Freddie Friday

Couverture du livre « Freddie Friday » de Eva Rice aux éditions Editions Bakerstreet
  • Nombre de pages : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : (non disponible)
  • Thème : Littérature Anglo-Saxonne
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Marnie, petit génie des mathématiques du prestigieux établissement St Libby, a tout de l'élève modèle. Jusqu'au jour où, avec son amie Rachel, elle commet l'irréparable. Pour oublier, elle va noyer son angoisse dans l'alcool. Juste avant ces événements dramatiques, elle a fait une rencontre... Voir plus

Marnie, petit génie des mathématiques du prestigieux établissement St Libby, a tout de l'élève modèle. Jusqu'au jour où, avec son amie Rachel, elle commet l'irréparable. Pour oublier, elle va noyer son angoisse dans l'alcool. Juste avant ces événements dramatiques, elle a fait une rencontre singulière : sa seule raison de vivre, désormais, sera de revoir Freddie Friday, ce garçon qui travaille à l'usine de céréales Shredded Wheat. Ses rêves vont devenir les siens. Mais pour qu'ils se réalisent, elle aura besoin de son professeur de maths, la belle Julie Crewe, autrefois danseuse. Acceptera-t-elle de l'aider ? Aura-t-elle envie de remuer le passé, de se rappeler ce temps où elle était encore capable de danser, avec l'irrésistible et mystérieux Jo à Central Park ? Si Marnie fait appel à elle, c'est parce que ce jeune homme étrange, fascinant, rêve sans trop y croire de devenir danseur. Ses pas de danse résonnent sur le plancher de l'usine tous les samedis après-midi, quand personne ne vient y travailler. Marnie est transportée par les moments qu'elle passe avec Freddie, loin des imbroglios familiaux de son milieu privilégié. Avec l'innocence de la jeunesse, elle veut tout chambouler. Elle, elle y croit. Vif et émouvant, ce roman nous réconcilie avec nos amours perdus et les rêves inavoués que nous n'avons pas encore réalisés. Il nous rappelle que la vie nous réserve parfois des imprévus qu'aucune équation mathématique ne saura jamais nous expliquer. Eva Rice est l'auteur de plusieurs romans dont L'amour comme par hasard, vendu à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires en Angleterre, et finaliste des British Book Awards, et de Londres par hasard, paru aux Éditions Baker Street en 2013. Elle vit à Londres, avec son mari musicien et ses trois enfants.

Donner votre avis

Avis(3)

  • J'ai mis un peu de temps à entrer dans l'histoire de cette surdouée de l'arithmétique Marnie, mais une fois entrée dedans j'ai été touchée par ce personnage qui s'accroche, qui se bat contre l'adversité. J'ai bien aimé le fait que les personnages se fassent écho de part leurs rêves, leurs...
    Voir plus

    J'ai mis un peu de temps à entrer dans l'histoire de cette surdouée de l'arithmétique Marnie, mais une fois entrée dedans j'ai été touchée par ce personnage qui s'accroche, qui se bat contre l'adversité. J'ai bien aimé le fait que les personnages se fassent écho de part leurs rêves, leurs déceptions, leurs expériences. La place de la danse est prépondérante et ceux qui ne connaissent rien à la danse seront ravis d'en apprendre un peu plus quant à ceux qui sont déjà fans de danse ils se régaleront de son statut particulier dans le roman.

    J'ai aimé ce livre parce qu'il m'a fait vivre diverses émotions, qu'il m'a fait me questionner et qu'il parle de la vie de tout à chacun, il est beaucoup question de culpabilité, de regrets, de choix et de renoncements. Il est très difficile de grandir, de faire le deuil de certains désirs, de s'aimer tout simplement pour aimer les autres. Beaucoup d'émotions et de larmes au bord des yeux à la lecture de ce roman , un livre qui fait du bien et qui donne des pistes pour aller mieux, une invitation à l'espoir. J'ai aimé l'écriture sensible et subtile, la capacité de l'auteur à nous faire sentir proches des personnages qui sont tous très réalistes.

    Je découvre cette maison d'édition et je sens que je vais bien aimé lire les livres de leur catalogue.

    VERDICT

    Livre idéal pour décompresser et vivre de bons moments émouvants . Les romantiques et les passionnés de danse devraient être conquis

    https://revezlivres.wordpress.com/2016/07/10/freddie-friday-eva-rice/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2016/06/28/34017270.html

    « Le disque prit vie dans des craquements - « Aquarius » de Hair, une chanson qui me rappelait un peu trop Florence Dunbar, qui avait fini par user le microsillon à force de le passer le samedi soir, dans la salle commune de...
    Voir plus

    http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2016/06/28/34017270.html

    « Le disque prit vie dans des craquements - « Aquarius » de Hair, une chanson qui me rappelait un peu trop Florence Dunbar, qui avait fini par user le microsillon à force de le passer le samedi soir, dans la salle commune de Kelp. Freddie me lança un regard et je lui souris en hochant la tête, avec le sentiment d'être ridicule – une mère qui attend que son fils commence à jouer, à l'occasion d'un concert de l'école. Je vous en prie, pensai-je. Je vous en prie, dans notre intérêt à tous, faites qu'il soit bon. Marnie ne le quittait pas des yeux ; elle n'aurait pas mieux exprimé ce qu'elle éprouvait si elle avait brandi un drapeau avec un gros cœur peint sur les deux faces. Ah, mon Dieu, Marnie, ne fais pas ça. Garde ton drapeau bien roulé et aussi serré que possible. Il ferma les yeux et je sentis la musique le parcourir jusqu'au bout des orteils et illuminer ses joues blafardes. Je vis l'allumette enflammer ses veines, s'emparer de lui et il commença à danser. »

    C'est la première fois que je lis l'auteure anglaise Eva Rice. Elle a pourtant connu un joli succès avec L'Amour comme par hasard et Londres par hasard. Je découvre également les Éditions Baker Street. Deux grandes premières donc... et je n'ai pas été déçue. Je me suis plongée avec délice dans ce roman so british et so sixties !

    Ce roman à deux voix met en lumière deux femmes, dans l' Angleterre de la fin des années 60, qui vont voir leurs destins bousculés par un homme : Freddie Friday.

    D'un côté, nous avons Marnie, une lycéenne à qui tout sourit dans la vie : un don pour les maths, une scolarité tranquille dans un lycée très huppé, des parents célèbres. Mais, son amie Rachel subit un accident et son monde s'écroule entièrement. Pour oublier, elle plonge dans l'alcool.

    De l'autre côté, nous avons Julie Crewe, le professeur de mathématiques de Marnie. Cette surdouée cache une carrière brisée de danseuse mais aussi une ancienne histoire d'amour destructrice, l'empêchant de se projeter avec un autre homme.

    Marnie rencontre par hasard Freddie Friday qui travaille dans l'usine de céréales Shredded Wheat. Son rêve : devenir danseur professionnel. Marnie qui tombe éperdument amoureuse de lui convainc Julie de l'aider. Cette dernière est réticente car ce jeune homme lui rappelle trop son amour pour Jo. Finalement, elle accepte.

    En aidant ce jeune homme, Marnie et Julie vont également trouver une échappatoire à leurs propres problèmes et se remettre ainsi sur de bons rails, accéder à la sérénité...

    J'ai passé un très bon moment en compagnie de ces deux jeunes femmes et de Freddie Friday. Eva Rice a un style très plaisant et elle décrit avec beaucoup de justesse ses personnages. J'ai aimé cette ambiance anglaise et cette plongée dans les années 60 avec les références musicales de l'époque. L'auteur a su également aborder avec finesse des thèmes sérieux et tabous à cette époque : la sexualité, l'homosexualité, l'alcoolisme, les différences de classes sociales, la violence.

    Je vous le conseille notamment comme roman de vacances.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce roman prend du temps pour accomplir son oeuvre, révéler toute sa dimension. J'ai été touchée, émue d'une manière insoupçonnée. Marnie a un don pour l'arithmétique, des rêves des ambitions quand une simple et stupide bêtise d'écolière décide de tout chambouler autour d'elle.

    Au bord du...
    Voir plus

    Ce roman prend du temps pour accomplir son oeuvre, révéler toute sa dimension. J'ai été touchée, émue d'une manière insoupçonnée. Marnie a un don pour l'arithmétique, des rêves des ambitions quand une simple et stupide bêtise d'écolière décide de tout chambouler autour d'elle.

    Au bord du précipice, elle va s'accrocher à une rencontre, à une amitié d'un professeur et vivre un peu par procuration...

    Le récit nous entraîne dans un tourbillon d'émotions que l'on ne distingue qu'en avançant à tâtons. Les personnages créent des liens entre eux sur des failles, des perceptions ressenties sans jamais se l'avouer. Ils se répondent, se font écho avec leurs expériences, leurs peurs et leurs désirs enfouis. Ils ont besoin les uns des autres pour affronter leurs dénis et leurs démons. L'écriture est belle, discrète. La danse est un élément central, celle par laquelle, on s'exprime, on exorcise les maux. Le roman s'articule sur l'alternance des personnages.

    L'atmosphère est chargée par les non dits, les secrets, les blocages. On parcourt les pages avec un pincement au coeur, une indescriptible sensation. On parle de culpabilité, de renoncement, de choix, de résurgence. Ces histoires résonnent à l'intérieur de nous, nous parlent, nous submergent. Il n'y a rien de plus terrible que ce qui nous rend aveugles et sourds. Il faut parfois faire un long chemin, s'entêter, se dé-construire et s'aimer juste un petit peu pour aller mieux...

    Un livre fort pour lequel on retient les larmes et un message de confiance et d'acceptation que l'on reçoit comme un cadeau tombé du ciel !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions