Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Estudiantina ciboure - saint-jean-de-luz - anglet / hier et aujourdhui

Couverture du livre « Estudiantina ciboure - saint-jean-de-luz - anglet / hier et aujourdhui » de Laborde/Laborde aux éditions Atlantica
  • Date de parution :
  • Editeur : Atlantica
  • EAN : 9782843946288
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

L'histoire et les péripéties savoureuses de "L'estudiantina", de ses débuts en 1899 jusqu'à son activité actuelle. "Mais qu'est-ce-que L'estudiantina ? 1960 : une quarantaine de jeunes - mandolines, mandoles, guitares, contrebasses, flûtes - amour de la musique - airs du folklore basque ou airs... Voir plus

L'histoire et les péripéties savoureuses de "L'estudiantina", de ses débuts en 1899 jusqu'à son activité actuelle. "Mais qu'est-ce-que L'estudiantina ? 1960 : une quarantaine de jeunes - mandolines, mandoles, guitares, contrebasses, flûtes - amour de la musique - airs du folklore basque ou airs classiques - Tels sont les mots qui peuvent dépeindre ce qu'est notre petit groupe. C'est depuis les années 1900-1902 environ qu'est née une société musicale populaire, réunissant des adeptes, des fervents d'instruments à cordes et aidant les soirées de bienfaisance organisées par l'amicale laïque de la ville. Les jeunes ont succédé aux moins jeunes et nous voici intégrées, ma mandoline et moi, depuis bientôt une dizaine d'années à cet ensemble pittoresque, original et si caractéristique de notre pays qu'est L'estudiantina." Janine Barusseau. Luziens ou estivants, vous serez peut-être surpris dans votre sommeil la nuit de la Saint-Jean par la sérénade de ces instrumentistes parcourant à pas de velours ruelles et avenues. C'est l'un des visages de L'estudiantina. Au-delà du rôle associatif local, L'estudiantina s'insère dans une mouvance musicale ibérique. Comme ses grandes soeurs, la "Tuna" espagnole ou la " Rondalla" portugaise, un style à part se dégage, du en grande partie à l'utilisation d'instruments à cordes. Guitares espagnoles, mandolines napolitaines, mandoles ont des origines latines bien particulières que l'auteur retrace ici pour expliquer leur finalité au sein du groupe. C'est la mémoire de L'estudiantina que retrace ici Janine Barusseau, une histoire faite de gros efforts et de petites anecdotes.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.