Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Du bon usage des commémorations

Couverture du livre « Du bon usage des commémorations » de Bernard Cottret et Lauric Henneton aux éditions Pu De Rennes
Résumé:

Le phénomène commémoratif occupe une place de plus en plus importante dans l'espace politique, médiatique et intellectuel.
Cette inflation, sinon cette omniprésence, entraînent-elle une perte de sens ? En d'autres termes, trop de commémoration tue-t-il la commémoration ? La commémoration n'est... Voir plus

Le phénomène commémoratif occupe une place de plus en plus importante dans l'espace politique, médiatique et intellectuel.
Cette inflation, sinon cette omniprésence, entraînent-elle une perte de sens ? En d'autres termes, trop de commémoration tue-t-il la commémoration ? La commémoration n'est pas l'histoire. La mise en scène de la mémoire entraîne une part d'inclusion et d'exclusion, donc d'oubli. La commémoration sert la " vérité officielle ou à l'inverse des causes dissidentes, minoritaires, et contestataires. La commémoration a occupé une place stratégique dans la construction des Etats-nations, à la suite de l'implosion de la chrétienté médiévale.
On constate depuis quelque temps une fragmentation : les dimensions communautaire, voire communautariste, d'une part, et supranationale, d'autre part, vont-elles l'emporter au détriment de la dimension nationale traditionnelle ? Cet ouvrage, associant spécialistes des langues et cultures étrangères, historiens, politologues et littéraires, a pour ambition de croiser les regards et de créer des échos du bicentenaire de 1789 à Hiroshima, de Québec à Austerlitz, et de Luther à l'indépendance américaine, les auteurs s'interrogent sur l'évolution du phénomène, depuis l'Âge des Réformes jusqu'à nos jours.

Donner votre avis