Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

En finir avec Eddy Bellegueule

Couverture du livre « En finir avec Eddy Bellegueule » de Edouard Louis aux éditions Points
  • Date de parution :
  • Editeur : Points
  • EAN : 9782757852972
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

En vérité, l'insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n'a été que seconde. Car avant de m'insurger contre le monde de mon enfance, c'est le monde de mon enfance qui s'est insurgé contre moi. Je n'ai pas eu d'autre... Voir plus

En vérité, l'insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n'a été que seconde. Car avant de m'insurger contre le monde de mon enfance, c'est le monde de mon enfance qui s'est insurgé contre moi. Je n'ai pas eu d'autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre.

É. L.

Donner votre avis

Articles (3)

  • Eté 2015, quel livre de poche emporter ?
    Eté 2015, quel livre de poche emporter ?

    Le temps des vacances, qui rime souvent avec lecture, est le moment idéal pour s’abandonner à ces titres qui nous ont fait envie et que nous n’avons pas eu le temps de lire. Ils viennent de sortir en format de poche, un format idéal à glisser dans la valise ou le sac de plage.

  • Confidences des finalistes du Prix Orange du Livre 2014
    Confidences des finalistes du Prix Orange du Livre 2014

    Cinq romans sont en lice pour le Prix Orange du Livre 2014. Cinq romans sélectionnés par le jury pour leurs indéniables qualités littéraires. Cinq romans soumis au vote des internautes pour déterminer qui sera le lauréat de cette 6e édition. Mais qui se cache derrière ces pages, cette plume, cette verve ? Comment ont réagi les auteurs à l'annonce de leur nomination ? Hubert Mingarelli, Lola Lafon, Marc Lambron et Maylis de Kerangal ont accepté de répondre à quelques questions.

  • Les cinq finalistes du Prix Orange du Livre 2014
    Les cinq finalistes du Prix Orange du Livre 2014

    Après avoir établi une liste de trente romans le 20 mars dernier, le jury du Prix Orange du Livre s'est à nouveau réuni ce lundi 28 avril pour sélectionner les cinq finalistes.

Avis (58)

  • Un livre dur mais terriblement réel sur la vie d'un jeune garçon gay.

    Un livre dur mais terriblement réel sur la vie d'un jeune garçon gay.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une merveilleuse surprise. Si Histoire de la violence m’avait ennuyé, En finir avec Eddy Bellegueule m’a hanté. Je l’ai lu si vite que j’en ai tiré une terrible frustration en le terminant. Je ne demande qu’à lire la suite de cette vie si terrible, si torturée, si cachée d’Eddy Bellegueule. Les...
    Voir plus

    Une merveilleuse surprise. Si Histoire de la violence m’avait ennuyé, En finir avec Eddy Bellegueule m’a hanté. Je l’ai lu si vite que j’en ai tiré une terrible frustration en le terminant. Je ne demande qu’à lire la suite de cette vie si terrible, si torturée, si cachée d’Eddy Bellegueule. Les longueurs des phrases sont maîtrisées, les sujets s’enchaînent parfaitement. Le contenu est une mine d’or, le style d’écriture est sublime. Il y a une réelle recherche d’expression qui apporte une narration nouvelle et une complexité stylistique intéressante. Entre fiction et réel, cette fausse autobiographie pose des réflexions sur l’écriture de soi et de l’intime. Comment se raconter tout en exposant les problématiques qui nous animent ? Comment se découvrir à soi-même et aux autres ?
    Ce roman s’empare du lecteur et l’expose à ce qu’il ne veut pas voir : l’homophobie, la difficulté d’exprimer son identité, le mépris de classe, la pauvreté… Par les yeux d’un enfant qui grandit au fil de l’œuvre, le lecteur découvre un monde difficile, éprouvant et suffocant. Enfermé dans un récit poétique et cru, les personnages tentent de survivre, de s’apprendre et de maîtriser un futur qui leur échappe. Cette description cruelle d’un tableau tragique emporte le lecteur dans un tourbillon de mots, de paroles et de phrases incandescentes. C’est une surprise sans égale, une critique sublime, une histoire violente. Eddy Bellegueule touche et ne cesse de nous séduire par sa sensibilité, son innocence et son regard accru. Il mène le lecteur dans cette danse terrible, lui montre sa famille, ses lieux, ses paysages, ses ennemis, ses propres démons. Il le place tel un témoin incapable et interdit devant les affres de sa vie
    Edouard Louis est un très grand écrivain et ce roman reste définitivement un chef-d’œuvre. En bref, je ne m’en suis toujours pas remise.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un très beau récit sur la difficulté pour le petit Eddy épris de culture et homosexuel à s'extirper de ce monde pauvre du nord de la France dans lequel il ne se reconnaît pas.

    Un très beau récit sur la difficulté pour le petit Eddy épris de culture et homosexuel à s'extirper de ce monde pauvre du nord de la France dans lequel il ne se reconnaît pas.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Tout est misère dans cette histoire : misère sociale, misère affective, misère intellectuelle, misère matérielle...Mais Eddy a fini par partir.

    Tout est misère dans cette histoire : misère sociale, misère affective, misère intellectuelle, misère matérielle...Mais Eddy a fini par partir.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • A la sortie de ce « roman », le tapage médiatique m’en avait carrément éloignée. L’exclusion, les différences de classe, les souffrances d’un enfant puis d’un ado dans une contrée paumée dans la France du 21ème siècle : de nombreux sujets qui ne peuvent laisser de marbre. Ce fut le cas....
    Voir plus

    A la sortie de ce « roman », le tapage médiatique m’en avait carrément éloignée. L’exclusion, les différences de classe, les souffrances d’un enfant puis d’un ado dans une contrée paumée dans la France du 21ème siècle : de nombreux sujets qui ne peuvent laisser de marbre. Ce fut le cas. Cependant, malgré une rédaction saccadée, des propos en italiques comme s’ils avaient été appris par cœur et relatés tels quels, vulgaires et sans pudeur provenant de ses interlocuteurs au quotidien, beaucoup de violence, l’émotion aurait pu être vive et la compassion réelle. Ce ne fut pas le cas.

    Une grande admiration pour le chemin parcouru par l’auteur ne me permet toutefois pas d’éprouver les sentiments que devraient dégager ce livre, dans lequel il livre une analyse d’une société qui, s’il n’en dévoilait pas la période, pourrait être celle d’une civilisation barbare.

    Habituellement très sensible à la détresse, je n’ai pas aimé lire ce déploiement de violence comme règlement de comptes sur la place publique. Aurais-je émis la même critique si ce livre avait été présenté comme un roman ?

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Afin de s'en sortir, l'auteur n'a pas eu d'autre choix que celui de prendre une distance froide et lucide avec sa famille et ses parents. Oui, ça dérange toujours ce genre de chose, mais, la sincérité ici est de tout bord dans ce livre auto-biographique, car Edouard Louis s'auto-critique...
    Voir plus

    Afin de s'en sortir, l'auteur n'a pas eu d'autre choix que celui de prendre une distance froide et lucide avec sa famille et ses parents. Oui, ça dérange toujours ce genre de chose, mais, la sincérité ici est de tout bord dans ce livre auto-biographique, car Edouard Louis s'auto-critique également. Introspection et microscope. Je l'ai lu d'un trait et j'ai aimé.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Tu seras viril mon kid

    Pourquoi n'avais-je pas lu ce livre avant ? J'ai pris une belle claque et si la véracité des faits raconté a prêté à discussion lors de sa parution, il n'en reste pas moins que ce roman est d'une force bouleversante. J'aimerais tellement croire que tout est faux, que...
    Voir plus

    Tu seras viril mon kid

    Pourquoi n'avais-je pas lu ce livre avant ? J'ai pris une belle claque et si la véracité des faits raconté a prêté à discussion lors de sa parution, il n'en reste pas moins que ce roman est d'une force bouleversante. J'aimerais tellement croire que tout est faux, que l'enfance d'Edouard Louis n'a pas été celle qu'il nous décrit et que sa vérité n'est qu'un artifice littéraire pour nous parler de la différence, des difficultés que doivent traverser les jeunes homosexuels. Oui ce serait plus confortable pour mon petit cerveau si tout n'était que fiction et que cette violence n'existait pas. Mais faire l'autruche n'est pas envisageable, l'homophobie est une réalité (et la misère aussi).

    Eddy Bellegueule grandit dans un petit village de Picardie, territoire dévasté économiquement, culturellement et où la seule valeur est la virilité.
    C'est une enfance excessivement dure, l'alcool fait des ravages, la télévision nourrit. Dans le meilleur des cas l'avenir c'est l'usine mais pour beaucoup ce sera le chômage. Pauvreté, analphabétisme, intolérance, c'est « Les misérables » version moderne.
    Eddy est différent et la différence ce n'est pas bon.
    Il a cette drôle de façon de parler, il a ce truc qui fait qu'on le traite de pédale, de pd, de tarlouze.
    Mouton noir dans son collège, enfant décevant pour ses parents, il courbe le dos et aimerait tellement ressembler aux autres.
    Pointé du doigt, rabroué, humilié, sa seule issue sera la fuite.

    Avec un vrai style, précis et froid, ce récit est saisissant.
    Sans rancoeur, sans apitoiement, sans complaisance, sans espoir, Edouard Louis frappe fort.
    Si fort que j'ai été heurtée, bousculée, dérangée, touchée, coulée….

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • avec ce livre l'auteur nous plonge dans la misère sociale, intellectuelle, morale, un quotidien fait de violences de brimades, dans un climat de chomage de difficultés financières et d'alcoolisme.
    Ce livre a laissé en moi des sentiments partagés mais ne laissera pas de souvenirs impérissables...
    Voir plus

    avec ce livre l'auteur nous plonge dans la misère sociale, intellectuelle, morale, un quotidien fait de violences de brimades, dans un climat de chomage de difficultés financières et d'alcoolisme.
    Ce livre a laissé en moi des sentiments partagés mais ne laissera pas de souvenirs impérissables malgré le buzz fait à sa sortie

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.