Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Eldorado

Couverture du livre « Eldorado » de Laurent Gaudé aux éditions J'ai Lu
  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290006542
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Le commandant Salvatore Piracci intercepte les bateaux chargés d'émigrés clandestins qui passent entre la Sicile et l'île de Lampedusa, et dont les passagers risquent souvent la mort. Sa rencontre avec une survivante bouleverse sa vie et ses convictions. Quant à Soleiman, il décide lui aussi de... Voir plus

Le commandant Salvatore Piracci intercepte les bateaux chargés d'émigrés clandestins qui passent entre la Sicile et l'île de Lampedusa, et dont les passagers risquent souvent la mort. Sa rencontre avec une survivante bouleverse sa vie et ses convictions. Quant à Soleiman, il décide lui aussi de partir du Soudan avec son frère Jamal, puis avec Boubakar, pour l'Europe.

Donner votre avis

Articles (1)

  • Autour d'un verre avec Laurent Gaudé à propos de son roman "Danser les ombres"
    Autour d'un verre avec Laurent Gaudé à propos de son roman Danser les ombres

    Danser les ombres, le nouveau roman de Laurent Gaudé vient de paraître. Après Pour seul cortège, consacré au mythique Alexandre, c'est le Laurent Gaudé d'"Eldorado" et de La Mort du Roi Tsongor qui entraîne le lecteur dans l'Haïti d'avant le séisme de 2010. L'occasion de rencontrer l'écrivain dans les coulisses de l'écriture de ses romans, chez son éditeur Actes Sud.

Avis (24)

  • Salvatore est un marin sicilien. Depuis 20 ans, il patrouille dans les eaux de la Méditerranée à la recherche de clandestins livrés au sort. Pour les sauver oui, mais surtout pour les intercepter.


    C’est dans les rues de Catane que le regard d’une femme se pose sur lui. Eberlué, il finit par...
    Voir plus

    Salvatore est un marin sicilien. Depuis 20 ans, il patrouille dans les eaux de la Méditerranée à la recherche de clandestins livrés au sort. Pour les sauver oui, mais surtout pour les intercepter.


    C’est dans les rues de Catane que le regard d’une femme se pose sur lui. Eberlué, il finit par la reconnaître. Deux ans auparavant, il l’avait récupérée sur un des innombrables bateaux qui sillonnent la mer. Elle lui raconte alors son périple, la misère, le bateau comme échappatoire, les sommes folles englouties, les marins qui les abandonnent, la mort de son fils nourrisson… Depuis son arrivée en Italie elle n’a pensé qu’à la vengeance, et lui fait une demande saugrenue. Elle veut une arme et retrouver l’armateur qui a empoché l’argent et les a livré à la mort en toute connaissance de cause…

    Salvatore contre toute attente acquiesce à la demande. Sa vie en est changée, il ne pense qu’à cette femme, regarde sont métier avec dégoût, et décide sur un coup de tête de tout quitter, de se dépouiller de ses biens et jusqu’à son identité, pour traverser la Méditerranée à son tour, s’immerger dans la réalité de tous ces clandestins.

    Au Soudan, Soleiman et Jamal quant à eux s’apprêtent à faire le grand saut, tout quitter pour une promesse d’avenir meilleur. Mais Soleiman va devoir faire la route seul. Au moment de partir Jamal lui annonce qu’il est malade et ne peut l’accompagner. Soleiman entame alors la route, traverse des étendues désertiques, se fait voler et tabasser par des passeurs, vole à son tour, expérimente l’amitié et la solitude…

    Au gré des chapitres, les destins de ces hommes et femmes s’entrecroisent, pour nous livrer un tableau humain très riche et touchant. Peu de détails sur les pays d’origine et les situations personnelles des personnages, qui tous se rejoignent dans la même souffrance de l’exil et de la perte, la même misère supposée, la même envie, celle d’un eldorado répondant à tous leurs souhaits de richesse ou simplement de bonheur.

    J’ai aimé ce roman très bien écrit, qui nous présente la réalité de l’émigration sous un jour nouveau, très humain et qui délivre beaucoup d’émotions.

    https://mesmotsmeslivres.wordpress.com/2017/11/25/eldorado-de-laurent-gaude/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce roman aborde les thématiques de l’immigration clandestine, de la famille, du rêve d’une vie meilleure mais aussi des questions plus profondes sur le but de notre travail et de notre vie.
    Le roman se compose de treize chapitres, dans lesquels s’entremêlent deux histoires liées à l’immigration...
    Voir plus

    Ce roman aborde les thématiques de l’immigration clandestine, de la famille, du rêve d’une vie meilleure mais aussi des questions plus profondes sur le but de notre travail et de notre vie.
    Le roman se compose de treize chapitres, dans lesquels s’entremêlent deux histoires liées à l’immigration clandestines.

    On suit deux personnages principaux. Le premier, le commandant Salvatore Piracci, vit à Catane, où de nombreux immigrés se retrouvent en mer aux alentours de la Sicile. Piracci est un policier maritime, son travail consiste au sauvetage puis à l’arrestation de clandestins arrivés par voie maritime sur des bateaux de fortunes. Un événement va faire basculer la vie quotidienne de Piracci : une femme, qu’il a sauvée il y a deux ans des flots, vient lui demander un service qui va lui poser quelques questionnements moraux.
    L’autre personnage, Soleiman (on n’apprend son identité qu’au chapitre quatre), souhaite quitter le Soudan par tous les moyens.
    Le lecteur suit les aventures de ses deux personnages dans toute l’Afrique et l’Europe.
    On s’attache à ces deux protagonistes, très différents et qui ne vivent pas sur le même continent ni dans les mêmes conditions, mais qui cherchent tous les deux un but dans l’existence.
    J’ai été très émue par la séparation de Soleiman et de son frère Jamal en Libye, en effet ce dernier ne peut pas le suivre suite à une annonce bouleversante. On ressent vraiment la douleur de Soleiman, notamment par l’utilisation du pronom « je » qui rapproche ce personnage du lecteur instantanément.

    Le rythme de ce roman alterne les phases de descriptions, qui sont d’ailleurs très poétiques et imagées et des moments de suspense dans l’aventure des personnages. Le suspense dans le roman est parfois insoutenable, tellement le lecteur craint pour la vie de ses deux héros. Les rebondissements sont très présents, ils montrent la complexité du parcours d’hommes et de femmes qui souhaitent quitter leur pays où ne règnent que misère, maladie et aucune possibilité de s’en sortir. Ces personnes sont prêtes à tout, même à risquer leur vie, à perdre tout sentiment d’humanité, pour espérer une vie meilleure : l’Eldorado.

    Le style d’écriture de Laurent Gaudé est vraiment appréciable, il suffit de lire la première page du roman pour voir la beauté de la description d’un simple marché aux poissons.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • On ne présente plus Laurent Gaudé qui, en 2001, a publié son premier roman « Cris » - qui a obtenu le Prix Goncourt des Lycéens et le Prix des Libraires avec « La Mort du Roi Tsongor » et a été lauréat pour le Prix Goncourt avec « Le Soleil des Scorta ». Ce sont quelques principaux romans car la...
    Voir plus

    On ne présente plus Laurent Gaudé qui, en 2001, a publié son premier roman « Cris » - qui a obtenu le Prix Goncourt des Lycéens et le Prix des Libraires avec « La Mort du Roi Tsongor » et a été lauréat pour le Prix Goncourt avec « Le Soleil des Scorta ». Ce sont quelques principaux romans car la liste est longue d’autant plus qu’il a écrit également pour le théâtre.
    Avec « Eldorado » (publié en 2006), il s’est lancé dans le drame des émigrants clandestins qui risquent leur vie pour échapper à la misère dans leurs pays, à la maltraitance et qui n’ont d’autre choix que de s’adresser à des passeurs véreux et sans scrupules.
    Ici, l’action se passe en Méditerranée où de pauvres Africains n’ont qu’une obsession : se rendre en Europe qui représente pour eux leur Eldorado.
    L’Express a écrit : « Voyage initiatique, sacrifice, vengeance, rédemption : le romancier au grand lyrisme aride manie les thèmes de la tragédie antique avec un souffle toujours épique ». Voilà une belle définition de cet ouvrage.
    Auparavant, ce mot Eldorado (d’origine espagnole : el dorado : le doré) était utilisé pour les pionniers qui se rendaient en Amérique au moment de la ruée vers l’or.
    Mais cet Eldorado-ci, nous parle de Lampedusa (toujours d’actualité malheureusement) et autres lieux aussi peu engageants.
    Nous y rencontrons le commandant Piracci qui se rend compte que sa vie est vide de sens.
    On rencontre également deux frères qui fuient, mais seul le cadet va continuer car son aîné, se sachant gravement malade, n’a fait que l’accompagner pour être certain de son départ. Déchirante séparation. Alors Soleiman va affronter tous les dangers ;
    D’autres personnages émergent de cette histoire, tels que Jamal, Boubakar (qui va prendre sous son aile Soleiman jusqu’à ce que la situation se retourne).
    C’est un voyage triste et misérable vers ce mythe que représente l’Europe. Les espoirs et désespoirs s’enchaînent avec les souffrances endurées. Mais tout vaut mieux que de rester dans son pays où plus rien de bon n’est à espérer. Alors, quitte à mourir autant le faire en tentant quelque chose.
    Les descriptions des tentatives de passer la barrière de Ceuta (érigée pour endiguer l’émigration) sont dures. Il en va de la vie de chacun de la franchir. Et bien entendu, chacun sa peau, tant pis pour ceux qui tombent.
    C’est tout au long du livre que l’on assiste à des scènes plus que douloureuses et Laurent Gaudé le fait de belle façon, tout en finesse. Il a le don de nous raconter cette histoire tragique sans jamais tomber dans le pathos et ça nous prend aux tripes.
    Malheureusement, dernièrement, il a encore été question de Ceuta, aux actualités, et je me suis dit :
    « Bon sang, est-ce que cela s’arrêtera un jour ? Va-t-on enfin trouver une solution ? ». Car c’est tous les jours que des milliers d’émigrants, venus de différents pays, continuent à risquer leur peau afin de trouver la Terre Promise.
    Pauvre Terre Promise où ils n’ont guère de chance de trouver ce qu’ils recherchent. Peut-être un petit répit à leurs souffrances ? Mais c’est la misère qui les guette aussi car cet Eldorado n’est bien qu’une illusion.
    C’est un livre magnifique, à lire presque d’une seule traite.
    J’ai relevé ceci car c’est vraiment un ressenti qui nous attend lors de la lecture :
    « Aucune frontière ne vous laisse passer sereinement. Elles blessent toutes ».
    Ainsi Laurent Gaudé a bien confirmé sa réputation d’écrivain de talent ce que prouvent ses autres livres.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai vraiment adoré ce livre. En particulier l'opposition entre la vie d'un migrant et la vie d'un de ceux qui gèrent leur accueil ou leur réorientation... Je l'ai relu deux fois, et je pense que je risque de le sortir à nouveau de ma bibliothèque d'ici peu !

    J'ai vraiment adoré ce livre. En particulier l'opposition entre la vie d'un migrant et la vie d'un de ceux qui gèrent leur accueil ou leur réorientation... Je l'ai relu deux fois, et je pense que je risque de le sortir à nouveau de ma bibliothèque d'ici peu !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Voici un roman encore bien situé sur ce qui se passe à notre époque, la traversée de plusieurs migrants par la traversée de la Méditerranée pour s'échouer sur l'ile de Lampedusa, on traverse avec eux leurs difficultés et on partage le ressenti du commandant Piracci que ces traversées ne vont pas...
    Voir plus

    Voici un roman encore bien situé sur ce qui se passe à notre époque, la traversée de plusieurs migrants par la traversée de la Méditerranée pour s'échouer sur l'ile de Lampedusa, on traverse avec eux leurs difficultés et on partage le ressenti du commandant Piracci que ces traversées ne vont pas laissé indifférent...
    Un roman dur et profond qui nous met face à la dure réalité de l'humanité d'aujourd'hui et d'hier

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Gros coup de cœur pour ce livre.
    J'ai aimé le thème abordé (pas facile) les 3 personnages : la jeune femme qui veut se venger, le capitaine qui récupère les émigrants pour mieux les livrer aux autorités et cet émigrant que l'on suit dans son périple.

    Un livre fort qui nous interpelle sur la...
    Voir plus

    Gros coup de cœur pour ce livre.
    J'ai aimé le thème abordé (pas facile) les 3 personnages : la jeune femme qui veut se venger, le capitaine qui récupère les émigrants pour mieux les livrer aux autorités et cet émigrant que l'on suit dans son périple.

    Un livre fort qui nous interpelle sur la notion de liberté, de choix de vie, d'espoirs. Jamais aucun jugement, on se retrouve dans la tête des personnages successivement avec ses doutes et ses certitudes, le regard qu'il porte sur lui même, ses réactions, ses envies, ses actes ...

    Un livre d'aventures, de voyages : on se retrouve sur mer ou en Afrique , en car, en voiture, ou à pied, dans la chaleur ou la tempête.

    Ces destins qui s'entrecroisent à la fois irréels et pourtant encore d'actualité.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "Eldorado" est composé de deux récits, avec deux personnages, offrant ainsi deux visions d'une même réalité comme les deux faces d'une même pièce.
    Il y a tout d'abord le Commandant Salvatore Pirraci, basé à Catane, dont la mission est de traquer les bateaux d'immigrés. Une rencontre va...
    Voir plus

    "Eldorado" est composé de deux récits, avec deux personnages, offrant ainsi deux visions d'une même réalité comme les deux faces d'une même pièce.
    Il y a tout d'abord le Commandant Salvatore Pirraci, basé à Catane, dont la mission est de traquer les bateaux d'immigrés. Une rencontre va bouleverser son existence, lui révéler la vacuité de sa vie et lui faire ressentir un réel dégoût pour son "métier" qui consiste finalement à empêcher ceux qui en ont la force et le désir de rejoindre les pays européens, à les retenir puis à les remettre aux autorités qui les renverront de l'autre côté de la Méditerranée. Il voit soudain dans les yeux de ces êtres, que jusqu'alors il ne regardait même pas vraiment, un désir, une volonté plus forts que ce que lui-même a jamais ressenti. Alors il décide d'abandonner son rang de commandant, sa vie en Catane et part de nuit, dans une barque, pour effectuer à contresens la traversée de la Méditerranée, "en quête d'une vitalité et d'un désir perdus".
    Et puis il y a Soleiman. De l'autre côté de la pièce, de l'autre côté de la Méditerranée. Lui et son frère quittent le pays, traversent la frontière. Mais Jamal, malade, ne peut continuer le voyage. Il donne alors à son jeune frère l'argent qu'il a réuni pour lui offrir ce passage, porteur de l'espoir d'un avenir meilleur. Seul, Soleiman se jure de réussir, pour lui et pour son frère. Dépouillé par des passeurs, il se retrouve sans argent mais rencontre Boubakar, qui, depuis 7 ans, chemine pour gagner l'Europe. Ils continuent donc le périple ensemble. En chemin, sans argent, Soleiman est hanté par la question de la perte de son âme : sera-il toujours le même homme une fois qu'il sera parvenu à destination, qu'il aura atteint son but ? Ne sera-t-il pas marqué, souillé, avili par toutes les compromissions et les bassesses qui l'auront conduit jusque là ? Les émotions, réflexions et craintes de Soleiman sont loin d'être frustres, bien loin de l'âpreté des situations qu'il endure ; elles permettent au lecteur malgré la distance géographique et sociale, de s'identifier à lui. De même, la prise de conscience du Commandant Pirraci, sa lassitude et son dégoût peuvent se faire nôtres quand se révèle de façon brutale "l'absurdité et le néant de vies sans désir et sans horizon".

    "Eldorado" est un roman dur, âpre, qui pose avec sévérité et sans concession la question des politiques d'immigration et du regard porté sur cette misère du monde qu'on ne sait ni accueillir ni empêcher. Laurent Gaudé évite cependant avec beaucoup de finesse et de justesse tout dogmatisme et tout parti pris ; il décrit simplement, avec un lyrisme aride et sobre, ces rêves brisés de vies meilleures, évoque ces tragédies poignantes avec un humanisme mesuré, sans pathos ni mélodrame, faisant d'un récit aux ambiances fantômatiques et désenchantées un roman intense, profond et puissant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • un livre ô combien d'actualité qui, comme souvent dans les romans de Laurent Gaude, offre un point de vue inattendu sur un sujet maintes fois évoqué.

    un livre ô combien d'actualité qui, comme souvent dans les romans de Laurent Gaude, offre un point de vue inattendu sur un sujet maintes fois évoqué.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.