Eleanor Oliphant va très bien

Couverture du livre « Eleanor Oliphant va très bien » de Gail Honeyman aux éditions Fleuve Noir
  • Date de parution :
  • Editeur : Fleuve Noir
  • EAN : 9782265116511
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de pages : 432
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : (non disponible)
  • Thème : Littérature Anglo-Saxonne
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Eleanor Oliphant est un peu spéciale.
Dotée d'une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu'elle les pense, sans fard, sans ambages.
Fidèle à sa devise « Mieux vaut être seule que mal accompagnée », Eleanor... Voir plus

Eleanor Oliphant est un peu spéciale.
Dotée d'une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu'elle les pense, sans fard, sans ambages.
Fidèle à sa devise « Mieux vaut être seule que mal accompagnée », Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d'une bouteille de vodka.
Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec « maman ».
Mais tout change le jour où elle s'éprend du chanteur d'un groupe de rock à la mode.
Décidée à conquérir de l'objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites.
Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec « maman », Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d'un ami...

Donner votre avis

Avis(5)

  • J’ai eu un gros coup de coeur pour ce roman. Le personnage d’Eleanor est complètement atypique. On a, au début, un peu de mal à la cerner et à s’attacher à elle, mais au fur et à mesure que l’on comprend son histoire, on la trouve incroyablement forte et drôle.

    L’histoire d’Eleanor est, en...
    Voir plus

    J’ai eu un gros coup de coeur pour ce roman. Le personnage d’Eleanor est complètement atypique. On a, au début, un peu de mal à la cerner et à s’attacher à elle, mais au fur et à mesure que l’on comprend son histoire, on la trouve incroyablement forte et drôle.

    L’histoire d’Eleanor est, en effet, bouleversante. Après avoir connu une enfance très difficile (c’est le moins que l’on puisse dire), la jeune femme s’est coupée du monde et enfermée dans une bulle pour ne plus souffrir. Or, à l’aube de ses trente ans, elle se rend compte que c’est désormais cet isolement et cette profonde solitude qui la rendent malheureuse. En raison de ce mal-être, Eleanor se réfugie dans les bras de ses seuls « amies » la vodka et le Magners.

    C’est grâce à une rencontre pour le moins insolite, qu’Eleanor va tenter de prendre le taureau par les cornes pour se sortir de cette routine qui la tue à petit feu. Confrontée pour la première fois à l’idée de plaire et de sociabiliser avec les autres, Eleanor est vite un peu perdue, car elle n’est pas habituée à faire des efforts pour s’intégrer. Au contraire, Eleanor est plutôt cash et ne se gêne pas pour dire ce qu’elle pense. Ses réflexions sont alors bien souvent à contre-courant et nous font rire, mais on se rend également compte de leur pertinence.

    Les personnages secondaires deviennent, eux-aussi, rapidement irrésistibles notamment Raymond, l’informaticien un peu balourd, qui va s’avérer d’une grande bonté d’âme, une fois les premiers préjugés passés.

    La plume de Gail Honeyman est sans fioritures, mais très efficace. Elle insuffle beaucoup d’humour et de second degré à son roman, ce qui le rend d’autant plus agréable à lire.

    Cette histoire est vraiment addictive, car on meurt d’envie de savoir ce qui est arrivé à Eleanor et si elle va réussir à reprendre pied dans la vie, malgré les dégâts qu’on occasionné les violences durant son enfance. Bref, un vrai page turner selon moi.

    En toile de fond, il s’agit également d’une très belle histoire critiquant la superficialité de notre société et les a priori stupides que tout un chacun peut porter sur les autres sans même les connaître, uniquement en raison d’un style vestimentaire ou d’un comportement un peu décalé.

    En bref : Une histoire qu’on a du mal à lâcher une fois commencée. Foncez!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J’avais commencé ce roman il y a plusieurs mois, et laissé de côté. Au vu de nombreux avis élogieux, je l’ai repris au début pour lui laisser sa chance. J’ai bien mieux apprécié cette fois-ci, à la fois le personnage d’Eleanor, et le style de l’auteure. On comprend progressivement pourquoi la...
    Voir plus

    J’avais commencé ce roman il y a plusieurs mois, et laissé de côté. Au vu de nombreux avis élogieux, je l’ai repris au début pour lui laisser sa chance. J’ai bien mieux apprécié cette fois-ci, à la fois le personnage d’Eleanor, et le style de l’auteure. On comprend progressivement pourquoi la vie de cette jeune femme est si affligeante, pourquoi elle obéit à des routines immuables et vides de sens. L’évolution d’Eleanor, des autres personnages qui deviennent attachants également, et la conclusion du roman, m’ont passionnée davantage que les préliminaires. C’est ma lecture préférée parmi celles que je présente ici, et le livre que je recommande !

    https://lettresexpres.wordpress.com/2018/12/05/lectures-du-mois-18-novembre-2018/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Mon coup de cœur du moment c'est émouvant drôle original sensible surprenant!
    J'aime ce personnage !

    Mon coup de cœur du moment c'est émouvant drôle original sensible surprenant!
    J'aime ce personnage !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Contrairement au titre du roman, Eleanor Oliphant est loin d’aller si bien que cela. Semaine après semaine, la jeune femme se renferme dans un quotidien routinier entre son boulot de comptable, ses weekends seule en compagnie d’une bouteille de vodka et son coup de téléphone hebdomadaire à sa...
    Voir plus

    Contrairement au titre du roman, Eleanor Oliphant est loin d’aller si bien que cela. Semaine après semaine, la jeune femme se renferme dans un quotidien routinier entre son boulot de comptable, ses weekends seule en compagnie d’une bouteille de vodka et son coup de téléphone hebdomadaire à sa mère. Un étrange personnage qui, derrière ses tentatives vaines de s’intégrer en société et d’être comme tout le monde, cache un sombre passé.

    Tout va basculer dans l’existence d’Eleanor le jour où elle tombe amoureuse. Peu à peu, elle va s’ouvrir aux autres, des rencontres vont venir chambouler sa vie et elle va enfin tenter de vaincre ses démons.

    Difficile de classer ce livre dans une catégorie. Un roman qui oscille entre tristesse, du fait de son enfance traumatisante, et humour, car notre héroïne n’hésite pas à dire tout ce qu’elle pense. Pour son premier roman, l’auteur frappe fort avec cette histoire.

    Eleanor est un personnage attachant et touchant. J’ai été complètement embarquée dans son univers. Gail Honeyman porte un regard juste sur la société dans laquelle on vit avec ce récit qui aborde le thème de la différence.

    Un roman unique, une plume percutante et une héroïne que je ne suis pas prête d’oublier. Un très joli coup de cœur pour cette histoire pleine d’originalité. Un bijou d’optimisme, d’humour et de tendresse.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions