Déracinee

Couverture du livre « Déracinee » de Naomi Novik aux éditions Pygmalion
  • Date de parution :
  • Editeur : Pygmalion
  • EAN : 9782756419084
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Notre Dragon ne dévore pas les filles, contrairement à ce que disent les histoires. Des voyageurs de passage les répètent comme si nous faisions des sacrifices humains et qu'il y avait un vrai dragon. C'est faux. Il est peut-être un mage immortel mais il reste un homme. Il nous protège contre le... Voir plus

Notre Dragon ne dévore pas les filles, contrairement à ce que disent les histoires. Des voyageurs de passage les répètent comme si nous faisions des sacrifices humains et qu'il y avait un vrai dragon. C'est faux. Il est peut-être un mage immortel mais il reste un homme. Il nous protège contre le Bois et nous lui en sommes reconnaissants mais, pas à ce point-là... » Agnieszka aime sa maison, son village calme, les forêts et la rivière qui brille... Mais le Bois à la frontière, maléfique, jette une ombre sur sa vie. Son peuple compte sur le puissant mage connu uniquement sous le nom de Dragon pour les protéger. Seulement, pour son aide, une jeune femme doit lui être remise pour le servir pendant dix ans. Un destin presque aussi dramatique que de finir dans le Bois. L'heure du prochain choix approche et Agnieszka a peur. Elle sait, comme tout le monde, que le Dragon prendra Kasia : belle, gracieuse, courageuse...
Tout ce qu'elle n'est pas. Et Kasia est son amie la plus chère. Que ne donnerait-elle pas pour la sauver ?
Pourtant, Agnieszka se trompe. Lorsque vient le Dragon, ce n'est pas Kasia qu'il choisit...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Ce n'est pas mon genre de lecture mais c'est une lecture à faire pour le groupe Lille aux livres et en plus je l'ai reçu en cadeau de Noël. Un univers particulier, Moyen âge fantastique. Un Dragon protège un village d'un être maléfique: le Bois mais en échange, il exige une jeune fille tous les...
    Voir plus

    Ce n'est pas mon genre de lecture mais c'est une lecture à faire pour le groupe Lille aux livres et en plus je l'ai reçu en cadeau de Noël. Un univers particulier, Moyen âge fantastique. Un Dragon protège un village d'un être maléfique: le Bois mais en échange, il exige une jeune fille tous les dix ans: nul ne sait ce qui arrive aux jeunes filles libérées mais transformées au bout de dix ans...Cette fois, le choix n'est pas conforme aux prévisions: Agnieszka est choisie alors qu'on s'attendait à ce que ce soit Kasia. Le Dragon est peu aimable mais va initier la jeune fille à la magie...
    Un certain plaisir de lecture mais cela m'a paru un peu long quand même; c'est un pavé.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • De la fantasy sylvestre aux airs slaves
    *
    Ah quel bon moment j'ai passé avec ce bon gros pavé de fantasy médiévale.
    J'ai peu l'occasion de lire ce genre littéraire car souvent, les sagas sont interminables. C'est pourquoi je me suis attaquée à celui-ci qui est un one-shot. Un début , une fin....
    Voir plus

    De la fantasy sylvestre aux airs slaves
    *
    Ah quel bon moment j'ai passé avec ce bon gros pavé de fantasy médiévale.
    J'ai peu l'occasion de lire ce genre littéraire car souvent, les sagas sont interminables. C'est pourquoi je me suis attaquée à celui-ci qui est un one-shot. Un début , une fin. Et puis cette couverture illustrée si attractive, aux belles couleurs bleu pastel, d'art naif.
    *
    Se plonger dans un univers si riche, basé sur un conte slave, polonais plus précisément (oui l'auteure en est originaire). Quelle douce euphorie. Je me suis immergée complètement dans ce monde, sans plus penser au réel. L'écriture est si fluide, si agréable.
    La magie est ici utilisée d'une manière assez originale, les créatures non-humaines sont peu terrifiantes. C'est pourquoi je conseillerais cette histoire à de jeunes adultes également.
    Mais alors la cerise sur le gateau, c'est le thème abordé. L'écologie avec sa plus belle star : l'arbre. Je ne dévoilerais pas plus car j'aimerais vraiment que vous le découvriez par vous-mêmes.
    Un schéma narratif standard avec une fin des plus singulières. Le folklore venu d'Europe de l'Est est inconnu pour moi (hormis la Baba Yaga), j'ai trouvé que l'auteure a parfaitement sû mélanger les codes de la fantasy traditionnelle avec le détournement d'un conte de fées. Cela donne un souffle romanesque des plus passionnants et une imagination débordante (pour ma part :))
    *
    A lire en ce moment , Noel s'y prête beaucoup, un thé bien chaud, un plaid bien doudou, une lumière tamisée et ce livre au creux de vos bras.
    *
    Lu dans le cadre du Cold Winter Challenge 2018

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2017/04/deracinee.html

    L'auteure nous offre un univers vraiment incroyable et surtout surprenant. On s'attend à une histoire qu'on connaît tous, mais c'est loin d'être le cas. Elle nous offre un fantastique un peu hors du commun qui fait qu'on passe...
    Voir plus

    http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2017/04/deracinee.html

    L'auteure nous offre un univers vraiment incroyable et surtout surprenant. On s'attend à une histoire qu'on connaît tous, mais c'est loin d'être le cas. Elle nous offre un fantastique un peu hors du commun qui fait qu'on passe un agréable moment.

    Comme le résumé l'indique, cela parle de magicien, dragon... Notre héroïne Agnieszka n'aurait jamais pensé que se serait-elle qui serait choisie et tout va s'enchaîner.
    L'intrigue est assez prenante et j'ai trouvé que le tout est bien mené. Nous avons également droit à de l'action et à quelques rebondissements.

    Maintenant, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé parce que j'ai trouvé son univers vraiment impressionnant, mais j'ai eu parfois un peu de mal à me projeter complètement dans son univers.

    J'ai bien apprécié l'héroïne qui reste par moment naïve, mais courageuse. J'ai beaucoup aimé la suivre dans ses aventures.

    Pour conclure, cette histoire est entraînante et très originale. Même si ce n'est pas un coup de coeur, j'ai apprécié de découvrir cette histoire un peu hors du commun. Je vous laisse le soin d'en juger.
    7/10

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Agnieszka est une jeune femme intrépide et maladroite, habitante de Dvernik, un village situé dans une vallée menacée par la magie et la puissance d'un Bois peuplé de créatures maléfiques qui ne cesse de grossir et de contaminer les malheureux qui y pénètrent. Si les villageois demeurent dans la...
    Voir plus

    Agnieszka est une jeune femme intrépide et maladroite, habitante de Dvernik, un village situé dans une vallée menacée par la magie et la puissance d'un Bois peuplé de créatures maléfiques qui ne cesse de grossir et de contaminer les malheureux qui y pénètrent. Si les villageois demeurent dans la région, c'est uniquement grâce aux pouvoir du Dragon, un puissant sorcier qui protège la vallée des assauts répétés du Bois.
    En échange, tous les dix ans, il emporte avec lui une jeune femme de dix-sept ans qui habitera dans sa tour pour le servir. Agnieszka fait partie des jeunes femmes sélectionnées cette année, mais elle sait qu'elle ne peut rivaliser face à sa meilleure amie Kasia, belle et intelligente. Et pourtant, c'est elle que le Dragon choisit...

    Un roman fantastique à l'allure de conte qui nous embarque dans un univers fabuleux, une belle aventure.

  • Un grand merci aux éditions Pygmalion pour leur confiance. Lorsque je suis tombée sur la couverture et le résumé de ce roman, plébiscité par Robin Hobb, je n’ai pas mis plus d’une demi-seconde avant de me décider. J’étais pourtant à mille lieues de penser que Déracinée ferait partie de ces...
    Voir plus

    Un grand merci aux éditions Pygmalion pour leur confiance. Lorsque je suis tombée sur la couverture et le résumé de ce roman, plébiscité par Robin Hobb, je n’ai pas mis plus d’une demi-seconde avant de me décider. J’étais pourtant à mille lieues de penser que Déracinée ferait partie de ces univers absolument uniques et atypiques. Je m’attendais à quelque chose de très bon, à la place, je suis tombée amoureuse de cette histoire, ni plus ni moins.

    Agnieszka vit dans une contrée à laquelle elle est très attachée. Dans la vallée de Polnya, où chaque habitation est menacée par le Bois, une abomination qui gagne de plus en plus de terrain, la seule barrière qui les protège est celle que le Dragon leur offre. En contrepartie, les villageois doivent lui laisser choisir parmi toutes leurs filles celle qui sera à son service durant une décennie. Agnieszka en est consciente – comme tous les habitants de la vallée –, celle qui sera choisie lors de la prochaine sélection ne pourra être que Kasia, sa meilleure amie, aussi belle qu’intelligente. Agnieszka fait pâle figure en comparaison, et a tenté de se préparer toutes ces années au départ de son amie la plus chère. Pourtant, lorsque le Dragon vient réclamer son dû, ce n’est pas Kasia qu’il choisit, mais Agnieszka. Celle-ci n’a aucune idée de ce qui l’attend, mais son départ va être le début d’une aventure qu’elle n’aurait jamais crue possible, une quête identitaire inattendue, de celle dont on ne revient pas indemne.

    Déracinée… En commençant ce roman, je ne savais pas très bien à quoi m’attendre. Le résumé de l’histoire n’était en réalité que la partie émergée de l’iceberg, une base sur laquelle se tisse une intrigue arachnéenne, qui étend ses fils dans tous les sens pour créer un univers qui baigne dans un folklore slave saisissant.

    J’ai d’abord été séduite par l’allégorie de la princesse enlevée par un dragon et enfermée dans une tour, attendant d’être sauvée par un prince. À la seule différence qu'Agnieska n’a rien d’une princesse, et peut très bien se sauver elle-même. Sans parler du fait que, s’il le pouvait, le Dragon se débarrasserait volontiers d’elle, et que le prince en question n’est pas forcément le gentil de l’histoire. Naomi Novik bouscule la tendance et réoriente les priorités, faisant prendre bien souvent des tournants inattendus au récit.

    L’ambiance est à la lisière du merveilleux, avec un côté très conte de fées, mêlé à une noirceur prégnante et difficile à identifier dans les premiers chapitres. Robin Hobb l'avait dit et je dois bien admettre que c'est la vérité : ce livre est enchanteur. Un mélange de candeur et de dureté, si bien qu’on ne sait jamais ce que nous réservent les pages suivantes. Le lecteur est confronté aux mêmes interrogations que l’héroïne, et va jusqu’à évoluer avec elle à mesure que l’étau se resserre autour de la vallée.

    Agnieszka est une jeune fille que j’ai beaucoup aimé suivre. Terminée la princesse au teint de porcelaine, parfaite en tous points et tributaire d’un prince qui tarde à venir. Non, Agnieszka s’éloigne des stéréotypes que l’on serine aux petites filles depuis l’enfance. Elle n’est pas soigneuse, elle a la faculté extraordinaire de se salir en toute occasion, et elle a également une fâcheuse tendance à n’en faire qu’à sa tête. C’est aussi une fille simple, qui ne recherche ni les cadeaux ni les richesses. Elle s'en tartine, des princes séduisants et pourfendeurs de créatures malfaisantes.

    Je l’ai aimée parce qu’elle était entière, authentique et toujours soucieuse de respecter ses propres convictions. Même dans les moments où la situation semble inextricable, Agnieszka se creuse la soupière pour trouver des alternatives et sauver les meubles. Elle est très courageuse et n’hésite pas à partir bille en tête, même si cela la met en grave danger. Elle est tellement surprenante que l’on ne peut pas deviner à l'avance ses réactions. C'est justement ça qui est amusant, car le Dragon se retrouve vite dépassé. Elle ressent un plaisir tout particulier à lui compliquer la vie.

    Aaaah, le Dragon, la figure masculine la plus fascinante du roman. Il est rare de tomber sur des personnages aussi charismatiques, qui emplissent une scène par leur simple présence. J’ai aimé ses airs ronchons et sa mine toujours patibulaire. Je me suis attachée à cet homme obscur, qui dissimule bien ses émotions derrière un masque infranchissable. Sa relation avec Agnieszka est très subtile et c’est une chose que j’ai beaucoup appréciée. L’auteur suggère, mais n’impose rien ; c’est particulièrement fin.

    Que serait un monde imaginaire sans magie ? De la magie, on en trouve partout, dans ce roman. Une magie qui se dévoile de plusieurs manières possible, mais toujours empreinte d’une poésie singulière. Elle est riche et captivante, elle imprègne la trame tout entière. On peut la découvrir sous sa forme la plus corrompue, mais aussi la plus pure. Un vrai régal.

    Je ne peux pas terminer cette chronique sans parler de la fin qui conclut à merveille les aventures d’Agnieszka. Une fin pleine de promesses, mais aussi teintée d’une certaine mélancolie. J’aurais bien aimé rester un peu plus longtemps sur les terres de Polnya, voire ne jamais repartir. Car lorsqu’on y entre, il est très facile d’y rester enracinée.

    En résumé, Déracinée réunit tout ce que j’aime en fantasy. Je me suis laissée bercer par la magie des mots de Naomi Novik, jusqu’à me retrouver totalement happée par cet univers extraordinaire. On ne peut pas soupçonner à l’avance tout ce qui nous attend, mais l’aventure vaut le coup d’œil, et bien plus encore. Déracinée fait partie de ces histoires rares, ces diamants bruts qui n’ont pas besoin d’être polis. Alors si percer les sombres secrets du Bois ne vous fait pas peur, foncez tête baissée.

    Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/fantasy---merveilleux/deracinee-naomi-novik

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com