• Une petite gourmandise que ce récit qui se savoure le sourire aux lèvres, un peu désuet, charmant et apaisant.
    D’un côté, Edward, nonagénaire, juste veuf, inconsolable après le décès de son épouse et de l’autre Isabel, jeune femme de 40 ans, journaliste, tout juste installée à New York dont le couple bat de l’aile. A l’initiative de la fille d’Edward, au loin et inquiète pour son père, Isabel accepte de partager des soirées avec Edward qui vont consister en de délicieux repas savamment élaborés par lui.
    Si au départ Isabel a accepté pour son amie de se rendre chez Edward, en réalité, va naître entre eux une tendre complicité faite d’échanges, de complicité, de conseils avisés de la part du vieil homme pour qu’Isabelle prenne confiance en elle et sorte de sa coquille.
    Un hymne à la lenteur, au temps qui s’égrène doucement, à la bienveillance aussi.
    Le récit est bien écrit et se lit avec plaisir. Le lecteur y découvre un New York loin des cartes postales.
    Pourtant, même agréable, ce récit ne me laissera pas un souvenir impérissable en raison d’un certain ennui au final et d’une répétition au fil des chapitres ponctués par le menu du soir.
    Lu dans le cadre du Jury Lectrices de Elle 2018

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions