Dévorer le ciel

Couverture du livre « Dévorer le ciel » de Paolo Giordano aux éditions Seuil
  • Date de parution :
  • Editeur : Seuil
  • EAN : 9782021220759
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Dix ans après La Solitude des nombres premiers, un adieu à la jeunesse dans un bouleversant roman d'amour et d'amitié.

Chaque été, Teresa passe ses vacances chez sa grand-mère, dans les Pouilles. Une nuit, elle voit par la fenêtre de sa chambre trois garçons se baigner nus dans la piscine de... Voir plus

Dix ans après La Solitude des nombres premiers, un adieu à la jeunesse dans un bouleversant roman d'amour et d'amitié.

Chaque été, Teresa passe ses vacances chez sa grand-mère, dans les Pouilles. Une nuit, elle voit par la fenêtre de sa chambre trois garçons se baigner nus dans la piscine de la villa. Ils s'appellent Nicola, Bern et Tommaso, ce sont « ceux de la ferme » d'à côté, jeunes, purs et vibrants de désirs. Teresa l'ignore encore, mais cette rencontre va faire basculer sa vie en l'unissant à ces trois « frères » pour les vingt années à venir, entre amours et rivalités, aspirations et désillusions. Fascinée par Bern, personnage emblématique et tourmenté, viscéralement attaché à la terre somptueuse où il a grandi, elle n'hésitera pas, malgré l'opposition de sa famille, à épouser ses idéaux au sein d'une communauté fondée sur le respect de la nature et le refus du monde matérialiste, à l'image de la génération des années 90, tiraillée entre le besoin de transgression et le désir d'appartenance, mais entièrement tendue vers l'avenir, avide de tout, y compris du ciel.

Donner votre avis

Avis(4)

  • Explorateurs de livres 2019. Avis de la page 100.

    Quel plaisir de lire cette première partie de Dévorer le ciel. Divisée en deux, le premier chapitre nous dévoile l'histoire du point de vue de Teresa, la seule fille du quatuor amoureux de ces étés dans les Pouilles, où l'on découvre la...
    Voir plus

    Explorateurs de livres 2019. Avis de la page 100.

    Quel plaisir de lire cette première partie de Dévorer le ciel. Divisée en deux, le premier chapitre nous dévoile l'histoire du point de vue de Teresa, la seule fille du quatuor amoureux de ces étés dans les Pouilles, où l'on découvre la puissance et la beauté de la découverte des amours adolescentes, du corps de l'autre, de la complexité des sentiments. Puis le second chapitre nous dévoile l'histoire sous un nouveau jour, avec le récit d'un des trois garçons, qui nous révèle la part plus sombre, dramatique du roman, qui lui donne une autre envergure et renouvelle l'intérêt, me donne envie d'aller plus avant. La qualité d'écriture est là et nous emporte avec aisance, et la traduction me paraît simplement excellente. La fin de ma lecture devrait s'achever rapidement à ce rythme.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Les Explos Rentrée littéraire 2019, avis page 100 :

    J’ai plongé dans ce roman fleuve qui, au début, me fait penser à L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante. S’il y a l’Italie, les confidences d’une adolescente, ses amitiés, ses amours, la ressemblance s’arrête vite.
    Bien traduit par Nathalie...
    Voir plus

    Les Explos Rentrée littéraire 2019, avis page 100 :

    J’ai plongé dans ce roman fleuve qui, au début, me fait penser à L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante. S’il y a l’Italie, les confidences d’une adolescente, ses amitiés, ses amours, la ressemblance s’arrête vite.
    Bien traduit par Nathalie Bauer, Paolo Giordano dont on me dit que le premier roman, La Solitude des nombres premiers, a connu un immense succès, m’a emporté sur les pas de Teresa qui a quatorze ans lors de ce premier été à Speziale, au sud de Bari, dans les Pouilles. Elle est très attirée par trois garçons de son âge (Nicola, Tommaso et Bern) venus se baigner, en pleine nuit, dans la piscine familiale. Des trois, Bern la captive. Suivent d’autres étés qui permettent à Teresa et Bern de faire plus ample connaissance…
    L’été fini, Teresa rentre normalement à Turin avec son père mais, quatre années passent et une très mauvaise nouvelle vient assombrir sa vie et mettre à bas tous ses espoirs. Elle retrouve Tommaso pour enfin savoir ce qui s’est passé.
    J’ai hâte de poursuivre car, à défaut de Dévorer le ciel, je vais dévorer les trois cents cinquante-trois pages qui me restent à lire…

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Avis de la page 100 - Explo rentrée littéraire 2019

    Speziale, dans les Pouilles, c’est là, dans la villa de sa grand-mère que Teresa passe ses étés avec son père. L’année de ses 14 ans, elle fait la rencontre de trois garçons : Nicola, Bern et Tommaso ; « trois frères » qui habitent la ferme...
    Voir plus

    Avis de la page 100 - Explo rentrée littéraire 2019

    Speziale, dans les Pouilles, c’est là, dans la villa de sa grand-mère que Teresa passe ses étés avec son père. L’année de ses 14 ans, elle fait la rencontre de trois garçons : Nicola, Bern et Tommaso ; « trois frères » qui habitent la ferme d’à côté. Avec Bern, c’est le coup de foudre ! Lorsqu’elle revient l’été suivant, Teresa espère tout retrouver à l’identique : la ferme, les garçons et surtout Bern… Mais rien ne se passe comme prévu. Ils ont grandi, un secret les sépare et il lui faudra attendre quinze ans pour connaître la vérité.

    A la page 100, ce livre fait évidemment écho à notre jeunesse. Qui ne se rappelle pas d’un été que l’on voudrait revivre à l’infini ? les copains, un flirt… Et puis on grandit, on s’éloigne.
    A la page 100, on a envie de découvrir l’envers de l’histoire, racontée par Tommaso, et de savoir ce qui s’est passé lors de ce deuxième été.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Explorateurs de la rentrée littéraire 2019 - Avis de la page 100 :

    Ce ne sont pas les mêmes lieux, ni les mêmes personnes, mais les sensations sont les mêmes : les émotions amoureuses, les espoirs et les déceptions, la langueur du temps. J’ai le sentiment d’avoir vécu cette histoire, comme si...
    Voir plus

    Explorateurs de la rentrée littéraire 2019 - Avis de la page 100 :

    Ce ne sont pas les mêmes lieux, ni les mêmes personnes, mais les sensations sont les mêmes : les émotions amoureuses, les espoirs et les déceptions, la langueur du temps. J’ai le sentiment d’avoir vécu cette histoire, comme si l’auteur racontait ma propre adolescence. Quelle finesse, quelle sensibilité doit-on posséder pour être capable de toucher ainsi le lecteur jusqu’au plus profond de ses propres souvenirs. J’en suis encore émue !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions