Derrière la haine

Couverture du livre « Derrière la haine » de Barbara Abel aux éditions Fleuve Noir
  • Date de parution :
  • Editeur : Fleuve Noir
  • EAN : 9782265094185
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Ce qui sépare l'amitié de la haine ? Parfois, une simple haie de jardin.



D'un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l'autre, il y a Laetitia et David.

Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge.

Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côte à côte dans... Voir plus

Ce qui sépare l'amitié de la haine ? Parfois, une simple haie de jardin.



D'un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l'autre, il y a Laetitia et David.

Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge.

Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côte à côte dans une harmonie parfaite.

Jusqu'au jour du drame.

Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s'appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine...

Derrière la haine est un roman psychologique à glacer les sangs, d'une noirceur implacable.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Le roman est intéressant dans l’ensemble. C’est un thriller assez prenant même si l’histoire met un peu de temps à se mettre en place.
    On suit le quotidien de deux couples d’amis voisins qui ont des enfants assez rapprochés. Ces derniers deviennent rapidement inséparables… Jusqu’au...
    Voir plus

    Le roman est intéressant dans l’ensemble. C’est un thriller assez prenant même si l’histoire met un peu de temps à se mettre en place.
    On suit le quotidien de deux couples d’amis voisins qui ont des enfants assez rapprochés. Ces derniers deviennent rapidement inséparables… Jusqu’au drame.

    Les idées sont réalistes et finalement l’histoire peut malheureusement arriver à n’importe qui. Je pense que c’est cela le plus terrible.
    L’auteure approfondit assez bien ses idées même si la fin est selon moi trop rapide. J’ai eu l’impression que l’on avait appuyé sur un bouton « avance rapide »… ou que Barbara Abel avait été obligée de couper des scènes. C’est dommage !

    Les descriptions sont, selon moi, un peu sommaires. Si les personnages sont attachants malheureusement je ne suis pas arrivée à me les imaginer… Cela a aussi été le cas pour les lieux et les sentiments des protagonistes. Je pense que davantage de descriptions auraient donné une autre dimension à l’histoire.

    Le livre est, en général, d’un seul point de vue extérieur. Cela crée une barrière entre le protagoniste et le lecteur. Je trouve cela dommage et frustrant que l’auteure n’ait pas choisi de faire plusieurs points de vue et surtout de les écrire d’un point de vue interne.

    La fin est dans la lignée du roman même si j’avais deviné certaines choses. Il n’y a pas eu de surprise totale. Malgré tout, c’est une fin comme je les aime donc c’est tout de même une bonne chose.
    En résumé, malgré quelques bémols je vous conseille ce roman si vous avez des voisins, surtout si vous vous entendez bien avec eux. Vous n’allez ensuite plus les voir comme avant.

    https://fais-moi-peur.blogspot.com/search/label/affaire%20n%C2%B0410

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce fut mon premier livre de Barbara Abel
    Et une superbe découverte
    Je bouclés ce livre en 1 journée une histoire très prenante , très poignante
    Une amitié qui ce transforme en haine ..
    on apprend un secret terrible et tellement triste qui fou la chair de poule
    Un livre qui nous...
    Voir plus

    Ce fut mon premier livre de Barbara Abel
    Et une superbe découverte
    Je bouclés ce livre en 1 journée une histoire très prenante , très poignante
    Une amitié qui ce transforme en haine ..
    on apprend un secret terrible et tellement triste qui fou la chair de poule
    Un livre qui nous intrigue jusque au bout .

    Je recommande vivement

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Deux couples voisins qui vont devenir des amis, quoi de plus classique ? Des amis proches, très proches, de plus en plus proches, surtout que leurs enfants, des garçons, naissent à quelques mois d’intervalle, et s’entendent comme larrons en foire ! Mais un drame arrive, touchant l’un des deux...
    Voir plus

    Deux couples voisins qui vont devenir des amis, quoi de plus classique ? Des amis proches, très proches, de plus en plus proches, surtout que leurs enfants, des garçons, naissent à quelques mois d’intervalle, et s’entendent comme larrons en foire ! Mais un drame arrive, touchant l’un des deux familles, et là tout va petit à petit basculer. Dans la suspicion, dans le doute, puis dans le repli, dans la colère, dans la folie.

    C’est cette évolution que va nous raconter Barbara Abel, de cette rencontre presque parfaite jusqu’à la haine la plus totale. Par petites touches, puis grands éclats. Les apéros et repas partagés deviennent portes closes, les éclats de rire des silences et non dits, les coups de main des gestes violents. Elle va distiller le malaise et nous faire poser pas mal de questions, car même si la fin peut être prévisible quand on a l’habitude de ce type de livre, elle va si loin que jusqu’aux dernières pages on doute tout de même un peu.

    Les personnages, centrés sur les deux femmes, Tiphaine et Lætitia, sont étoffés, pas forcément totalement parfaits mais suffisamment crédibles tout de même pour nous faire peur, nous étonner, nous retourner parfois aussi par leur jusqu’au boutisme. Les hommes sont plus en retrait, assez falots finalement, comme phagocytés par leurs compagnes respectives qui décident, agissent, dominent. Le récit, même s’il est par moment excessif, nous met d’autant plus mal à l’aise, qu’il reste plausible (après tout, combien d’entre nous sont devenus amis avec nos voisins, surtout quand ils nous ressemblent ?).

    Alors, oui on pourrait dire que ce roman n’est peut-être pas ce qu’on fait de mieux en terme de style et d’innovation, que certaines scènes peuvent paraître outrancières. Je suis peut-être aussi quelque part un peu trop positive, m’étant sentie particulièrement touchée (pour plusieurs raisons) par les thèmes développés. Mais il n’en demeure pas moins qu’il est diablement efficace car impossible à lâcher, que Barbara Abel sait doser le niveau de tension et maitrise le rythme de l’histoire. Le style d’écriture est lui efficace et fluide, au service de la narration. Des raisons qui font que je vous le recommande vivement si vous aimez le genre ! Quant à moi je suis déjà en quête de la suite, car oui il y a une suite (même si Derrière la haine peut se lire seul)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Absolument incroyable! Barbara Abel sait retourner les situations et la tension est la pendant tout le roman.
    Il se lit très vite et donne le palpitant tout du long!

    Absolument incroyable! Barbara Abel sait retourner les situations et la tension est la pendant tout le roman.
    Il se lit très vite et donne le palpitant tout du long!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • rencontrée à Quai du Polar, je ne connaissais pas cet auteur avant ... férue de polars, j'ai été happée par ce livre et l'ai dévoré en 2 jours ... pas de meurtre dès le début, mais une tension terrible.

    rencontrée à Quai du Polar, je ne connaissais pas cet auteur avant ... férue de polars, j'ai été happée par ce livre et l'ai dévoré en 2 jours ... pas de meurtre dès le début, mais une tension terrible.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • La plume de Barbara Abel est une découverte pour moi, une révélation. Mais que se cache-t-il derrière la haine ?


    D'entrée de jeu on comprend que la relation est tendue entre Tiphaine et Laetitia, voisines depuis de nombreuses années.


    La première centaine de pages nous emmène sept...
    Voir plus

    La plume de Barbara Abel est une découverte pour moi, une révélation. Mais que se cache-t-il derrière la haine ?


    D'entrée de jeu on comprend que la relation est tendue entre Tiphaine et Laetitia, voisines depuis de nombreuses années.


    La première centaine de pages nous emmène sept années plus tôt, on y découvre deux couples, voisins devenant amis, partageant leurs joies, leurs peines quotidiennes.


    Laetitia et David Burnelle d'un côté avec leur fils Milo. Laetitia a hérité de la maison au décès de ses parents, David est chauffeur de taxi.


    De l'autre côté, Tiphaine et Sylvain Geniot, locataires de la maison mitoyennne, d'une classe sociale plus élevée et leur fils Maxime.


    On partage leurs vies, comme vous le faites peut-être avec vos voisins.


    Ils deviendront parents à trois mois d'intervalle, leur amitié deviendra fusionnelle. Leurs vies pourraient ressembler aux nôtres et c'est ce qui fait la FORCE du récit, on peut s'identifier aux protagonistes.


    Soudain surgit LE DRAME, et tout bascule, s'installe un malaise grandissant au fil des pages, un sentiment de culpabilité, de perte de confiance, des craintes, une peur, une paranoïa.


    La tension monte au fil des pages. Le rythme s'accélère, impossible de lâcher le livre, la nécessité de connaître l'issue s'impose. Embarquée, l'empathie passe d'un couple à l'autre. L'écriture est faussement naïve, dans ce vécu quotidien, elle est fluide, passionnante, sombre et l'angoisse monte.


    C'est l'authenticité du récit qui m'a entraînée au tréfonds de l'âme humaine. La lecture est rapide, addictive. Les courts chapitres s'enchaînent à merveille, c'est machiavélique et j'ai pris une claque au final. Chacun a ses secrets. Et si nos voisins ??


    Un thriller psychologique bien ficelé, réussit. Et si j'attaquais "Après la fin" pour suivre ?


    Une plume que j'ai vraiment envie de découvrir.


    Ma note : 9.5/10


    Les jolies phrases

    Qu'importe que David et elle n'aient plus de famille, malgré la cruauté d'un destin qui ne les avait pas épargnés. Leur famille, n'était-elle pas ici, devant elle, partageant avec eux une gaieté qui avait pour unique force celle d'être là, sans cause apparente? Deux enfants qu'une même complicité unissait et qui profitaient pleinement de l'insouciance de leur âge.


    Il suffit pourtant qu'un événement "extra-ordinaire" bouleverse le cours normal de l'existence pour que la famille biologique reprenne ses droits sur celle du coeur. La puissance du clan était redoutable et les liens du sang indéfectibles, David le vérifia non sans éprouver l'amertume du regret.

    Souffrir était à présent leur unique raison de vivre.

    Justine Philippot savait par expérience que toute vérité n'est pas bonne à dire et, dans son métier, certaines de ces vérités mettaient plusieurs années à émerger.

    Le malheur est un fardeau qui, à l'inverse du bonheur, ne se partage pas.

    Quand la certitude d'être à l'abri du malheur se fendille inexorablement, comme un éclat qui entraîne des fissures à l'âme que l'on tente de colmater, parce que ce genre de choses n'arrive qu'aux autres ...

    http://nathavh49.blogspot.be/2016/02/derriere-la-haine-barbara-abel.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Barbara Abel m'a emportée dans son récit bien ficelé et son intrigue prenante : elle pose les bases de relations fusionnelles et se joue de nous lorsque tout bascule. Les chapitres courts et incisifs sur des points de vue différents participent au trouble qu'on ressent tout au long de la lecture...
    Voir plus

    Barbara Abel m'a emportée dans son récit bien ficelé et son intrigue prenante : elle pose les bases de relations fusionnelles et se joue de nous lorsque tout bascule. Les chapitres courts et incisifs sur des points de vue différents participent au trouble qu'on ressent tout au long de la lecture : ...
    http://sariahlit.blogspot.fr/2015/11/derriere-la-haine.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le roman s'ouvre sur une dispute entre deux femmes, deux voisines dont on comprend rapidement qu'elles étaient proches. L'instant d'après, Barbara Abel nous ramène sept ans en arrière, lorsque les couples de voisin se lient d'amitié. Deux couples, deux enfants nés à quelques mois d'intervalles....
    Voir plus

    Le roman s'ouvre sur une dispute entre deux femmes, deux voisines dont on comprend rapidement qu'elles étaient proches. L'instant d'après, Barbara Abel nous ramène sept ans en arrière, lorsque les couples de voisin se lient d'amitié. Deux couples, deux enfants nés à quelques mois d'intervalles. Deux amitiés, deux complicités qu'une simple haie sépare.On sent tout de suite le malaise, et celui va crescendo tout au long du roman. On passe de l'amour à la haine, de l'amitié à la suspicion, de la sincérité à la colère et la vengeance... bref, la tension est à son comble et la fin nous arrive comme une délivrance.

    C'est le second ouvrage de l'auteur que je lis, et encore une fois, ce fut intense, passionnant et tout simplement glaçant ! Une belle lecture qui m'a laissé toute crispée à la fin du livre, tant la tension a été à son comble à chaque page.
    Barbara Abel est dingue, elle sait se servir de tous les ingrédients qui font un bon thriller et elle les distille au bon moment : suspens, trahison, amitié, suspicion, vengeance, horreur, haine... tout y est, pour notre plus grand plaisir.

    On s'attache au premier couple et finalement, l'auteur y ajoute une chose, qui fait que tout bascule. On essaye de comprendre, on cherche où elle veut en venir et finalement, quand on pense mettre le doigt sur la solution, patatrac on se fait rouler dans la farine !

    Barbara Abel écrit exactement ce que j'aime dans une lecture ! Je prends beaucoup de plaisir avec ses ouvrages et je ne souhaite qu'une chose : relire un de ces livres !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • En me lançant dans ce bouquin je ne savais pas trop à quoi m'attendre, le résumé très alléchant à eu raison de moi et .. hop encore une belle découverte suivie d'un coup de coeur !

    Cette histoire tourne autour de deux couples de voisins habitant dans deux maisons mitoyennes que l'on peut...
    Voir plus

    En me lançant dans ce bouquin je ne savais pas trop à quoi m'attendre, le résumé très alléchant à eu raison de moi et .. hop encore une belle découverte suivie d'un coup de coeur !

    Cette histoire tourne autour de deux couples de voisins habitant dans deux maisons mitoyennes que l'on peut voir sur la 1ère de couverture. L'ambiance entre eux est chaleureuse, très vite devenus amis inséparables, ils partagent tout, élèvent leurs fils comme deux frères mais voilà un événement va assombrir cette amitié et la mettre à rude épreuve. Cette amitié fusionnelle va se transformer en une amitié néfaste et dévastatrice, tout va être bon pour s'accuser de tous les maux quitte à briser cette amitié à tout jamais.

    Même si j'ai trouvé que l'intrigue mettait du temps à se mettre en place, je ne me suis pas du tout lasser comme cela aurait pu se produire avec une autre histoire, puisque dès les premières pages, nous arrivons sur une altercation entre les voisines et ensuite nous partons sur des flash-back, j'avais donc envie de connaitre "le pourquoi du comment". L'angoisse monte en même temps que l'histoire avance et il n'y a pas de limite, les événements s’enchaînent les uns après les autres si bien que j'ai eu du mal à lâcher le livre, je voulais absolument savoir comment cela allait se finir et je n'ai pas été déçue, du début jusqu'à la fin l'auteure nous tient en haleine, le dénouement est surprenant, stupéfiant, géant, heureusement que j'ai le tome 2 sous la main.

    Côté personnages, l'image de l'amitié idyllique tombe vite à l'eau et lorsque les premiers secrets font leur entrée, on comprend beaucoup de choses mais pas au point de se rendre compte de la gravité de la situation. Leurs portraits psychologiques sont finement menés par Barbara Abel, jusqu'au bout on se pose mille et une questions, j'avais une préférence pour Tiphaine et j'étais loin de m'imaginer que la déviance la guettait à ce point.

    Premier tome d'une duologie qui s'avère être d'une puissance mortelle, j'ai hâte de connaître la suite que je me suis empressée de commencer après avoir terminé ce roman.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • La vie est un long fleuve tranquille. Les deux couples voisins s'entendent merveilleusement bien. Toutes les événements participent à leur béatitude. Au début de son roman, Barbara Abel nous convie à une relation de voisinage édulcorée, presque insipide. Tout va pour le mieux jusqu'à ce qu'un...
    Voir plus

    La vie est un long fleuve tranquille. Les deux couples voisins s'entendent merveilleusement bien. Toutes les événements participent à leur béatitude. Au début de son roman, Barbara Abel nous convie à une relation de voisinage édulcorée, presque insipide. Tout va pour le mieux jusqu'à ce qu'un grain de sable, un énorme grain de sable vienne enrayer cette mécanique du bonheur. Et là, la joie de vivre et les bons sentiments laissent une place brutale à la tristesse et la suspicion. Grâce à des scènes terriblement malsaines (celle de l'enterrement en tête), l'auteur nous plonge dans une dimension beaucoup plus sombre, dénuée de sérénité. Et la proximité, source de tous les bons moments amicaux, devient un cauchemar qui va petit à petit gangrener le quotidien de ces deux familles.
    Barbara Abel maîtrise avec sobriété le sens de la tension psychologique et j'ai été happé par le malaise progressif qu'elle a su créer. Son écriture est peut-être un peu simple mais l'effet désiré fonctionne à merveille. J'avais comme souvent une envie de noirceur. Avec "Derrière la haine" elle a répondu à mes attentes...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com