Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Entre contraindre et convaincre

Couverture du livre « Entre contraindre et convaincre » de Bruno Depardon aux éditions Le Fantascope
Résumé:

La dématérialisation massive des contenus et leur numérisation, l'accessibilité globale de l'information qui en résulte, imposent de nouveaux rapports entre convaincre par le discours et contraindre par la violence physique dans la conflictualité moderne.
Le confinement de l'espace du conflit... Voir plus

La dématérialisation massive des contenus et leur numérisation, l'accessibilité globale de l'information qui en résulte, imposent de nouveaux rapports entre convaincre par le discours et contraindre par la violence physique dans la conflictualité moderne.
Le confinement de l'espace du conflit n'est aujourd'hui plus possible. L'espace physiquement défini, délimité et normé par un droit spécifique dans lequel s'exerçait l'action militaire est bouleversé par l'irruption du fait numérique. La guerre ne peut plus se concevoir en autonome comme «continuation de la politique par d'autres moyens». Ni autosuffisante ni autolégitime, la contrainte ne peut s'envisager que comme argument ultime au service d'un discours global de conviction des parties en présence.
Comprendre, convaincre et contraindre : la maîtrise de ces trois clés est essentielle au militaire de l'ère numérique. Aujourd'hui connecté à une multitude de réseau, chaque militaire doit être capable de participer à son niveau individuel à cette synergie entre convaincre et contraindre. Ses équipements comme sa formation doivent lui permettre d'adapter le niveau de violence employé, et de convaincre son interlocuteur direct autant qu'un spectateur distant, voire son adversaire, que ce niveau est nécessaire et suffisant.
Dès sa conception, l'impact physique ou numérique d'une arme doit être mis en regard de son impact médiatique. Le champ de la contrainte immatérielle doit avoir son volet militaire, identifié comme tel, en veillant à ce que l'organisation collective de l'outil de défense reflète l'indissociable complémentarité du contraindre et du convaincre, du physique et de l'immatériel. A sa tête, le chef doit être aidé à mieux «savoir pour comprendre » et pouvoir forger ainsi son intime conviction, pierre angulaire de l'action collective.
La valeur ajoutée de l'action militaire s'en trouvera alors renforcée sous une forme renouvelée : être capable d'estimer, de justifier et de délivrer la «juste violence», c'est-à-dire convaincre de son juste niveau, au juste moment et contre le juste adversaire. Légitime, le militaire imposera une autre force à l'adversaire : celle de la conviction.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.