Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Duchess

Couverture du livre « Duchess » de Chris Whitaker aux éditions Sonatine
  • Date de parution :
  • Editeur : Sonatine
  • EAN : 9782355848315
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Duchess a 13 ans, pas de père, et une mère à la dérive. Dans les rues de Cape Haven, petite ville côtière de Californie, elle ne souffre ni pitié ni compromis. Face à un monde d'adultes défaillants, elle relève la tête et fait front, tout en veillant sur son petit frère, Robin. Mais Vincent... Voir plus

Duchess a 13 ans, pas de père, et une mère à la dérive. Dans les rues de Cape Haven, petite ville côtière de Californie, elle ne souffre ni pitié ni compromis. Face à un monde d'adultes défaillants, elle relève la tête et fait front, tout en veillant sur son petit frère, Robin. Mais Vincent King, le responsable du naufrage de sa mère, vient de sortir de prison. Et son retour à Cape Haven ravive les tumultes du passé. Quand cette menace se précise, Duchess n'a plus le choix : il va lui falloir engager la lutte pour sauver ce qui peut l'être, et protéger les siens.

Attention, coup de coeur ! On n'avait pas rencontré d'héroïne aussi farouche et attachante depuis Scout dans Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, le chef-d'oeuvre de Harper Lee. Sous une carapace d'impertinence et de rébellion, Duchess est de ces personnages dont la présence lumineuse et l'énergie désespérée donnent au récit la force des grands romans qui vous marquent à jamais.

Donner votre avis

Avis (6)

  • Enorme coup de coeur pour ce roman sombre et déchirant qui chevauche brillamment une multitude de genres, passant du thriller à suspense au roman initiatique, du mélo à la Dickens au western à la True Grit avec une maitrise époustouflante.

    Duchess Day Radley est une de ses anti-héroïnes...
    Voir plus

    Enorme coup de coeur pour ce roman sombre et déchirant qui chevauche brillamment une multitude de genres, passant du thriller à suspense au roman initiatique, du mélo à la Dickens au western à la True Grit avec une maitrise époustouflante.

    Duchess Day Radley est une de ses anti-héroïnes inoubliables, de la trempe d'une Turtle ( My absolute darling, Gabriel Tallent ), d'une Betty ( de Tiffany McDaniel ), d'une Frankie Adams ( de Carson McCullers ) ou encore de Mattie Ross ( True grit de Charles Fortis ). Une de celles qui vous marquent d'une empreinte indélébile.

    13 ans et autoproclamée « hors-la-loi ». Gardienne féroce entièrement dévouée à son petit frère Robin. Endurcie prématurément, forcée d'endossée le rôle de mère pour compenser les défaillances de sa mère, Star, beauté condamnée à la dérive entre toxicomanie et dépression. Toutes les décisions qu'elle prend, mêmes les plus terribles, n'est prise que pour protéger sa famille. En fait, son histoire a commencé avant sa naissance, lorsque sa mère avait 15 ans et que son petit ami, Vince King, a tué sa petite soeur Sissy. Star ne s'en est jamais remise. Trente après le drame, Vince King est libéré de prison et retourne dans sa petite ville natale californienne. Son retour enclenche une série d'événements qui mettent en péril la vie de Star et de ses enfants.

    Si le mystère d'un meurtre structure le roman, son coeur est la tragédie familiale vécue par Duchess. Chris Whitaker élabore une intrigue captivante où les crimes du présent répondent à des secrets enfouis depuis longtemps que l'auteur révèle petit à petit. Il multiplie les personnages secondaires, tous magnifiques ( tout particulièrement le shérif Walk fidèle ami d'enfance de Star et Vincent King ; la vieille sage Dolly et le jeune Thomas Noble dans le décor du Montana ) afin d'additionner les points de vue. Chacun donne sa version d'un même fait, chacun a une pièce du puzzle qui permet de comprendre l'ampleur de toute l'histoire. L'engrenage dans lequel se retrouve prise Duchess se ramifie, se complexifie avec un sens assuré de la narration. Jusqu'à une révélation finale, dévastatrice, qui provoque une montée de palpitant, de larmes, et hante longtemps le lecteur.

    Ce final est d'autant plus intense que dans ce drame faulknérien, Chris Whitaker parvient à décrire la violence sans se goberger dans le sordide qui aurait pu surgir de maintes situations. Chez beaucoup d'auteurs, cela aurait donner un trop plein de mélo. Lui préfère suggérer par petites touches, tissant dans la tragédie antique une ambiguité morale oscillant dans mille teintes de gris d'où émerge un flouté culpabilité / innocence très puissant.

    Et pourtant, dans toute cette noirceur qui semble inexorable, dans ce parcours accablant jonché de morts injustes, Chris Whitaker laisse percer lumière, vie et rédemption tout en évitant un happy end sirupeux, juste terriblement humain et poignant. Ce roman va m'habiter longtemps, je le referme bouleversée.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Cela faisait bien trop longtemps que je n’avais pas lu de roman des éditions Sonatine et je suis ravie d’avoir pu découvrir Duchess. Duchess, c’est le drôle de prénom de notre héroïne de treize ans. Son quotidien n’est que misère. Elle ignore l’identité de son père et sa mère est incapable...
    Voir plus

    Cela faisait bien trop longtemps que je n’avais pas lu de roman des éditions Sonatine et je suis ravie d’avoir pu découvrir Duchess. Duchess, c’est le drôle de prénom de notre héroïne de treize ans. Son quotidien n’est que misère. Elle ignore l’identité de son père et sa mère est incapable d’assumer son rôle. Chanteuse dans des bars, alcoolique, éternelle absente. Duchess s’occupe donc de son jeune frère de cinq ans, Robin et chaparde à gauche et à droite afin de se nourrir. La jeune fille s’est donc endurcie et se décrit comme une hors-la-loi. Elle n’a peur de rien, n’a pas sa langue dans sa poche et est prête à prendre des risques incommensurables. Sa force mêlée à l’innocence de son jeune âge nous touchent énormément. Au fil de l’histoire, une enquête policière prend place, menée par Walk, un homme abîmé par la vie, les épreuves et aussi la maladie qui le tue à petit feu. Duchess est un roman unique pour ses personnages, malmenés par la vie, par le désespoir et une profonde misère mais beaux à la fois. On ressent des émotions fortes derrière ce récit sombre et difficile. L’écriture de Chris Whitaker est magnifique, il a un vrai talent de conteur. Pour conclure, Duchess est un roman à ne pas manquer !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • À Cape Haven (une petite ville de la côte californienne) au milieu des années soixante-dix, Sissy Radley (sept ans) disparait. Tout le monde la cherche lors d’une battue, y compris Star Radley (sa soeur adolescente) et sa meilleure amie Martha May. Ainsi que « Walk » (Walker, ancien petit ami de...
    Voir plus

    À Cape Haven (une petite ville de la côte californienne) au milieu des années soixante-dix, Sissy Radley (sept ans) disparait. Tout le monde la cherche lors d’une battue, y compris Star Radley (sa soeur adolescente) et sa meilleure amie Martha May. Ainsi que « Walk » (Walker, ancien petit ami de Martha …) Seul « l’alter ego » de Walk – et petit copain de Star – Vincent King, semble manquer à l’appel …

    Trente ans plus tard, l’inspecteur de police Walker est fidèlement resté proche de Star Radley – elle-même plongée dans une profonde et durable dépression – au point d’en oublier ses deux gamins : Duchess – treize ans – et Robin – cinq ans … Heureusement pour le petit garçon, sa grande soeur veille sur lui, comme sur la prunelle de ses yeux ! Sa mère Star Radley passe son temps aux urgences … Et demain Vincent King sort de prison …

    De drame en tragédie, Duchess se protège en se fabriquant une carapace qu’elle veut la plus épaisse possible (et qu’elle maintient ultra blindée) pour elle-même mais surtout pour le petit Robin ! La vie ne lui a appris jusqu’à présent que la souffrance, la déception, la rancoeur et la haine des autres … Son leitmotiv : ne jamais faiblir, ne jamais se laisser aimer et encore moins rendre cet amour … À l’exclusion d’une seule et unique personne : son petit frère … Pendant ce temps, Walk, loyal envers son ami Vincent King, s’est juré de découvrir le mystère qui entoure l’obstination mutique de l’ex-détenu …

    Un magnifique roman qui prend toute sa dimension au fil des pages et saisit le lecteur à la gorge ! Des personnages inoubliables, détestables – ou formidables (tels que Dolly, grand-père Hal, Thomas Noble …) Chris Whitaker sait disséquer comme personne le sentiment de culpabilité, le désespoir et la misère humaine ! L’auteur parvient même à nous inspirer de l’empathie pour des êtres qui devraient – légitimement – susciter le dégoût ou passer pour « irrécupérables » au regard du commun des mortels ! L’écriture est belle et percutante … La construction de l’intrigue brillamment menée … Le dénouement grandiose … Un écrivain qui « s’exprime avec ses tripes », c’est indéniable ! Un immense coup de coeur que ce sublime plaidoyer pour le droit au bonheur et à l’amour !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • A 13 ans, l'âge de Duchess, j'étais en 4eme, je passais mes mercredi après-midi avec ma-meilleure-copine-pour-la-vie, on s'empiffrait de KitKat achetés au Monop' en fantasmant sur Kurt Cobain et Brandon Lee. On écoutait Rage against The Machine et on se plaignait d'avoir des parents beaucoup...
    Voir plus

    A 13 ans, l'âge de Duchess, j'étais en 4eme, je passais mes mercredi après-midi avec ma-meilleure-copine-pour-la-vie, on s'empiffrait de KitKat achetés au Monop' en fantasmant sur Kurt Cobain et Brandon Lee. On écoutait Rage against The Machine et on se plaignait d'avoir des parents beaucoup trop nuuuuls ! C'était tellement bien
    La vie d'adolescente de Duchess Day Radley, elle, n'est pas aussi insouciante: elle ne connaît pas son père, sa mère Stella est complètement paumée et alcoolique, et ne parvient pas à s'occuper de sa fille et de son fils, le petit Robin. C'est la jeune Duchess qui tient cette famille à bout de bras prenant en charge aussi bien sa mère que son petit frère. Et ça ne va pas s'arranger avec le retour de Vincent King en ville, celui qui a fait basculer la vie de Stella dans la tragédie 30 ans plus tôt. L'existence de Duchess et de Robin va s'en trouver totalement bouleversée à son tour.
    #ChrisWhitaker nous embarque avec ce roman nerveux dans une histoire complètement addictive et riche en rebondissements, autour de cette famille qui explose, du destin de Duchess, courageuse et intrépide « hors-la-loi », comme elle le revendique, et de la communauté qui gravite autour d'elle.
    J'ai adoré la profondeur et la délicatesse avec laquelle l'auteur anglais dépeint ses personnages : du shérif Walker (mon préféré) qui est partagé entre son attachement au passé et son devoir de justice, au petit Thomas Noble, prêt à tout pour prouver son amour à Duchess, en passant par le grand-père taciturne au grand coeur, auprès de qui les enfants Radley se réfugient au coeur du Montana. Je me suis laissée complètement embarquée par cette enquête passionnante et pleine d'émotions, qui nous parle de culpabilité, de résilience, de pardon et de la façon dont le passé peut marquer nos existences.
    Un véritable page-turner, aussi noir et solaire que son héroïne!
    Un auteur à suivre, même si #Duchess est pour l'instant le seul roman de l'auteur traduit en français.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • "Walk songeait parfois aux dégâts causés ce soir-là, incommensurables, une toile d'araignée de douleur qui avait englouti tellement de vies, remplaçant le neuf par l'ancien, la fraîcheur par le pourrissement. Il le voyait chez Star et il l'avait vu chez le père de Star, mais pas autant que chez...
    Voir plus

    "Walk songeait parfois aux dégâts causés ce soir-là, incommensurables, une toile d'araignée de douleur qui avait englouti tellement de vies, remplaçant le neuf par l'ancien, la fraîcheur par le pourrissement. Il le voyait chez Star et il l'avait vu chez le père de Star, mais pas autant que chez Duchess, qui portait le poids de cette soirée, avant même sa naissance."

    Duchess est une de ces héroïnes impossible à oublier. De la trempe de celles de My absolute darling, Là où chantent les écrevisses ou Betty ou encore Ana( de Cathy Borie). Une gamine qui vous serrera le cœur tout en vous impressionnant par sa volonté, son courage, son énergie et sa maturité.

    Ce roman, le troisième de l'auteur, mais le premier traduit en français, est une vraie merveille !
    Un roman noir illuminé par l'héroïne, une toute jeune fille de 13 ans, Duchess Day Radley, une ado en colère, révoltée mais terriblement attachante. Autour d' elle, il y a de nombreux personnages à la psychologie tout aussi travaillée. Magnifiques d'humanité: Walk, Cuddy, Hal, Dolly, Martha et ...Vincent.
    La plume est très agréable, fluide, la tension va en s'intensifiant jusqu'au final bouleversant de ce fabuleux roman...

    "Elle ouvrit la bouche et chanta.[...]
    Les murmures se turent, les hommes autour du billard interrompirent leur partie pour s'approcher de cette jeune fille qui fendait le ciel en deux, l'âme à nu, calcinée, le musicien à côté d'elle si subjugué qu'il arrivait à peine à suivre avec sa guitare."

    Et cette couverture sublime, on en parle ? ❤

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un roman époustouflant, dans la même veine que Mon Territoire de Tess Sharpe que j'avais adoré.

    Un récit d'apprentissage où Duchess, une jeune adolescente, est l'héroïne. L'adolescente est en pleine crise identitaire, elle endosse les responsabilités d'une mère absente pour son petit frère de...
    Voir plus

    Un roman époustouflant, dans la même veine que Mon Territoire de Tess Sharpe que j'avais adoré.

    Un récit d'apprentissage où Duchess, une jeune adolescente, est l'héroïne. L'adolescente est en pleine crise identitaire, elle endosse les responsabilités d'une mère absente pour son petit frère de cinq ans. Un portrait éblouissant et une force de caractère insoupçonnée m'ont beaucoup émues et touchées.

    C'est la description d'une Amérique profonde et désenchantée, d'une amérique pauvre où la noirceur est partout, où l'espoir est mince de pouvoir s'en sortir.

    J'ai un peu de mal à trouver les mots pour décrire mon ressenti tellement ce roman m'a emporté.

    C'est noir et intense. C'est profond et violent. C'est saisissant et magistral. Un immense coup de cœur.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Autres éditions (1)