Entre deux mondes

Couverture du livre « Entre deux mondes » de Olivier Norek aux éditions Michel Lafon
  • Date de parution :
  • Editeur : Michel Lafon
  • EAN : 9782749932262
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Engagé dans l'humanitaire pendant la guerre en ex-Yougoslavie, puis lieutenant à la section Enquête et Recherche de la police judiciaire du 93 depuis dix-huit ans, Olivier Norek est l'auteur de trois romans largement salués par la critique et traduits dans plusieurs pays, ainsi que le lauréat de... Voir plus

Engagé dans l'humanitaire pendant la guerre en ex-Yougoslavie, puis lieutenant à la section Enquête et Recherche de la police judiciaire du 93 depuis dix-huit ans, Olivier Norek est l'auteur de trois romans largement salués par la critique et traduits dans plusieurs pays, ainsi que le lauréat de nombreux prix littéraires. Après Code 93, Territoires et Surtensions, il nous invite dans un monde Entre deux mondes que nul ne peut imaginer, où se rencontrent deux inspecteurs que tout semble opposer et qui devront unir leurs forces pour sauver un enfant.

Donner votre avis

Articles (4)

Avis(54)

  • Adam, capitaine de police en Syrie ayant pris le parti des rebelles, est contraint de fuir son pays. Sa femme, Nora, et Maya, leur fille, sont déjà parties pour la France grâce ou à cause de différents passeurs. Et on les suit dans ces filières obscures.
    Arrivé à Calais dans cet endroit nommé...
    Voir plus

    Adam, capitaine de police en Syrie ayant pris le parti des rebelles, est contraint de fuir son pays. Sa femme, Nora, et Maya, leur fille, sont déjà parties pour la France grâce ou à cause de différents passeurs. Et on les suit dans ces filières obscures.
    Arrivé à Calais dans cet endroit nommé la Jungle car la loi qui y règne est la loi du plus fort et aucun autre mot ne semble pouvoir le qualifier, Adam les attend en vain. Le lecteur sait ce qui leur est arrivé et l'attente d'Adam est de ce fait insoutenable...et l'on s'attache à ce personnage ainsi qu'à l'autre policier de cette histoire, bien différent de lui, qui devront unir leur force pour venir en aide à un petit garçon.
    Un roman poignant, à la lisière du reportage, qui aborde plusieurs sujets d'actualité. On ne sort pas indemne d'un tel roman et l'on s'interroge longuement sur la part de roman et la part de véracité qu'il y a dans ce livre. On ne voudrait que ce ne soit qu'une histoire même si l'on sait au fond que la part de réalité y est malheureusement prépondérante...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman dont on ne sort pas indemne. Ceci dit, Je ne suis pas d'accord sur toutes les allégations dont fait part l'auteur sur le conflit syrien. Ceci a fait que je n'ai probablement pas pu apprécier a sa juste valeur le reste du récit malgré les émotions qu'il procure car il n'en demeure pas...
    Voir plus

    Un roman dont on ne sort pas indemne. Ceci dit, Je ne suis pas d'accord sur toutes les allégations dont fait part l'auteur sur le conflit syrien. Ceci a fait que je n'ai probablement pas pu apprécier a sa juste valeur le reste du récit malgré les émotions qu'il procure car il n'en demeure pas moins une triste, dure et effrayante réalité.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Quelques appréhensions avant de lire cet ouvrage ; celui de tomber dans un pathos sans fin…Ou bien dans un reportage humanitaire afin de nous culpabiliser, via le poncif de l’antienne classique, du pays de la Liberté...Refusons la simplification et la doxa.

    Or il n’en est rien, Olivier Norek,...
    Voir plus

    Quelques appréhensions avant de lire cet ouvrage ; celui de tomber dans un pathos sans fin…Ou bien dans un reportage humanitaire afin de nous culpabiliser, via le poncif de l’antienne classique, du pays de la Liberté...Refusons la simplification et la doxa.

    Or il n’en est rien, Olivier Norek, arrive grâce à son récit haletant, à faire vivre ses personnages à la frange du roman, du reportage humain ; bref un sujet actuel, qui dérange !

    Le capitaine Adam Sarkis, policier, vit avec sa femme Nora et sa fille Maya en Syrie. Pays en guerre, refusant l’iniquité et la violence, ce capitaine rejoint la mouvance des rebelles au parti au pouvoir. Son secret bientôt découvert, il décide de partir, en Grande Bretagne, via « la jungle » de Calais, l’Eldorado pour tous les peuples opprimés.

    Le sujet des migrants s’avère être, non pas un épiphénomène, mais certainement l’un des enjeux de notre siècle. Et ce pour tous les pays « riches » ; regardons le parcours des habitants du Venezuela, qui fuient la pauvreté, et tentent d’entrer aux États-Unis.

    Un roman qui démystifie la peur du migrant, qui démontre que l’humanisme existe toujours ; et qu’il ne faut pas être manichéen. A lire sans a priori.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • En refermant le roman d'Olivier Norek, on voudrait y piéger la cruauté de la réalité. On voudrait que l'horreur reste circonscrite à une fiction. Mais l'histoire d'Adam, de Nora, de Maya, de Kilani, déborde des pages et s'installe dans notre réel.

    Menacé de mort en Syrie Adam est contraint...
    Voir plus

    En refermant le roman d'Olivier Norek, on voudrait y piéger la cruauté de la réalité. On voudrait que l'horreur reste circonscrite à une fiction. Mais l'histoire d'Adam, de Nora, de Maya, de Kilani, déborde des pages et s'installe dans notre réel.

    Menacé de mort en Syrie Adam est contraint de fuir son pays. Sa femme, Nora, et Maya, leur fille, sont déjà parties pour la France. Mais, parvenu à Calais dans cet endroit qu'aucun nom autre que la Jungle ne sait qualifier, Adam les attend en vain. Nous savons, nous, ce qu'elles sont devenues et l'attente d'Adam nous en semble encore plus tragique. Ce qu'il découvre à Calais, la protection quasi paternelle qu'il offre à Kilani, l'enfant-soldat devenu muet de tant d'horreurs commises et subies, la confiance qui s'instaure avec Bastien et sa famille, tout cela s'entrelace dans une nasse dont on pressent qu'elle se referme peu à peu, jusqu'à la folie ou la mort.

    Je ne veux, ni ne peux aller plus avant dans le résumé de ce roman. Parce que mes mots ne suffiraient pas à en saisir la force, ni la colère.

    Lire "Entre deux mondes" ce fut, pour moi, faire un voyage similaire à celui de Virgile et Dante parcourant les cercles de l'Enfer. Sauf que cet enfer-là n'a rien de poétique, ni de littéraire. Et Olivier Norek sait, lui, mettre en mots et en récit l'infâme violence de notre présent. Il n'édulcore pas, ne sublime pas, ne s'enferme jamais dans une vision manichéenne, idéaliste ou romantique. "Entre deux mondes" se place juste à l'endroit désigné par son titre : entre témoignage et fiction, entre reportage et roman. Sans pathos, l'intrigue charrie des faits bruts dont on pressent avec effroi qu'ils sont authentiques. La construction, les choix narratifs sont époustouflants de force et d'efficacité.

    Je voudrais que ce soit un roman. Je voudrais que ce ne soit qu'un roman. Un excellent roman. C'est un excellent roman, mais c'est aussi notre honteuse réalité.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions