En finir avec Eddy Bellegueule

Couverture du livre « En finir avec Eddy Bellegueule » de Edouard Louis aux éditions Points
  • Date de parution :
  • Editeur : Points
  • EAN : 9782757852972
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

En vérité, l'insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n'a été que seconde. Car avant de m'insurger contre le monde de mon enfance, c'est le monde de mon enfance qui s'est insurgé contre moi. Je n'ai pas eu d'autre... Voir plus

En vérité, l'insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n'a été que seconde. Car avant de m'insurger contre le monde de mon enfance, c'est le monde de mon enfance qui s'est insurgé contre moi. Je n'ai pas eu d'autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre.

É. L.

Donner votre avis

Articles (3)

  • Eté 2015, quel livre de poche emporter ?
    Eté 2015, quel livre de poche emporter ?

    Le temps des vacances, qui rime souvent avec lecture, est le moment idéal pour s’abandonner à ces titres qui nous ont fait envie et que nous n’avons pas eu le temps de lire. Ils viennent de sortir en format de poche, un format idéal à glisser dans la valise ou le sac de plage.

  • Confidences des finalistes du Prix Orange du Livre 2014
    Confidences des finalistes du Prix Orange du Livre 2014

    Cinq romans sont en lice pour le Prix Orange du Livre 2014. Cinq romans sélectionnés par le jury pour leurs indéniables qualités littéraires. Cinq romans soumis au vote des internautes pour déterminer qui sera le lauréat de cette 6e édition. Mais qui se cache derrière ces pages, cette plume, cette verve ? Comment ont réagi les auteurs à l'annonce de leur nomination ? Hubert Mingarelli, Lola Lafon, Marc Lambron et Maylis de Kerangal ont accepté de répondre à quelques questions.

  • Les cinq finalistes du Prix Orange du Livre 2014
    Les cinq finalistes du Prix Orange du Livre 2014

    Après avoir établi une liste de trente romans le 20 mars dernier, le jury du Prix Orange du Livre s'est à nouveau réuni ce lundi 28 avril pour sélectionner les cinq finalistes.

Avis(51)

  • avec ce livre l'auteur nous plonge dans la misère sociale, intellectuelle, morale, un quotidien fait de violences de brimades, dans un climat de chomage de difficultés financières et d'alcoolisme.
    Ce livre a laissé en moi des sentiments partagés mais ne laissera pas de souvenirs impérissables...
    Voir plus

    avec ce livre l'auteur nous plonge dans la misère sociale, intellectuelle, morale, un quotidien fait de violences de brimades, dans un climat de chomage de difficultés financières et d'alcoolisme.
    Ce livre a laissé en moi des sentiments partagés mais ne laissera pas de souvenirs impérissables malgré le buzz fait à sa sortie

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre qui prend aux tripes! Edouard Louis écrit bien et il a des choses à dire! Je l'ai vu à La Grande Librairie pour la présentation de son nouveau livre et je l'ai trouvé très engagé. J'avais ce livre dans ma Pal depuis longtemps et du coup je l'ai lu presque d'une traite. Un choc!

    Un livre qui prend aux tripes! Edouard Louis écrit bien et il a des choses à dire! Je l'ai vu à La Grande Librairie pour la présentation de son nouveau livre et je l'ai trouvé très engagé. J'avais ce livre dans ma Pal depuis longtemps et du coup je l'ai lu presque d'une traite. Un choc!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre étrange et dérangeant.Après le battage médiatique et les diverses interviews de l'auteur ainsi que son deuxième livre ( dans la même veine) je m'interroge sur Eddy euh Edouard. C'est "sa" vérité, celle qu'il présente, ce qu'il a ressenti m

    Un livre étrange et dérangeant.Après le battage médiatique et les diverses interviews de l'auteur ainsi que son deuxième livre ( dans la même veine) je m'interroge sur Eddy euh Edouard. C'est "sa" vérité, celle qu'il présente, ce qu'il a ressenti m

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • « Je n'ai pas eu d'autre choix que de prendre la fuite »

    Être différent. Voilà ce qu’Eddy est, en tout cas pour son milieu natal. Un semblant d’homme, homo, incompris par sa propre famille (des pauvres incultes) et rejeté par les vrais hommes, les gros durs de Picardie, fermés d’esprit...
    Voir plus

    « Je n'ai pas eu d'autre choix que de prendre la fuite »

    Être différent. Voilà ce qu’Eddy est, en tout cas pour son milieu natal. Un semblant d’homme, homo, incompris par sa propre famille (des pauvres incultes) et rejeté par les vrais hommes, les gros durs de Picardie, fermés d’esprit face à une soi-disante différence. Voix aiguë, déhanché incontrôlé et manières féminines caractérise cet enfant de 10 ans, qui apprend à grandir en essayant de coller aux attentes, en restant dans les rangs, pour ne pas sortir du droit chemin : Être pédé ? Surtout pas ! Eddy se refuse à cette évidence pour ne pas décevoir, quitte à travestir sa propre existence. Le rejet des autres l’amenant à se rejeter lui-même.
    Édouard Louis nous livre le portrait d’un milieu populaire crasseux où règne l’alcool et le porno. Un milieu où les pédés ne sont pas aimés.
    L’émotion vient d’elle même, par une écriture maitrisée et ne glissant pas dans un pathos ridicule. Les mots sont crus, froids imposant une distance entre l’auteur et son texte. La violence est omniprésente, dans les paroles, les réactions, le refus et le déni. La nuance utilisée ne condamne cependant pas sa famille bouseuse, pas plus que les bourges auteurs des crachats et des violences physiques.
    L’universalité de ce roman en fait un témoignage poignant de la vie difficile vécue par ces jeunes maltraités. Cette violence et cette intimité font de ce roman personnel une bible à l’acceptation.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com