Discours en forme de lettres sur le gouvernement de Genève (1735)

Couverture du livre « Discours en forme de lettres sur le gouvernement de Genève (1735) » de Jacques-Barthelemy Micheli Du Crest aux éditions Slatkine
  • Date de parution :
  • Editeur : Slatkine
  • EAN : 9782051021685
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Officier au service de la France, expert en fortifications, urbaniste, philosophe expérimental, inventeur d'un " thermomètre universel ", auteur de la première carte panoramique des Alpes, Jacques-Barthélemy Micheli du Crest (1690-1766) a joué un rôle de premier plan dans l'Europe du XVIIIe... Voir plus

Officier au service de la France, expert en fortifications, urbaniste, philosophe expérimental, inventeur d'un " thermomètre universel ", auteur de la première carte panoramique des Alpes, Jacques-Barthélemy Micheli du Crest (1690-1766) a joué un rôle de premier plan dans l'Europe du XVIIIe siècle en raison de ses actions et de ses idées politiques. Issu d'une famille patricienne genevoise d'origine lucquoise, il entre bientôt en conflit avec sa famille et l'oligarchie en place à Genève. Condamné d'abord en 1728, puis en 1729 et 1730, il se livre à l'étude des institutions politiques genevoises et lie sa cause avec celle des opposants au gouvernement qui souhaitent une réforme du système politique de la République. En 1735, sa condamnation à mort est prononcée par contumace et son effigie est exécutée à Genève.
Inlassable critique du gouvernement, il sera finalement arrêté à Neuchâtel en 1746 et, impliqué dans la " conjuration de Henzi ", sera condamné par les autorités de Berne à la prison à perpétuité. Enfermé à la forteresse de Aarbourg, sa libération n'aura lieu que peu de temps avant sa mort en 1766.
Dans son Discours en forme de lettres sur le gouvernement de Genève - terminé en 1735 et resté à l'état de manuscrit jusqu'à ce jour - Micheli du Crest expose pour la première fois, de manière systématique, sa pensée politique dans un effort de justification et de défense vis-à-vis des " injustes sentences " dont il est frappé. Preuve, selon lui, de la dérive tyrannique du régime genevois où la souveraineté originelle du peuple est en train d'être confisquée par un petit nombre de magistrats. Le destin et les oeuvres de cet aristocrate " révolté " ne manquent pas d'éclairer - voire de préfigurer - plusieurs aspects des vicissitudes genevoises de l'auteur du Contrat social. Mais, au-delà de l'affaire Rousseau, la théorie de Micheli du Crest est en elle-même d'un intérêt indéniable par sa manière de combiner une conception radicale de la souveraineté exercée directement par le peuple avec une vision hiérarchique et aristocratique des bases sociales de la démocratie. Ce Discours en forme de lettres présente une expression originale du républicanisme protestant qui, avec ses multiples variantes, contribue à façonner de manière caractéristique la pensée politique de la Suisse des Lumières.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions