliers, ... Comme le titre l'indique, c'est une BD Terroirs, alors il faut aimer le genre et aimer les propos qui vont avec : préférer manger et boire sain et local, respecter le rythme des saisons, aller sur les marchés ou directement aux producteurs plutôt que de passer par des intermédiaires, favoriser les produits biologiques, les pratiques saines. Moi, tout ça, ça me va, je le pratique autant que possible, même si je n'échappe pas à des passages au supermarché du coin, mais là encore, je privilégie le "petit" Super U (j'espère qu'avec cette pub, ils m'offriront des caddies gratuits) aux très grandes surfaces voisines dans lesquelles je me perds. Et même lorsque mes finances me permettent, je vais à la supérette bio, mais là, ça fait un intermédiaire qui prend de la marge, alors, pour les fruits et légumes, je vais voir les producteurs locaux (marché, ESAT, Centre de réinsertion, maraîcher et producteur de fruits).
    Donc cette BD est faite pour moi ; à chaque fournisseur rencontré, je me disais qu'il fallait que je note l'adresse, notamment pour les viticulteurs bio, j'irai voir un jour où je passerai pas loin de chez eux (ou si l'un ou plusieurs d'entre eux veut me faire parvenir des bouteilles, je m'engage bien sûr, d'abord à les boire entre amis et ensuite à faire une chronique sur le blog -je tente, on ne sait jamais...). C'est une BD qui est à mettre dans la lignée de celle d'Etienne Davodeau, Les ignorants, mais là où lui parlait de la relation entre un viticulteur et un dessinateur de BD, Y. Camdeborde et J. Ferrandez parlent de nombreux producteurs, ce qui, parfois fait un peu décousu, un peu inventaire. Néanmoins, l'ouvrage m'a bien plus, parce qu'on sent tout le professionnalisme des gens qu'on y voit, tout l'amour qu'ils ont pour leur travail, le produit d'icelui et le partage de leur passion. Si l'on ajoute à cela le dessin de Jacques Ferrandez, réaliste, dans lequel il insère parfois des cases de ses carnets de croquis, les explications très simples mais complètes sur la manière de faire du vin, de chercher les truffes, de fabriquer un couteau (la coutellerie Perceval, installée à Thiers, de véritables artistes -je ne suis pas contre non plus, un couteau de poche, pliant, n'importe lequel, je suis très ouvert, contre un article sur le blog) ... et même des recettes de quelques protagonistes, eh bien ça fait un beau livre, mais en plus instructif. Un Tome 1 qui présente la collection Hiver et printemps, le tome 2 pour les saisons restantes suivra. Sincèrement, je pense qu'on peut se sortir de cette léthargie ou de cette crise en se bougeant et en bousculant ce que l'on veut nous imposer, notamment dans le système marchand. Les associations locales, les AMAP, les circuits courts, tout cela est à privilégier, d'abord parce que c'est meilleur, ensuite, parce que c'est bon pour le porte-monnaie : moins d'intermédiaires = moins cher et enfin parce que ça fait vivre des producteurs ou des artisans locaux donc moins d'impact sur la pollution.

    Tout cela m'a donné faim et soif et surtout envie d'aller chez Yves Camdeborde qui, dans sa cuisine, résume tout. Bon, ce coup-ci, je ne vais pas faire le coup de tenter une chronique contre un repas, mais Yves Camdeborde, sachez que si l'envie vous prenait d'inviter un autre Yves, je pourrais faire le voyage Nantes-Paris...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions