Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Diên Biên Phu

Couverture du livre « Diên Biên Phu » de Marc Alexandre Oho Bambe aux éditions Sabine Wespieser
Résumé:

"Depuis vingt ans mon esprit erre en ce lieu, qui me hante. J'y reviens enfin, pour retrouver des souvenirs perdus. En exil de moi-même. Je suis de retour ici pour une femme flamme, rencontrée pendant la guerre. Nous nous étions aimés, sans bruit ni fureur, avant de nous séparer, contraints.... Voir plus

"Depuis vingt ans mon esprit erre en ce lieu, qui me hante. J'y reviens enfin, pour retrouver des souvenirs perdus. En exil de moi-même. Je suis de retour ici pour une femme flamme, rencontrée pendant la guerre. Nous nous étions aimés, sans bruit ni fureur, avant de nous séparer, contraints. Dans la stridence du silence. J'étais jeune et mal marié, rêveur, avide de voyages et d'aventures, de douces drogues dures et d'écriture.
Passions voraces et dévastatrices pour les âmes comme la mienne, en recherche d'absolu, inatteignable. En quête de moi-même, j'avais trouvé Maï Lan. Frêle et mystérieuse jeune femme, qui allait s'éprendre d'un soldat en guerre contre son pays. Et contre lui-même. Il y a des êtres qu'on rencontre trop tard pour ne pas les aimer. Maï Lan." Vingt ans après la défaite des troupes françaises à Diên Biên Phù, en mai 1954, Alexandre, un ancien soldat, revient au Viêtnam sur les traces de Maï Lan, la femme qu'il a follement aimée.
L'horreur et l'absurdité de cette guerre sont vite apparues au jeune homme qui, pour échapper à un mariage de convenance, avait cédé à la propagande colonialiste. Au coeur de l'enfer, il va pourtant faire la connaissance des deux êtres qui modèleront celui qu'il est devenu, un journaliste engagé dans les luttes anticoloniales : Maï Lan, et " son sourire aux éclats d'arc-en-ciel ", et Alassane Diop, son camarade de régiment sénégalais, qui lui a sauvé la vie lors de l'attaque d'un pont et dont il épaulera la lutte pour l'indépendance de son pays.
Avec ce roman vibrant, intense, rythmé par les poèmes qu'Alexandre a pendant vingt ans écrits à l'absente, Marc Alexandre Oho Bambe nous embarque dans une histoire d'amour éperdu, qui est aussi celle de la rencontre d'un homme avec la vérité de ses sentiments et de ses combats.

Donner votre avis

Articles (5)

Avis (42)

  • Je n'ai pas encore lu ce livre mais ce sera fait sou peu. L'histoire d'amour se mêlant à la grande Histoire me semble tout à fait passionnante.

    D'autre part, dans la même édition, j'ai lu le prix de la fondation Orange 2017 "Avant que les ombres ne s'effacent" de Louis-Philippe Dalembert, qui...
    Voir plus

    Je n'ai pas encore lu ce livre mais ce sera fait sou peu. L'histoire d'amour se mêlant à la grande Histoire me semble tout à fait passionnante.

    D'autre part, dans la même édition, j'ai lu le prix de la fondation Orange 2017 "Avant que les ombres ne s'effacent" de Louis-Philippe Dalembert, qui m'a emportée,
    passionnée et dans lequel j'avais découvert un aspect de l'histoire inconnu jusqu'alors, je recommande vivement de le lire également.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Entre poésies, rhapsodies et théâtre, des entrelacs d'une sensibilité profonde et rare

    Entre poésies, rhapsodies et théâtre, des entrelacs d'une sensibilité profonde et rare

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • https://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2018/05/dien-bien-phu-de-marc-alexandre-oho.html

    Alexandre, le narrateur, retourne à Hanoï vingt ans après y avoir combattu. Marié à Mireille pour se soumettre au désir de leurs parents, il s'était engagé à l'âge de vingt ans pour fuir son mariage et pour...
    Voir plus

    https://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2018/05/dien-bien-phu-de-marc-alexandre-oho.html

    Alexandre, le narrateur, retourne à Hanoï vingt ans après y avoir combattu. Marié à Mireille pour se soumettre au désir de leurs parents, il s'était engagé à l'âge de vingt ans pour fuir son mariage et pour se retrouver lui-même. Là-bas il a rencontré Maï Lan, une jeune fille au visage de lune dont le prénom signifie "pierre d'abricot et d'orchidée" avec qui il a vécu un amour absolu " Il y a des êtres qu'on rencontre trop tard pour ne pas les aimer".

    A la guerre il s'est aussi lié d'amitié avec Diop qui lui a sauvé la vie. Diop est un sénégalais doté d'une philosophie de vie dont Alexandre s'imprègne peu à peu "L'honneur, Alexandre, l'honneur!", un homme sage... Cette rencontre avec son ami est déterminante pour lui qui ne manquait pas de préjugés contre les Noirs, une rencontre avec un homme qui va contribuer à son éveil politique.

    Alexandre et Maï Lan ont toujours su que leur amour était sans issue et qu'il ne pourrait pas survivre au traité de paix. Le jeune homme ne pouvait pas rester au Vietnam et Maï Lan ne pouvait pas quitter son pays et sa famille. De retour en France auprès de sa famille, Alexandre a tenté de réapprendre à vivre mais il s'est toujours senti comme un mort vivant. Alexandre a toujours voulu écrire, à Hanoï il laissait partout des mots à Maï Lan, dans son sac, dans son vestiaire... De retour en France, il est devenu journaliste et depuis vingt ans il écrit poèmes et lettres à la jeune fille qu'il ne peut oublier.


    "J'écris.
    La nuit, le jour.
    J'écris.
    En pensant à Maï, et à la vie que nous aurions pu avoir
    J'écris.
    En pensant à Mireille, et à la vie que nous avions.
    J'écris.
    Ecrire est un geste, un acte plein, qui me soigne et me signe.
    J'écris"

    Parti au combat au Vietnam comme on part à l'aventure, Alexandre avait peu à peu été assailli de doutes comprenant le désir de libération des habitants en lutte contre l'impérialisme. S'interrogeant sur "ceux d'en face" pas si différents de lui, il en était arrivé à se demander si son combat était juste et quelle était sa place dans cette guerre.

    Le récit raconte la recherche d'un amour passé, une recherche pendant laquelle le jeune homme revit ses souvenirs de guerre et l'enfer qu'il a vécu en Indochine. Il pense aux hommes qu'il a dû tuer "comment rester un homme en temps de guerre" alors que son seul choix était de tuer ou d'être tué. Il revit les années qui ont suivi son retour, son amitié avec Diop, son "frère d'une autre terre" retourné au Sénégal et confronté lui aussi au désir d'indépendance de son peuple. Ce livre raconte une belle histoire d'amour et d'amitié qui ont éveillé un homme à la vie. C'est aussi une histoire d'amour pour un pays car Alexandre a l'impression d'être né là, dans ce pays où il a failli laisser la vie, l'impression d'avoir trouvé son pays "Ma patrie d'amour et de lumière".
    L'écriture est éminemment poétique et musicale, le texte est parsemé de poèmes et la narration assez répétitive donne un côté hypnotique au récit. Après un démarrage un peu difficile, j'ai peu à peu pris de plus en plus de plaisir dans cette lecture jusqu'à son joli dénouement même si j'ai, par moments, trouvé ce roman un peu trop lyrique. Un roman qui dégage une atmosphère de langueur qui n'est pas sans évoquer L'amant de Marguerite Duras.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Livre extraordinaire et incroyable.

    Livre extraordinaire et incroyable.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Mélange original poésie / récit rédigé dans une langue riche nous parlant d'amour et d'un possible ailleurs , surprenant ....

    Mélange original poésie / récit rédigé dans une langue riche nous parlant d'amour et d'un possible ailleurs , surprenant ....

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • À la lecture d'un extrait, Diên Bien Phu est un roman rythmé qui emporte facilement. Un style propre à l'auteur qui met lecteur en constance éveil. Il me donne une folle envie de le tenir en main et le dévorer avec délectation.

    À la lecture d'un extrait, Diên Bien Phu est un roman rythmé qui emporte facilement. Un style propre à l'auteur qui met lecteur en constance éveil. Il me donne une folle envie de le tenir en main et le dévorer avec délectation.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Si je me remettais à lire, je lirai ce livre... car c'est une symphonie poétique où tous les personnages viennent dire quelque chose de notre part intime. Il y a la guerre, il y a l'amitié, l'amour et l'espoir ultime que c'est possible. Possible d'aimer, d'être aimée et puis y croire encore. Les...
    Voir plus

    Si je me remettais à lire, je lirai ce livre... car c'est une symphonie poétique où tous les personnages viennent dire quelque chose de notre part intime. Il y a la guerre, il y a l'amitié, l'amour et l'espoir ultime que c'est possible. Possible d'aimer, d'être aimée et puis y croire encore. Les mots ont sauvé le narrateur dans la correspondance qu'il continue à avoir avec Maï son Amour, Maï l'absente. Et les mots nous sauvent aussi, lecteurs. La plume de l'auteur nous emmène au fil des pages, facilement, et nous emmène à espérer qu'Alexandre retrouve l'absente. On se laisse entraîner dans cette musique, style cadencė, haletant, sans fioriture et qui tape droit au cœur avec ce qu'il y d'humain en nous. Un livre qui prend soin de nous et qui mériterait de continuer à voyager.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le livre de Marc Alexandre OHO BAMBE Diên Biên Phu est un joyau qui nous transporte non seulement dans une splendide passion amoureuse mais dans une période où les gens de mon âge ont vécu la guerre du Vietnam envahie par les américains, guerre gagnée par le plus petit..).

    Cette allégresse...
    Voir plus

    Le livre de Marc Alexandre OHO BAMBE Diên Biên Phu est un joyau qui nous transporte non seulement dans une splendide passion amoureuse mais dans une période où les gens de mon âge ont vécu la guerre du Vietnam envahie par les américains, guerre gagnée par le plus petit..).

    Cette allégresse dotée d'une grande profondeur d'écriture de Marc Alexandre, comme dans toutes ses oeuvres, vous captive totalement dans un rythme poétique très particulier. On en ressort avec des étoiles dans les yeux et dans le coeur.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com