Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Elma

Couverture du livre « Elma » de Eva Bjorg Aegisdottir aux éditions La Martiniere
Résumé:

Un village d'Islande que tous cherchent à fuir.
Mais où l'on revient inexorablement vivre...
Ou mourir.

« Elma est inoubliable. » The Financial Times « Le roman prodigieux et terrible d'une des étoiles montantes de l'Islande. » Ragnar Jónasson Elma ne pensait pas revenir un jour habiter sa... Voir plus

Un village d'Islande que tous cherchent à fuir.
Mais où l'on revient inexorablement vivre...
Ou mourir.

« Elma est inoubliable. » The Financial Times « Le roman prodigieux et terrible d'une des étoiles montantes de l'Islande. » Ragnar Jónasson Elma ne pensait pas revenir un jour habiter sa ville natale. Akranes, ce petit bourg islandais à l'atmosphère oppressante, où les amitiés d'enfance portent les stigmates de terribles secrets...
Affectée au poste de police local, cette ancienne inspectrice de la brigade criminelle de Reykjavík n'a pourtant pas le choix. Elle fuit une histoire d'amour qui l'a laissée en miettes. L'épaule de son nouveau collègue Sævar semble bien réconfortante.

Quand le cadavre d'une femme est retrouvé gisant au pied d'un phare...
Une femme qui avait quitté Akranes - comme Elma.
Une femme dont le passé murmure aux oreilles de toute la ville, ronge le coeur des habitants les moins soupçonnables...

Donner votre avis

Avis (7)

  • Comme d’habitude, chez moi, les polars nordiques ont souvent beaucoup de succès. « Elma » n’en démordra pas. Même s’il n’est parfois pas évident de se trouver face aux noms à consonance islandaise, j’ai adoré cette enquête policière.

    L’enquête est peut-être aux premiers abords somme toute...
    Voir plus

    Comme d’habitude, chez moi, les polars nordiques ont souvent beaucoup de succès. « Elma » n’en démordra pas. Même s’il n’est parfois pas évident de se trouver face aux noms à consonance islandaise, j’ai adoré cette enquête policière.

    L’enquête est peut-être aux premiers abords somme toute assez classique mais je ne me suis ennuyée à aucun moment. Elma, ancienne flic à la brigade criminelle de Reykavik revient dans son bourg natal d’Aérantes, un petit bled comptant moins de 8.000 habitants mais faisant pourtant face à un mystérieux crime.

    Pour un premier roman, l’auteure a déjà placé la barre haute car on pourrait s’y méprendre à ce qu’il s’agisse de son énième bouquin, tant il est abouti. Je n’ai pas trouvé de points de friction qui m’auraient fait dire qu’il s’agit d’un primo-livre.

    En temps de canicule, ce petit bout de fraîcheur, tant par le climat islandais que par la froideur des événements s’y déroulant, m’a fait le plus grand bien. Maintenant, il me reste à me plonger dans le second livre d’Eva Björg Ægisdóttir avec le personnage d’Elma: « Les filles qui mentent », dont je ne manquerai pas de vous en parler.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Canicule, fatigue et fin d’année scolaire = rythme de lecture au ralenti ! J’ai toutefois pris le temps de découvrir Elma qui traînait depuis un moment dans ma pile à lire. Malheureusement, ma lecture a été assez laborieuse car je n’ai pas vraiment été emballée par ce roman. Elma, c’est...
    Voir plus

    Canicule, fatigue et fin d’année scolaire = rythme de lecture au ralenti ! J’ai toutefois pris le temps de découvrir Elma qui traînait depuis un moment dans ma pile à lire. Malheureusement, ma lecture a été assez laborieuse car je n’ai pas vraiment été emballée par ce roman. Elma, c’est l’héroïne : elle est policière et fraichement revenue à Arkanes, sa ville natale, après une séparation douloureuse. Aucun répit ne lui est accordé puisque, dès son arrivée, elle doit prendre en charge une enquête pour meurtre : le cadavre d’une femme a été retrouvé près du phare. Dans cette petite ville où tout le monde se connaît, certains secrets semblent bien enfouis et Elma va devoir faire preuve de perspicacité pour lever le voile sur ses habitants. Construit sur une alternance de chapitres présentant tantôt l’enquête en cours, tantôt le passé de la victime, Elma est un roman de facture assez classique. Généralement, cette technique narrative fonctionne bien et c’est à peu près le cas ici. Mais… quel manque d’originalité ! On comprend assez rapidement de quoi il retourne et, même si l’on n’a pas tous les tenants et les aboutissants de l’histoire, il n’y a finalement que peu de surprise à la fin. Je pense qu’il y a, sur le même thème, bien meilleur...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Arnaldur Indriðason excepté, j'étais en pause polars nordiques, j'en avais trop lu sur une période courte et avais l'impression de tourner en rond. Elma a relancé mon intérêt pour le genre, tellement je l'ai trouvé abouti et subtil pour un premier roman.

    Pourtant, ça démarrait très classique...
    Voir plus

    Arnaldur Indriðason excepté, j'étais en pause polars nordiques, j'en avais trop lu sur une période courte et avais l'impression de tourner en rond. Elma a relancé mon intérêt pour le genre, tellement je l'ai trouvé abouti et subtil pour un premier roman.

    Pourtant, ça démarrait très classique : une enquête sur le meurtre d'une jeune femme dont le corps est retrouvé au pied d'un phare, en reprenant tous les codes habituels du polar scandinave ( rythme lent sans ultra violence, réalisme sociétal, critique sociale derrière les apparences d'une petite ville où est parachutée un inspecteur solitaire et « abimé » ) avec la quasi systématique alternance passé / présent. Je me suis dit que cela allait être du déjà lu et vu, mais très progressivement, sans que je m'en rende compte, le plaisant ronron s'est transformé en harpon.

    La ville d'Akranes sur la côte ouest islandaise compte seulement 7402 habitants, si peu que tout le monde connaît forcément la victime ( une femme qui avait fuit le lieu pour y revenir quelques heures avant sa mort ) et donc forcément le coupable. Eva Björg Ægisdóttir exploite parfaitement le potentiel atmosphérique des lieux. Avec un sens aigu des personnages, elle construit une trame à la Broachurch ou Mare of Easttown. le lecteur se croit au coeur de l'action mais il est à chaque fois à deux niveaux de pensée de protagonistes à la carapace aussi impénétrable que celle de la femme morte dont on découvre l'enfance et l'adolescence en parallèle dans des chapitres « passé » glaçant car terriblement allusif.

    En fait, plus la lecture avance, plus la menace sourd de toutes parts. L'auteure a construit une intrigue complexe en différentes couches qui pétrissent le ressenti du lecteur dans un premier temps, puis le questionne dans un second autour des thématiques fortes de l'enfance maltraité, du deuil et surtout de la culpabilité, celle qui ronge ou pas ceux qui ont causé un drame ponctuel involontairement, ceux qui ont abusé de la confiance d'un enfant ou encore ceux qui ont été témoins d'actes odieux et se sont tus.

    C'est lorsque les nombreux brins tissés par Eva Björg Ægisdóttir commencent à se rassembler que la petite communauté d'Akranes livre ses secrets honteux dans un contexte immuable de promiscuité oppressante, de loyautés délétères et d'alliances pernicieuses pour préserver les apparences tout comme la notabilité de certains.

    Pour parfaire cet excellent polar, l'enquête repose sur un personnage féminin très intéressant, l'inspectrice Elma revenue dans sa ville natale après un rupture amoureuse douloureuse. Elle qui, comme la femme assassinée, avait fui sa ville natale, comprend mieux que personne comment le passé peut murmurer à l'oreille de ses habitants et ronger les coeurs des plus insoupçonnables. le dernier chapitre, vraiment très fort, complètement inattendu, la rend encore plus attachante et donne envie de la suivre dans le deuxième volet de ses enquêtes, Les Filles qui mentent ( qui vient de sortir ).

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le phare d’Akranes

    Akranes est une bourgade tranquille du sud-ouest de l’Islande, située à l’écart des routes touristiques, vivant principalement de la pêche. Aussi, lorsque le corps d’une femme est retrouvé à moitié immergé tout près du phare, la petite communauté est sous le choc… Et plus...
    Voir plus

    Le phare d’Akranes

    Akranes est une bourgade tranquille du sud-ouest de l’Islande, située à l’écart des routes touristiques, vivant principalement de la pêche. Aussi, lorsque le corps d’une femme est retrouvé à moitié immergé tout près du phare, la petite communauté est sous le choc… Et plus encore car il s’agit manifestement d’un assassinat. A Akranes, tout le monde se connait, ou presque… C’est d’ailleurs ce qui avait poussé Elma à partir à Reykjavik mais la voici de retour dans sa ville natale. Elma est inspectrice de police, et son expérience sera bien utile pour tenter de résoudre l’énigme de la mort d’Halla.
    Si j’en crois une célèbre encyclopédie en ligne, l’Islande peut se targuer du plus faible taux de criminalité de l’OCDE ! Et pourtant, que d’auteurs de polars ! Pour ma part, je ne suis pas accro aux polars nordiques. J’en lis, évidemment, et j’en ai vraiment apprécié quelques uns (je pense à Octobre de Soren Sveistrup, les enquêtes du Département V de Jussi Adler-Olsen ou encore les enquêtes de Freyja et Huldar d’Yrsa Sigurdardottir) mais ce sont des avis postés sur Babelio et certains blogs qui m’ont poussée vers Elma. Et c’est une excellente pioche !
    Il me semble que le point fort des polars du (Grand) Nord est de prendre le temps de poser l’intrigue, les personnages. Pas de courses poursuites effrénées, pas de meurtres sanglants mais une psychologie ultra fouillée… Elma est une jeune femme très attachante, l’auteure nous dévoile peu à peu des pans de sa personnalité et de son histoire, comme elle le fait pour Halla qui elle aussi avait quitté Akranes… Halla était bien installée dans la vie, un mari, deux jeunes enfants, un métier (elle était pilote de ligne) : elle détestait Akranes et faisait tout pour éviter d’y mettre les pieds. Pourquoi était-elle revenue sur les lieux de son enfance ? Et pourquoi l’avoir tuée ?
    A travers cette enquête au suspens glaçant, l’auteure aborde des thèmes difficiles, comme celui de la pauvreté, de l’indifférence et de l’enfance en souffrance.
    Un polar bien noir, sans happy-end, très addictif que je recommande sans hésitation.
    Poignant.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Les vacances sont l'occasion de découvrir des auteurs à coté desquels ont serait passé sans y prêter la moindre attention. le hasard a donc mis sur mon chemin cette nouvelle auteure islandaise et son premier roman «Elma» .
    Je me suis toujours demandé si il n'y avait pas plus de meurtres dans...
    Voir plus

    Les vacances sont l'occasion de découvrir des auteurs à coté desquels ont serait passé sans y prêter la moindre attention. le hasard a donc mis sur mon chemin cette nouvelle auteure islandaise et son premier roman «Elma» .
    Je me suis toujours demandé si il n'y avait pas plus de meurtres dans les polars islandais que que dans la réalité. Cette île ,éloignée par delà l'immensité marine du reste de l'Europe semble en effet si tranquille vu de l'extérieur si ce n'est les caprices de ses volcans..
    A quelques encablures à l'ouest de Reykjavik, on découvre la petite ville de Arkanes qui est le théâtre d'un meurtre . Celui d'une jeune femme , Elisabet Holludottir , retrouvée dans des rochers au pied d'un phare . Elna fait partie de l'équipe chargée de mener l'enquête sur ce crime . La policière revient dans sa ville natale après une rupture douloureuse . Dans cette bourgade où tout le monde se connaît, il faudra peut être chercher dans le passé et dans les secrets de famille, la vérité aussi dure soit- elle.

    Ce premier roman nous plonge avec réussite dans l'atmosphère glaçante de l'île, dans cette enquête passionnante qui vaut tant par l'écriture fluide et parfaitement rythmée que par les différents personnages de premiers et seconds plans qui participent à l'intrigue. le scénario évolue au gré des différents rebondissements des investigations mais aussi de faits narrés par Elisabet depuis la fin des années 80 jusqu'au début des années 90. On est pris par le récit comme par le climat de plus en plus sombre et glacé où de terribles événements apparaissent peu à peu à la lumière. On s'attache plus particulièrement au personnage d'Elma dont on découvre les failles, les souvenirs et les regrets , son rôle essentiel dans l'enquête ; un personnage que l'on espère retrouver dans un prochain livre de l'auteure islandaise.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Sans plus, je m'attendais a une intrigue plus ficelé, plus de rebondissements.

    Sans plus, je m'attendais a une intrigue plus ficelé, plus de rebondissements.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une enquête au cœur de l’Islande ou Elma une ancienne inspectrice qui avait fui son village natale se trouve contrainte d'y retourner et se retrouve affecté sur un crime qui a été commis.
    En effet, une jeune femme est retrouvée morte au pied du phare d'Akranès, un petit bourg ou les villageois...
    Voir plus

    Une enquête au cœur de l’Islande ou Elma une ancienne inspectrice qui avait fui son village natale se trouve contrainte d'y retourner et se retrouve affecté sur un crime qui a été commis.
    En effet, une jeune femme est retrouvée morte au pied du phare d'Akranès, un petit bourg ou les villageois on presque tous l'impression de cacher des secrets.
    Nous allons être plongés avec un trio d'adolescentes, chacune avec une personnalité bien prononcé et surtout des non-dits qui vont affectés leurs relations.
    Des événements tragique vont se produire et notre inspectrice va remonter le fil du temps afin de voir plus clair dans notre intrigue.
    Qu'est-ce qu'on vécu nos adolescentes et pourquoi y aurait-il un lien avec le meurtre?
    De rebondissements en rebondissements, on va passer d'un suspect a l'autre mais la vérité est bien différente et habilement dissimulée.
    A travers les chapitres passé et présent l'auteur va distiller tout doucement le fil conducteur.
    Un polar bien mené avec malgré tout beaucoup de personnages qu'ils ne faut pas lâcher sous peine de confusion.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.