Deux étrangers

Couverture du livre « Deux étrangers » de Emilie Frèche aux éditions Actes Sud
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330014100
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Après sept ans de rupture avec son père, Elise pensait avoir conjuré les influences délétères de l'empire du tyran domestique qui régna sans partage sur son enfance et son adolescence. Mais sa réapparition la cueille dans un moment de vulnérabilité absolue, alors que la petite tribu qu'elle... Voir plus

Après sept ans de rupture avec son père, Elise pensait avoir conjuré les influences délétères de l'empire du tyran domestique qui régna sans partage sur son enfance et son adolescence. Mais sa réapparition la cueille dans un moment de vulnérabilité absolue, alors que la petite tribu qu'elle s'était amoureusement constituée dans un élan de rébellion et d'affirmation acharnée de sa différence - un homme en tous points contraire à la figure paternelle et deux garçons pleins de vie - vacille, menacée d'effondrement. Par sa faute, sa très atavique faute.
Aurait-elle aussi instantanément répondu à l'appel - à la convocation - d'un simple coup de fil ("Maman, il y a quelqu'un pour toi au téléphone" lui dit son fils qui ne connait pas son grand-père en lui passant le téléphone) si Simon n'était pas en train de la quitter ? Là n'est qu'une des questions qui assaillent Elise en rafale tandis qu'au volant de la vieille et poussive R5 vert-bouteille-intérieur-vert-absinthe de sa mère, elle prend la route de Marrakech sur fond de compilation vintage des années 1980 et de flashs infos commentant un Printemps arabe qui doucement déjà dégénère.
Improbable et dérisoire épopée que ce road trip presque in utero qui flirte avec la bande d'arrêt d'urgence, aux vertus magiques plus ou moins consciemment espérées : ce voyage saura-t-il abolir la distance qui sépare Elise de son père qui, à coups d'humiliations collatérales et de vilains souvenirs, de "petites" trahisons et de déceptions profondes, sont devenus Deux étrangers ? Elise trouvera-t-elle dans ce trajet le chemin entre la petite fille blessée et l'adulte qu'elle ne sait pas encore être face à son père ; la générosité de rendre à cet homme les prérogatives de sa propre enfance anéantie par l'Histoire et quelques balles perdues ; le courage et la clairvoyance qu'il faut pour, au mépris de sa propre douleur, faire le pas de côté pour voir enfin l'autre au-delà de ses défections. Et que faire de l'ironique concomitance de l'actualité brûlante et faussement étrangère ? Qu'apprendre de la redécouverte des origines quand tout jusqu'à l'étymologie des mots semble concorder pour affirmer la toute-puissance du destin et l'indéniable, l'intégrale, la viscérale transmission de l'héritage ?
Portrait d'une famille prise dans les glaces de souffrances jamais apprivoisées, trop longtemps tues, Deux étrangers est le roman d'une séparation (entre l'enfant et l'adulte qui cohabitent tant bien que mal en chacun de nous) et de retrouvailles impossibles et néanmoins essentielles (entre une fille et son père, mais aussi entre deux générations séparées par le couperet de l'Histoire). Un voyage dans le temps au rythme indomptable, tout en syncopes et ellipses, des souvenirs et des émotions, éclairé par un humour ravageur, une lucidité sans appel et un inextinguible désir de justice.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Emilie Frèche répond à nos questions ! (29/01/2013)

1) Qui êtes-vous ? ! Une artiste qui écrit sous tous les formes : roman, jeunesse, théâtre, scénariis, liste de courses, petits mots... 2) Quel est le thème central de ce livre ? La rupture avec le père, la recherche des origines 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? "Que ces êtres soient des parents, des amis, des amants peu importe, l'inconsolable solitude est toujours la même quand on réalise qu'on est devenu deux étrangers". 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Il y a une bande son dans le livre, la cassette qu'Élise retrouve dans sa R5 et qui date de ses quinze ans : AC/DC, les gun's, Etienne Daho... Mais moi, si j'en faisais un film, je demanderais la musique à Yasmin Lévy, l'ambassadrice du ladino, qui est la langue des sépharades. La langue du père. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Avec ce livre, le fait qu'heureuse ou non, on ne se remet jamais de son enfance.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Articles (14)

Avis (22)

  • Après sept années de silence, Elise reçoit un coup de fil de son père : "Elise, il faut que je te voie, je suis à Marrakech, je t'attends avant la fin du mois". Ce père qu'enfant elle affublait de nom de dictateur, cet homme qui a pourri son enfance, ce tyran domestique qui imposait ses humeurs...
    Voir plus

    Après sept années de silence, Elise reçoit un coup de fil de son père : "Elise, il faut que je te voie, je suis à Marrakech, je t'attends avant la fin du mois". Ce père qu'enfant elle affublait de nom de dictateur, cet homme qui a pourri son enfance, ce tyran domestique qui imposait ses humeurs et ses envies à toute la famille, ne lui demande pas de venir, il la convoque.
    Et Elise obéit. Elle se met volant de sa vieille R5 en fin de vie, la seule chose qui lui reste de sa mère décédée, et elle prend la route, direction le Maroc. Peut-être devrait-elle faire comme si ce coup de fil n'avait jamais eu lieu, peut-être devrait-elle rester à Paris et tenter de recoller les morceaux avec son mari, Simon, peut-être devrait-elle s'occuper de ses fils et essayer d'aller bien, d'aller mieux...Mais au lieu de tout cela, Elise va traverser, la France et l'Espagne pour rejoindre ce père tour à tour, craint, adoré, détesté, adulé, dans le fol espoir de guérir de son enfance.

    Entre France et Maroc, les kilomètres défilent et avec eux les souvenirs d'Elise : de rares moments de bonheur trop souvent obscurcis par la présence d'un père omnipotent, abusant de son pouvoir sur une épouse follement amoureuse et des enfants obligés au respect. Comment réussir sa vie d'adulte quand un pervers narcissique a bousillé votre enfance? Incapable d'aimer, ce père trimbalait avec lui les blessures de sa propre enfance et ses complexes d'adulte sans savoir les guérir, alors il insultait sa femme et terrorisait ses enfants. Mais le sujet était tabou, Jean-Pierre Amour voulait être un homme fort, sans passé. Alors Elise cherche les circonstances atténuantes en recollant les bribes de ce qui a construit son père : la mort de son père, le départ forcé d'Algérie, sa condition de juif séfarade. Au fil de son voyage, elle va prendre conscience de tout ce qu'il lui a transmis malgré tout, malgré elle et malgré lui. L'antique Renault prend son temps et quand Elise arrive dans un Maroc qui fait sa révolution de printemps, Elise sera prête elle aussi pour le renouveau.
    Cette introspection qui prend la forme d'un lent road trip traite de la transmission et des liens familiaux avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse. Poignant à certains moments, drôles à d'autres, le récit d'Emile FRECHE touche le lecteur au coeur et interroge sur l'amour, celui qu'on bafoue, qu'on exprime peu ou mal, mais dont on a tellement besoin pour grandir et pour vivre. Un coup de coeur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Répondant à l'appel de son père qu'elle n'a pas vu depuis 7 ans, Élise part le rencontrer à Marrakech depuis Paris à bord de sa vieille R5, héritage de sa mère aujourd’hui disparue.
    Un long périple à bord d'une voiture poussive pleine de bons souvenirs avec sa mère.
    Pendant son voyage, elle...
    Voir plus

    Répondant à l'appel de son père qu'elle n'a pas vu depuis 7 ans, Élise part le rencontrer à Marrakech depuis Paris à bord de sa vieille R5, héritage de sa mère aujourd’hui disparue.
    Un long périple à bord d'une voiture poussive pleine de bons souvenirs avec sa mère.
    Pendant son voyage, elle fait revivre sa jeunesse auprès de ce père tyrannique, la triste jeunesse de son père, lui-même orphelin de père et déraciné de son pays natal, l'Algérie.
    Elle nous fait découvrir l'histoire des juifs séfarades (d'Espagne) desquels elle est issue du côté de son père.
    Elle montre également les traces laissées par les humiliations subies dans sa jeunesse sur sa vie conjugale qui bat de l'aile. On pense alors au livre « Aïe, mes aïeux » de Anne Ancelin Schützenberger, dans lequel elle décrit les liens transgénérationnels et les transmissions de traumatismes.
    Tout est à reconquérir : l'amour de son compagnon et peut-être celui de son père.
    Ce roman est un "road book". Il nous fait traverser la France, Saumur, le Pyla, l'Espagne via Bilbao, Madrid, Cordoue et enfin le Maroc de Tanger à Marrakech.
    Une invitation au voyage à travers le monde et à travers l'histoire personnelle d'Élise. Excellent roman

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le récit d'Emilie Frèche est une lente introspection au rythme de la vieille Renault 5, seule héritage de sa mère et seul lieu de souvenirs heureux de jeunesse, qui l'emmène de Paris à Marrakech. Pourquoi démarre-t-elle au quart de tour lorsque son père si détesté l'appelle  depuis le Maroc ?...
    Voir plus

    Le récit d'Emilie Frèche est une lente introspection au rythme de la vieille Renault 5, seule héritage de sa mère et seul lieu de souvenirs heureux de jeunesse, qui l'emmène de Paris à Marrakech. Pourquoi démarre-t-elle au quart de tour lorsque son père si détesté l'appelle  depuis le Maroc ? Est-ce enfin pour aller quérir son pardon, ressentir un témoignage d'amour qu'elle a toujours attendu ? Ou est-ce pour fuir Simon, le seul homme qui l'a comprise et soutenue, la seule histoire d'amour qu'elle a brisé comme une volonté de casser un couple pour enfin vivre ce qu'elle attendait de ses parents ?
    Si le ton, le registre de l'auteur et la façon d'être d' Élise, la narratrice ne cadrent pas vraiment avec mes affinités, Émilie Frèche a finalement su m'embarquer dans cette aventure, me convaincre en écoutant la narratrice revivre les peurs et doutes de son enfance. Et c'est finalement avec envie que je voulais vivre cette rencontre entre le père et la fille, qui, certes m'a déçue mais n'a pas émoussé l'intérêt que j'ai eu pour cette histoire.
    Élise revient sur sa jeunesse, les peurs et blessures, le désir de fuir mais aussi le besoin d'être aimée de ce père tyrannique. Elle nous dévoile le passé de son père " un sujet tabou, une blessure à vif " pour se convaincre de circonstances atténuantes.
    Ce voyage  physique est en fait un chemin pour comprendre son père et se retrouver elle-même.
    " Termine ton voyage, va voir ton père. De toute façon, rien ne comblera  son absence. Ni mon amour, ni celui d'un autre, et nous pourrions être des centaines à t'aimer que cela ne suffirait toujours pas. C'est le sien qu'il te faut."
    Au delà de la fine analyse des relations familiales, ce voyage évoque aussi la douleur l'exil puisque  le père a dû quitter l'Algérie en 1957, les différentes judéités ( son père est juif séfarade ou espagnol et sa mère juive polonaise)  et le printemps arabe.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Très beau roman. Une écriture tout en finesse, douloureuse mais indispensable.
    Je viens de le relire et je le conseille vivement. C'est un roman à tiroirs qui évoque mille petites et grandes choses de nos vies fragiles. Amour, deuil, race, appartenance, terre natale, rupture, héritage … des...
    Voir plus

    Très beau roman. Une écriture tout en finesse, douloureuse mais indispensable.
    Je viens de le relire et je le conseille vivement. C'est un roman à tiroirs qui évoque mille petites et grandes choses de nos vies fragiles. Amour, deuil, race, appartenance, terre natale, rupture, héritage … des mots qui viennent nous interroger et nous séduire au fil de cette descente vers le Sud (qui n’est pas une descente aux enfers, quoique ? …). Les étapes de ce voyage initiatique permettent à la narratrice de remonter le fil de sa mémoire et nous la suivons sans hésiter. Des sentiments forts, de l’humour sans aucun doute et une volonté de comprendre pourquoi et comment un père et une fille peuvent être à ce point deux étrangers alors que l’attente de l’amour se fait si forte.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Maupassant écrivait : On aime sa mère presque sans le savoir, car cela est naturel comme de vivre, (...). Aucune autre affection n'est comparable à celle-là, car toutes les autres sont de rencontre, et celle-là est de naissance (...). Emilie Frèche s'attarde sur la relation père-fille qui n'est...
    Voir plus

    Maupassant écrivait : On aime sa mère presque sans le savoir, car cela est naturel comme de vivre, (...). Aucune autre affection n'est comparable à celle-là, car toutes les autres sont de rencontre, et celle-là est de naissance (...). Emilie Frèche s'attarde sur la relation père-fille qui n'est chez elle, ni une affection de naissance, ni de rencontre, mais d'errance vers un monde inconnu et effrayant. En route pour un voyage délicat...
    Tom tend le téléphone à sa Maman, Élise, en lui disant qu'il y a quelqu'un pour elle. Ce quelqu'un est le père d'Elise, qu'elle n'a pas revu depuis longtemps, qui a refait sa vie sur un autre continent, qui ne connaît même pas ses petits-enfants Léo sept ans et Tom neuf ans. Mais il a osé l'appeler pour se rappeler à ses bons souvenirs, lui disant simplement, Élise il faut que je te voie, je suis à Marrakech, je t'attends avant la fin du mois. Et, alors que depuis un mois la petite bulle familiale d'Élise a éclaté, elle appelle Simon pour qu'il vienne garder leurs garçons. Il est d'accord, mais 10 jours pas plus, et des SMS pour seul contact. Commence alors le plus improbable des road-trip au volant de la R5 collector, vert anglais, héritée de sa mère, qui lui vaut autant d'horribles noms d'oiseaux qu'elle lui rappelle de douces réminiscences. Cette antiquité va surtout la rassurer et finalement la porter jusqu'aux portes de Marrakech. Comme dans ses précédents romans, Emilie Frèche livre une littérature sans fioriture, basée sur la simplicité, pour expliquer à contrario le paradoxe des sentiments. Pourtant, loin de la sensiblerie, en conteuse aux images poétiques, elle fait jaillir des personnages attachants qui bataillent avec des secrets et des fantômes, mais qui espèrent toujours. Car chez Emilie Frèche, romancière à la plume pleine d'empathie, l'univers est tout aussi intense et poignant que son héroïne est vulnérable et passionnée. Animée d'une obsession humaine de trouver seule la solution à un problème indicible, Elise évoque alors cette période de l'âge mûr, où la fuite du temps fait irrémédiablement s'éloigner l'innocence mutine, tandis que les désirs équivoques, eux, ne vieillissent pas. Cette prise de conscience crée toujours, chez les femmes d'Emilie Frèche, une émotivité hors pair et surtout une volonté insatiable d'avancer. Finalement, ces Deux étrangers, on apprend à les connaître doucement, jamais totalement, mais ils ne nous quitteront jamais. Simplement sublime.

  • Un road-movie d'une adulte vers le Maroc pour rejoindre son père qu'elle n'a pas vu depuis sept ans. Le père et la fille ont toujours eu des rapports complexes...et puis le père téléphone à sa fille Elise, et elle part.... se souvenant au fil de sa route, de l'histoire familiale, de ce père...
    Voir plus

    Un road-movie d'une adulte vers le Maroc pour rejoindre son père qu'elle n'a pas vu depuis sept ans. Le père et la fille ont toujours eu des rapports complexes...et puis le père téléphone à sa fille Elise, et elle part.... se souvenant au fil de sa route, de l'histoire familiale, de ce père qui était un vrai tyran domestique... en même temps, il y a l'espoir de retrouvailles, peut-être d'explications..."Quel autre devoir avons-nous à l'égard de nos enfants, sinon leur transmettre l'histoire qui nous a été transmise ?l'histoire d'un père peut tenir en un mot comme en mille. Mais un seul suffit.Si il y a un mot, un tout premier mot, les enfants trouveront toujours la force d'écrire la suite"

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions