Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Des rêves à tenir

Couverture du livre « Des rêves à tenir » de Nicolas Deleau aux éditions Grasset Et Fasquelle
Résumé:

Un dimanche d'hiver, dans un petit port de pêche, Job réapparaît après trente ans d'errance. Au bar local, sa présence silencieuse et son éternel verre de whisky chaud intriguent une bande de joyeux rêveurs. Autoproclamés les Partisans de la langouste, ils cherchent comment sauver ces dernières... Voir plus

Un dimanche d'hiver, dans un petit port de pêche, Job réapparaît après trente ans d'errance. Au bar local, sa présence silencieuse et son éternel verre de whisky chaud intriguent une bande de joyeux rêveurs. Autoproclamés les Partisans de la langouste, ils cherchent comment sauver ces dernières - et, par elles, l'humanité devenue folle.
A l'affût des échos du monde, l'un de ces utopistes bricole de vieilles radios sur lesquelles il capte des fréquences lointaines. Prêtant l'oreille aux échanges nocturnes de marins solitaires, il apprend l'existence d'une nouvelle Arche de Noé, une ZAD maritime géante... Le moment est peut-être venu d'incarner ses rêves.
La micro-société des Rêves à tenir agrandit le champ des possibles, et son irrévérence réjouissante bouscule l'âpreté du réel. Avec une douce pudeur, elle tisse un écheveau de questions sur soi-même et sur l'autre, sur l'absence, et sur ce qui nous rend dignes du nom d'hommes.

Une fable universelle, toute en humour espiègle et en grâce poétique.

Donner votre avis

Avis (1)

  • D’emblée, Nicolas Deleau nous offre une très belle description de l’ambiance hivernale et une belle lumière accompagne les descriptions des lieux. La magie d’une soirée humide qui appelle à rejoindre les univers clos à demi révélés par les fenêtres chichement éclairées.


    Sur une terre du...
    Voir plus

    D’emblée, Nicolas Deleau nous offre une très belle description de l’ambiance hivernale et une belle lumière accompagne les descriptions des lieux. La magie d’une soirée humide qui appelle à rejoindre les univers clos à demi révélés par les fenêtres chichement éclairées.


    Sur une terre du bout du monde, face à l’océan, ils se retrouvent autour d’un verre, alors qu’en bas de la falaise, les vagues se lancent indéfiniment à l’assaut des roches. Lorsque Job revient, le narrateur est le seul à s’ apercevoir que quelque chose cloche. Les autres respectent son silence qui en dit si long. Les autres, ce sont les Partisans de la langouste , forts de leur union et en quête d’action sinon musclée , du moins visible. Pour lutter contre l’incohérence du monde.

    Lorsque le narrateur capte le message d’un cargo destiné à la casse, et dont l’équipage a décidé de s’approprier pour secourir les migrants en détresse sur la Méditerranée, le groupe trouve sa raison d’être, plus vivante et fédératrice que des tags sur les bâtiments de la ville.

    Nicolas Deleau nous propose un roman à tiroir. L’histoire de Job se démarque de celle du groupe, elle-même en marge de ce qui se passe sur le bateau rebelle.

    J’ai aimé ces trois dimensions, qui se rejoignent sans se confondre.

    J’ai aimé aussi la frontière ténue entre la réalité et le fantastique, accentuée par l’insistance de l’auteur pour se défendre de recours à la métaphore.

    L’histoire de ces migrants secourus s’est ancrée dans la réalité peu après que j’ai tourné la dernier page alors que l’Ocean-viking se décrétait en état d’urgence . Loin du rêve d’un état flottant indépendant…

    Si l’écriture est moins élaborée, moins éloquente que dans le premier roman de l’auteur, Les Rois d’ailleurs, elle gagne en authenticité.

    Et je ne tiendrais pas rigueur à Nicolas Deleau d’avoir fait évoluer la barque à frites du Vorlen en café-bibliothèque! Quelle belle idée!

    comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.