Frappe-toi le coeur

Couverture du livre « Frappe-toi le coeur » de Amélie Nothomb aux éditions Albin Michel

4.375

16 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Albin Michel
  • EAN : 9782226399168
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

« Frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie. » Alfred de Musset

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    J’aime lire Amélie Nothomb. Je suis parfois déçue par certains livres mais à chaque fois j’y reviens. Il était donc naturel pour moi de lire son nouveau roman dont j’entends parler depuis sa sortie.

    On y découvre Marie, une jeune femme à la beauté splendide, qui le sait, en use et en abuse....
    Voir plus

    J’aime lire Amélie Nothomb. Je suis parfois déçue par certains livres mais à chaque fois j’y reviens. Il était donc naturel pour moi de lire son nouveau roman dont j’entends parler depuis sa sortie.

    On y découvre Marie, une jeune femme à la beauté splendide, qui le sait, en use et en abuse. Elle aime ce qu’elle est, elle aime ce qu’elle déclenche chez les hommes et chez les femmes. Alors quand à 19 ans, elle tombe enceinte, elle sombre, elle sent que sa vie est finie. Et cette enfant, Diane, qui lui vole la vedette auprès des autres… Elle est tellement belle que la jalousie apparaît, inconsciemment, violemment. Diane doit vivre avec ça, en pleine conscience dès son plus jeune âge et se construire avec cette « déesse » qui la jalouse et ne lui porte aucune affection et qui lui préfère son frère et sa sœur. Diane se jette alors à « cœur » perdu dans ses études de cardiologue et dans une relation toxique avec sa professeure d’université en qui elle croit avoir trouvé une seconde mère. Diane survit, se protège comme elle peut, subit puis se défend.

    Amélie Nothomb retranscrit de façon juste, acide et toujours avec cette plume qui va à l’essentiel les dégâts de la jalousie, de l’envie et du mépris. Comme d’habitude, ça se lit vite et bien. 160 pages dévorés en une journée. Un très bon cru 2017 pour ce nouveau roman d’Amélie, j’ai adoré!

  • 0.25

    « Pour instaurer son règne, la jalousie n’a besoin d’aucun motif »

    La jalousie est peut-être le personnage principal de ce roman d’Amélie Nothomb, sans doute l’un de ses plus percutants.

    "Frappe-toi le coeur", je l’attendais impatiemment, je l’ai dévoré avec ce bonheur teinté d’effroi ...
    Voir plus

    « Pour instaurer son règne, la jalousie n’a besoin d’aucun motif »

    La jalousie est peut-être le personnage principal de ce roman d’Amélie Nothomb, sans doute l’un de ses plus percutants.

    "Frappe-toi le coeur", je l’attendais impatiemment, je l’ai dévoré avec ce bonheur teinté d’effroi qui vous colle une avalanche d’émotions sismiques au fil des pages.

    On y découvre Marie, une belle jeune femme, brillante et objet de toutes les convoitises, masculines et féminines. Elle aime être dans la lumière, adulée, regardée avec une envie qui frôle la jouissance pour elle. Le jour où elle devient mère pour la première fois, c’est le drame, son empire s’écroule : en effet, l’enfant, une petite fille (Diane) va attiser chez elle une jalousie pathologique et destructrice, à la frontière très ténue du mépris et de la haine. Diane va découvrir très tôt que celle qu’elle nomme sa « déesse ordinaire »,et à laquelle elle voue un amour inconditionnel, n’est autre que sa mère. Juste un concept. Un mot. Rien de plus. Ses dernières illusions s’effondreront définitivement à la naissance de sa sœur cadette.

    « Diane se rappelle le gouffre dans lequel elle avait failli tomber quand elle avait vu sa mère abreuver Célia d’un amour si exubérant alors qu’elle l’en avait délibérément privée ».

    En dépit de ses carences, Diane essaie de se construire, choisissant de devenir cardiologue. Pour réparer les coeurs blessés ? Ou parce qu’elle a été impressionnée par une phrase d’Alfred de Musset « Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie ». ?

    Mais parfois, il arrive que les mauvais génies nous poursuivent, et Diane sera rattrapée par son destin …

    Je ne vous en dis pas plus, pour ne pas divulgâcher l’intrigue… Sachez juste que la fin est … saisissante !

    Vous dire que ce Nothomb est un excellent cru serait un doux euphémisme. Cette histoire a résonné à plus d’un titre pour moi, et j’ai été profondément touchée, ébranlée par cette splendide étude de l’être humain, dans toute sa noirceur. Le lien mère-fille , quand il s’avère toxique, est magistralement disséqué. Le sentiment de jalousie est subliment analysé. L’écriture coule, les pages défilent, et quel bonheur de retrouver la « griffe » Nothomb , ses formules délicieusement aphoristiques qui font tout le sel de ses romans, ( « Mon explication de l’univers s’écroule »), cette plume concise, qui vous frappe…droit au cœur !

  • 0.15

    http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2017/09/20/35686271.html

    « Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie » disait Alfred de Musset. Alors loin de moi l’idée de crier au génie en terminant ce nouveau Nothomb – j’ai lu d’ailleurs beaucoup de critiques bien trop enthousiastes – mais...
    Voir plus

    http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2017/09/20/35686271.html

    « Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie » disait Alfred de Musset. Alors loin de moi l’idée de crier au génie en terminant ce nouveau Nothomb – j’ai lu d’ailleurs beaucoup de critiques bien trop enthousiastes – mais nous avons tout de même affaire à un cru très honorable. Là encore, contrairement à ce que j’ai pu lire, nous n’avons pas une nouvelle Amélie avec ce roman mais on retrouve l’Amélie que j’aime, celle de ses débuts. Celle qui explore l’âme humaine, décortique sa perversité et ses défauts. Le seul point qui différencie véritablement Amélie de ses débuts est une écriture épurée, sans fioritures… et ce n’est pas plus mal !

    Toujours sous la forme d’un conte, Amélie explore le thème de la jalousie dans ce roman. Diane est le premier enfant de Marie. La relation mère-fille n’arrive pas à s’établir malgré les efforts de la fillette. Un frère naît par la suite. Il est mieux aimé par la mère : Diane en conclut que c’est parce que c’est un garçon. Cependant, sa théorie s’effondre comme un château de cartes quand naît le troisième enfant : une fille. Marie déborde d’amour pour ce dernier enfant au point d’en être étouffante. Diane, profondément blessée et voulant à tout prix se (re)construire, s’éloigne de cette mère mais finit par croiser le chemin d’une autre femme qui pourrait s’avérer être pire…

    Je doute franchement que cet opus puisse permettre aux lecteurs appréciant peu Amélie de changer d’avis malgré des qualités évidentes, un retour aux sources, une écriture plus dépouillée. Je reste moi-même convaincue qu’Amélie Nothomb est bien meilleure quand elle parle d’elle-même et non quand elle fait des contes. Saluons cependant un récit qui brise un peu la spirale du sempiternel Nothomb à l’histoire qui se termine en queue de poisson dès que la page 100 est franchie. Là, nous avons une « belle » fin digne de la romancière et de son histoire.

  • 0.25

    Dans son dernier roman, Amélie Nothomb nous raconte l'histoire de jalousie entre une mère et sa fille. Une fable cruelle réussie et très bien développée sur le plan psychologique pour accrocher suffisamment le lecteur. Le thème de la maternité est ici au cour du sujet.
    J'ai pris beaucoup de...
    Voir plus

    Dans son dernier roman, Amélie Nothomb nous raconte l'histoire de jalousie entre une mère et sa fille. Une fable cruelle réussie et très bien développée sur le plan psychologique pour accrocher suffisamment le lecteur. Le thème de la maternité est ici au cour du sujet.
    J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre car l'histoire est prenante et riche en rebondissements.
    Sans aucun doute un des meilleurs romans de l'auteure.
    Bravo Amélie et à l'année prochaine !

  • 0.25

    La rentrée littéraire c'est pour moi chaque année le temps de ma petite friandise littéraire, je veux dire par là, le moment de découvrir le nouvel opus d'Amélie Nothomb.

    Cette année, point de prénom alambiqué. Nous allons suivre l'histoire de Marie , une belle jeune fille qui en 1971 a 19...
    Voir plus

    La rentrée littéraire c'est pour moi chaque année le temps de ma petite friandise littéraire, je veux dire par là, le moment de découvrir le nouvel opus d'Amélie Nothomb.

    Cette année, point de prénom alambiqué. Nous allons suivre l'histoire de Marie , une belle jeune fille qui en 1971 a 19 ans. Elle est sublime et aime susciter la jalousie de son entourage. Elle épousera Olivier le fils du pharmacien et très vite deviendra mère...

    Le 15 janvier 1972 viendra au monde Diane, un magnifique bébé , resplendissant d'une beauté incroyable, encore plus jolie que Marie qui suscitera chez elle une jalousie maladive la poussant au rejet.

    Je n'ai pas envie de vous en dire beaucoup plus si ce n'est que nous verrons Diane grandir. Nous la retrouverons à différentes étapes de sa vie. Elle se forgera une carapace et avancera, grandira engrangeant des tas de déceptions. Diane, douée de beaucoup d'empathie comprendra sa mère, l'excusera, sera déçue mais toujours avancera en se fixant un objectif de devenir médecin pour sonder les failles et sauver les humains.

    Une fois encore Amélie explore la nature humaine, la cruauté, la jalousie, la noirceur enfouie chez certains. Et comme chaque fois dans les dernières pages du roman elle surprend. J'étais "scotchée" au récit, j'ai vraiment adoré, un super bon roman.

    Entre amour et haine la frontière est parfois mince.

    Qu'est ce que l'amour ?

    "C'était donc cela, le sens, la raison d'être de toute vie : si l'on était là, si l'on tolérait tant d'épreuves, si on faisait l'effort de continuer à respirer, si l'on acceptait tant de fadeur, c'était pour connaître l'amour. "


    Les jolies phrases

    Il y avait quelque chose de vertigineux à pouvoir dormir à volonté. Elle s'alitait et sentait le gouffre du sommeil s'ouvrir sous elle, elle se livrait à cette chute et n'avait pas le temps d'y penser, elle disparaissait aussitôt.

    C'était donc cela, le sens, la raison d'être de toute vie : si l'on était là, si on tolérait tant d'épreuves, si l'on faisait l'effort de continuer à respirer, si l'on acceptait tant de fadeur, c'était pour connaître l'amour.

    Elle serait médecin. En regardant et en écoutant les gens avec attention, elle sonderait leur corps et leur âme. Sans plus de bavardages que le docteur de la veille, elle mettrait le doigt sur la faille et sauverait des êtres humains.

    Que lui importait son enfance gâchée ? Ce qu'elle voulait désormais, c'était devenir adulte pour accéder au statut sublime de docteur. La vie conduisait à quelque chose d'important, il ne s'agissait plus d'endurer des tourments absurdes, puisque même la souffrance pouvait servir à explorer celle des malades. Ce qu'il fallait, c'était grandir.

    Il apparaissait maintenant à Diane que le mépris était pire que la haine. Celle-ci est si proche de l'amour, quand le mépris lui est étranger.

    https://nathavh49.blogspot.be/2017/10/frappe-toi-le-coeur-amelie-nothomb.html

  • 0.25

    je n 'ai jamais lu de livre de cet auteur , je connais bien sur de nom et de l avoir vue dans les émissions je cherche a découvrir car elle a beaucoup de succès ...;

    je n 'ai jamais lu de livre de cet auteur , je connais bien sur de nom et de l avoir vue dans les émissions je cherche a découvrir car elle a beaucoup de succès ...;

  • 0.2

    Chaque année, j'attends la surprise que réserve le nouvel ouvrage d'Amélie Nothomb.
    Parfois je n'aime pas trop, parfois beaucoup, en tout cas, je ne m'ennuie jamais.
    cela fait plusieurs années d'affilée que j'apprécie beaucoup les dernières sortie de mon auteur belge préféré. Celle-ci y compris.

    Chaque année, j'attends la surprise que réserve le nouvel ouvrage d'Amélie Nothomb.
    Parfois je n'aime pas trop, parfois beaucoup, en tout cas, je ne m'ennuie jamais.
    cela fait plusieurs années d'affilée que j'apprécie beaucoup les dernières sortie de mon auteur belge préféré. Celle-ci y compris.

  • 0.25

    Je vous préviens c'est un avis d'ultra fan, je vénère Amélie Nothomb.
    J'ai lu frappe-toi le cœur d'une traite, je l'ai refermé en me disant que j'allais devoir encore attendre un an...
    C'est la dure loi des lecteurs fidèles de cet auteur (pardon mais auteure et autrice m'écorche les...
    Voir plus

    Je vous préviens c'est un avis d'ultra fan, je vénère Amélie Nothomb.
    J'ai lu frappe-toi le cœur d'une traite, je l'ai refermé en me disant que j'allais devoir encore attendre un an...
    C'est la dure loi des lecteurs fidèles de cet auteur (pardon mais auteure et autrice m'écorche les oreilles).
    Que dire...ce roman, c'est de l'essence d'Amélie Notomb.
    Superbe.

  • 0.2

    Le Amélie Nothomb de la rentrée est un rendez-vous que je ne rate jamais, par curiosité, par habitude et puis même les livres que j'ai moins aimés sont quand même sympas à lire. Ce texte m'a touchée car le sujet est sensible pour une femme, une mère, une fille. Les liens du sang ne sont jamais...
    Voir plus

    Le Amélie Nothomb de la rentrée est un rendez-vous que je ne rate jamais, par curiosité, par habitude et puis même les livres que j'ai moins aimés sont quand même sympas à lire. Ce texte m'a touchée car le sujet est sensible pour une femme, une mère, une fille. Les liens du sang ne sont jamais simples, être une femme ne l'est pas plus. J'ai ressenti beaucoup d'émotion et on reconnait des personnes de l'entourage proche ou moins proche. Le personnage de la mère est horrible, je l'ai détesté, aucun instinct maternel, un égo surdimensionné, le père totalement effacé, un vrai toutou, j'ai juste eu envie de le secouer , de lui ouvrir les yeux. On ne sort pas indemne de ces traitements que peuvent infliger dans l'enfance des parents qui ne sont pas préparer à cela.

    Alors que le début nous situe le décor et présente les personnages, on se demande où l'auteur nous amène, ça semble trop simple pour du Amélie Nothomb et puis ça monte pour enfin aller vers une mise en abyme qui ne peut que mener au drame. Elle décortique les relations mère-fille et là c'est bouleversant, on souffre, on doute, on est en colère, on est dégoûtée parce que ça parle à tous, on a tous une mère aimante ou pas, jalouse ou pas, absente ou pas... Des souvenirs surgissent, des choses oubliées, enfouies, des interrogations aussi, des doutes sur sa propre manière d'éduquer, d'être parents.  Le style est épuré mais les personnages sont très précis, très fouillés et la fin est vraiment bien trouvée et bien bouclée.

    Il est donc question ici de jalousie, de pouvoir, de ressentiment, de fausse amitié. Autant de thèmes qui parlent à tous. L'amour maternel n'est pas inné et je trouve que ce livre le prouve bien. L'écriture est fluide et j'ai tourné les pages sans pouvoir m'arrêter, au bout d'une heure trente je le refermai en me disant qu'une fois encore, l'auteur avait réussi à me captiver et me surprendre.

    VERDICT

    Un très bon Amélie Nothomb qui vous fera passer une heure trente de pur bonheur.
    https://revezlivres.wordpress.com/2017/09/24/frappe-toi-le-coeur-amelie-nothomb/

  • 0.2

    Comme d'habitude j'ai dévoré le Amélie Nothomb . Une histoire d'amour ou non amour entre mère et fille travaillée en mise en abyme pour tenter de comprendre les sentiments de l'espèce notamment la jalousie.
    J'ai été surprise de trouver un enfant si jeune lucide et raisonnable et peut être...
    Voir plus

    Comme d'habitude j'ai dévoré le Amélie Nothomb . Une histoire d'amour ou non amour entre mère et fille travaillée en mise en abyme pour tenter de comprendre les sentiments de l'espèce notamment la jalousie.
    J'ai été surprise de trouver un enfant si jeune lucide et raisonnable et peut être déçue de cette facilité (que j'avais déjà trouvé étonnante chez Katherine Pancol) .
    J'ai aussi été plus emportée par la première partie si je puis dire, l'histoire justement de Diane, que par la fin et la relation entre Diane et son amie Olivia. Quant à la fin ,je trouve qu'elle ferme bien le roman même si on s'y attend.
    Amélie Nothomb nous a permis ainsi de découvrir les différentes possibilités de réagir donc face au non amour, à l'abandon comme d'habitude avec une délectable cruauté. Finalement encore une lecture agréable et un style qui nous entraine et qui déchaine notre imaginaire.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Igièna de l'assassin Amélie Nothomb PER NOSTE

3

Voir tous les livres de Amélie Nothomb

Autres éditions

Frappe-toi le coeur Amélie Nothomb ALBIN MICHEL

4.375

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com