• A la lecture de la 4ème de couverture, je ne me suis pas sentie emballée ; en effet, on connait l’auteur de 5 meurtres horribles presque depuis le début, il est en prison, c’est Kwame Diggs, un noir ; au moment des faits, il n’avait que 15 ans et une faille juridique dans l’état de Rhode Island oblige à libérer les prisonniers mineurs à 21 ans ; inconcevable pour l’administration pénitentiaire qui fabrique des délits pour prolonger sa peine.
    Le roman m’apparaissait donc comme une bataille juridique peu enthousiasmante sur la défense des droits du meurtrier face à la vindicte populaire.
    Mais ce n’est pas que cela : deux enquêtes sont menées en parallèle par deux journalistes du même journal : une pour prouver que les droits du meurtrier ont été bafoués par l’administration pénitentiaire avec la complicité passive de la justice et une pour trouver un ou d’autres meurtres commis par Diggs, qui seraient restés impunis et qui permettraient de le juger comme adulte et ainsi le maintenir légalement en prison.
    Et ce polar devient addictif car le temps presse avant son éventuelle libération. Il est très bien construit car on voit les deux enquêtes se dérouler en parallèle et l’intrigue est originale.
    A côté de l’aspect polar, sont évoquées des questions parfois dérangeantes de l’éthique du journaliste, de la manipulation de preuves, du fonctionnement parfois pervers de la justice devant relâcher un meurtrier dont on sait qu’il récidivera, de la justice décidée par la foule ou par certains se croyant investis d’une mission sans oublier le racisme latent aux Etats-Unis dont Diggs saura jouer habilement.
    Une bonne surprise qui sort des sentiers battus du polar traditionnel.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com