Foscolo

Couverture du livre « Foscolo » de Mandruzzato Enzo aux éditions Fayard
  • Date de parution :
  • Editeur : Fayard
  • EAN : 9782213028361
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Ugo Foscolo (1778-1827) a réussi ce paradoxe de léguer à l'Italie la vie la plus tumultueuse ( " homme tempétueux ", dira-t-on de lui) et des poèmes parmi les plus limpides et les plus beaux de sa littérature. Né dans les îles loniennes, alors possession de la Sérénissime, il fait son éducation... Voir plus

Ugo Foscolo (1778-1827) a réussi ce paradoxe de léguer à l'Italie la vie la plus tumultueuse ( " homme tempétueux ", dira-t-on de lui) et des poèmes parmi les plus limpides et les plus beaux de sa littérature. Né dans les îles loniennes, alors possession de la Sérénissime, il fait son éducation littéraire et mondaine à Venise. Jacobin exalté, il se lance avec une tragédie, puis donne une variation haletante sur le thème de Werther. Officier de la jeune armée napoléonienne, amoureux, bien sûr (et même collectionnant les coeurs sans jamais étancher sa soif d'idéal), il se bat, il écrit. Ce sont les Odes, les Sonnets, enfin le chef-d'oeuvre des Tombeaux. Hanté par le destin de l'Italie, il sert Eugène de Beauharnais jusqu'au dernier instant (fût-ce contre lui-même, en complotant). Puis, pour ne pas plier devant l'Autriche, il quitte sa patrie, premier d'une longue série de conspirateurs et d'exilés. Il mourra misérablement en Angleterre sans jamais avoir achevé son grand poème des Grâces.

Contemporain de Chénier et de Hölderlin, Foscolo est un des représentants majeurs de ce romantisme auroral pour lequel la passion (y compris politique) ne pouvait se départir de l'exigence formelle. Mais ce qui le caractérise, c'est que son amour de l'homme s'ente sur un impitoyable pessimisme, sa mythologie sur une pensée sans illusion, son action d'éducateur sur une vie débridée (mais d'une éthique sans faille). A cette vie complexe, à cette oeuvre à la fois raréfiée (la poésie) et bouillonnante (correspondance, écrits politiques, satires, épigrammes, etc.), il fallait plus qu'un biographe. En unissant la rigueur historique et le talent littéraire, Enzo Mandruzzato, essayiste, romancier, traducteur en italien de Pindare et de Hölderlin, a dressé le portrait définitif du grand écrivain.

Traduit de l'italien par Michel Orcel.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions