Etymologiae VII ; de Deo, angelis et sanctis

Couverture du livre « Etymologiae VII ; de Deo, angelis et sanctis » de Isidore De Seville aux éditions Belles Lettres
Résumé:

Voici sans doute, par son sujet, sous les dehors austères d'une compilation de fiches diverses, un des grands livres des Étymologies, un des sommets de l'entreprise encyclopédique isidorienne. Car c'est bien un abrégé de théologie moins développé, certes, que le premier livre des Sententiae... Voir plus

Voici sans doute, par son sujet, sous les dehors austères d'une compilation de fiches diverses, un des grands livres des Étymologies, un des sommets de l'entreprise encyclopédique isidorienne. Car c'est bien un abrégé de théologie moins développé, certes, que le premier livre des Sententiae avec lequel il a un certain nombre de passages parallèles qu'entend ici présenter l'évêque de Séville. Et cela, sans doute, non sans une originalité certaine, qui se cache sous l'aspect documentaire du texte.

Le classement hiérarchisé des notices impose un parcours qui va du plus haut au plus bas, du plus ancien au plus récent, de Dieu à l'homme contemporain en passant par les anges, les saints, les patriarches, les prophètes, les martyrs et la société ecclésiale : dans le manuel écrit par Isidore circule un invisible et mystérieux courant qui s'alimente à la pensée des Pères et qui, au delà de l'Histoire sainte, déroule sous nos yeux toute une fresque de l'histoire humaine.

Après un groupe de livres initiaux qui traitaient des sciences consacrées par l'Antiquité (grammaire, rhétorique, dialectique, sciences mathématiques, médecine, droit...), les livres VI-VII-VIII (le VIII sera consacré à l'Eglise), vers la fin de la première décade des Étymologies, dispensent un enseignement qui touche de manière plus spécifique aux questions du christianisme, des textes et des représentations religieuses. La seconde décade reviendra à l'encyclopédie technique et scientifique (l'homme, les animaux, les pierres et les métaux, etc.). Les livres « religieux » occupent donc une position quasi centrale dans l'encyclopédie isidorienne, et le livre VII, en particulier, doit être comparé avec le livre I des Sententiae.

Dans les Étymologies VII comme dans les Sententiae, Isidore assume la fonction d'enseignement qui incombe à sa charge d'évèque.Cet ouvrage propose le texte latin et sa traduction en français.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Etymologiae XX Isidore De Seville BELLES LETTRES

Voir tous les livres de Isidore De Seville

Récemment sur lecteurs.com