Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Franz Kafka ; fables et mystifications

Couverture du livre « Franz Kafka ; fables et mystifications » de Josef Cermak aux éditions Pu Du Septentrion
Résumé:

Après une introduction dans laquelle il analyse le phénomène du faux en littérature, évoquant quelques glorieuses mystifications, Josef Čermák aborde le cas de deux mystificateurs d'inégale renommée, Michal Mareš et Gustav Janouch.
Kafka était-il l'anarchiste que Mareš présente dans ses... Voir plus

Après une introduction dans laquelle il analyse le phénomène du faux en littérature, évoquant quelques glorieuses mystifications, Josef Čermák aborde le cas de deux mystificateurs d'inégale renommée, Michal Mareš et Gustav Janouch.
Kafka était-il l'anarchiste que Mareš présente dans ses souvenirs ? Josef Čermák s'attache à débusquer les inexactitudes, les invraisemblances, les impossibilités dans les souvenirs de Michal Mareš. L'image qui se dessine est celle d'une manipulation, volonté consciente ou inconsciente, à la fois naïve et sincère, d'associer le grand écrivain au mouvement dont il s'est fait le héraut.
La partie consacrée à Janouch, plus complexe, se lit comme un roman policier : suspense, découvertes, démonstrations, révélations. L'auteur analyse les contradictions, les mensonges et les fables rocambolesques dans lesquels s'enferre Janouch : embrouilles éditoriales fictives, manuscrit perdu et retrouvé. Il montre comment Janouch concentre habilement sa stratégie sur Max Brod, dont l'approbation est pour lui capitale. Il relève et regroupe en « aphorismes » des déclarations sans nuance attribuées à Kafka, sorte de gourou proférant des vérités à la demande.
Au fil des pages, deux personnalités se dégagent, seulement unies par leur entreprise de mystification. On perçoit aussi, en arrière-plan, la problématique de la réception de l'oeuvre de Kafka, avec ses enjeux idéologiques, et la douloureuse histoire de la Tchécoslovaquie.

Donner votre avis