De bonnes raisons de mourir

Couverture du livre « De bonnes raisons de mourir » de Morgan Audic aux éditions Albin Michel
  • Date de parution :
  • Editeur : Albin Michel
  • EAN : 9782226441423
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Un page-turner au cordeau, mené tambour battant dans un suspense hallucinant. Une atmosphère envoûtante et terrifiante.

Donner votre avis

Avis(4)

  • La catastrophe nucléaire de Tchernobyl qui a eu lieu le 26/04/1986. Cet événement majeur a eu des conséquences terribles sur les habitants et sur la région du fait des irradiations et a entraîné la fermeture de la zone à cause la contamination. Trente années ont passé depuis et c’est dans la...
    Voir plus

    La catastrophe nucléaire de Tchernobyl qui a eu lieu le 26/04/1986. Cet événement majeur a eu des conséquences terribles sur les habitants et sur la région du fait des irradiations et a entraîné la fermeture de la zone à cause la contamination. Trente années ont passé depuis et c’est dans la ville de Pripiat, ville construite dès 1974 spécialement pour accueillir les employés et leur famille que l’on va découvrir le cadavre d’un homme suspendu à la façade d’un bâtiment désaffecté. Deux enquêteur vont être mis sur l’affaire un officiellement le capitaine de police Joseph Melnyk et l’autre officieusement engagé par le père de la victime l'inspecteur de police moscovite Alexandre Rybalko qui sera grassement payé s’il réussit à découvrir le dangereux tueur qui laisse derrière lui des oiseaux empaillés. Ce roman comporte tous les éléments qui vont en faire un thriller exceptionnel. On y trouve du suspense, des meurtres inexpliqués, un tueur insaisissable sur fond de la zone irradiée de Tchernobyl. L’intrigue ou devrais-je dire les intrigues sont intelligentes et bien pensées. Il n’y a rien de plus captivant que d’entrevoir la lumière sur ce drame et ses innombrables répercutions tant écologiques, humaines, sanitaires, économiques que politiques dans ce grand pays qu’a été l’Union Soviétique. On sent derrière les 500 pages qui composent ce thriller un grand travail de recherche et de documentation sur toute la période et le pays. L’auteur a su ne pas se disperser dans les écueils qu’auraient pu être le prosélytisme ; la propagande politique ou encore un parti pris. J’ai vraiment apprécié les personnalités différentes des deux enquêteurs et leur façon de penser et de faire. Il y a de très beaux personnages secondaires comme la jeune adjointe de Melnyk qui restera longtemps dans mon cœur. Un thriller qui nous sort de notre zone géographique habituelle, une belle originalité et bien sûr une crédibilité qui sans cela n’aurait pas donné autant de pouvoir au récit. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2019/06/13/37342135.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un excellent thriller ! Un cadavre mutilé est découvert dans la zone d'exclusion de Tchernobyl de nos jours. Ce meurtre semble lié à deux meurtres ayant eu lieu le jour même de la catastrophe de Tchernobyl. Deux policiers sont sur la trace de l'assassin l'un officiellement l'autre enquête...
    Voir plus

    Un excellent thriller ! Un cadavre mutilé est découvert dans la zone d'exclusion de Tchernobyl de nos jours. Ce meurtre semble lié à deux meurtres ayant eu lieu le jour même de la catastrophe de Tchernobyl. Deux policiers sont sur la trace de l'assassin l'un officiellement l'autre enquête officieusement pour le père de la victime. L'atmosphère est apocalyptique, nous sommes plongés dans la zone d'exclusion avec ses traffics en tout genre. Et c'est bien là que réside la force de ce roman, l'auteur est extrêmement documenté et le décors est très réaliste. L'intrigue quant à elle est passionnante. Belle découverte !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Voilà la bonne claque que j’attendais et que j’adore recevoir (ne croyez pas pour autant que je sois sado-maso ;). Tout dans ce thriller m’a plu : une ambiance pesante, une même enquête menée par deux enquêteurs diamétralement opposés (deux pour le prix d’un si je puis dire), une écriture...
    Voir plus

    Voilà la bonne claque que j’attendais et que j’adore recevoir (ne croyez pas pour autant que je sois sado-maso ;). Tout dans ce thriller m’a plu : une ambiance pesante, une même enquête menée par deux enquêteurs diamétralement opposés (deux pour le prix d’un si je puis dire), une écriture dynamique et incisive,… Je suis navrée mais je ne pourrai pas vous trouver des choses que je n’ai pas aimé dans cette lecture.

    Tout commence avec la découverte d’un corps mutilé et torturé mis en spectacle dans la ville fantôme de Pripiat, abandonnée depuis l’explosion d’un des réacteurs de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Le destin funeste de cette victime est intimement lié à un double meurtre qui a eu lieu en 1986, lors de cette fameuse nuit qui changea le visage de l’Ukraine. L’enquête sera menée d’une part par un duo de miliciens affecté à la zone de Tchernobyl : Novak et Melnyk et d’autre part, par Alex Rybalko, mort en sursis et engagé par le père de la victime. 

    Comme vous l’aurez compris la grande originalité de ce thriller est d’avoir déposé ses bagages en Ukraine et plus particulièrement, aux abords de la centrale nucléaire tristement célèbre de Tchernobyl. Cela nous change des thrillers qui se déroulent dans nos métropoles européennes ou américaines. Bien entendu, ce décor est loin des cartes postales de rêve. Mais l’atmosphère fantasmagorique qui y règne est parfaite pour y implanter des décors glaçants. 

    N’ayant qu’un an aux moments des faits de cette catastrophe, je ne connaissais ces faits que par les reportages que j’ai pu voir et les livres documentaires que j’ai pu lire à ce sujet. Cet événement dramatique m’a intéressé depuis mon plus âge; pas pour des questions de curiosité malsaine mais parce que les familles de mon école accueillaient durant les vacances scolaires des enfants venant de cette région d’Ukraine pour leur faire profiter d’un air plus sain.

    Aux travers des pages, j’ai beaucoup appris sur l’incident nucléaire, sur le régime soviétique qui y régnait alors ainsi que sur les événements de 2014 opposant l’Ukraine et la Russie. Ces mouvements ont occasionnés de nombreux décès et cette lutte intestine est loin d’être terminée malgré le silence des médias occidentaux. Politique, économie, écologie sont abordés intelligemment et sans jamais tombés dans la propagande ou le sentimentalisme crasse.

    Je trouve cela particulièrement plaisant de lire un livre d’un genre que j’aime (un thriller), tout en apprenant des choses et surtout, sur une région aux portes de l’Europe que pourtant, je ne connais que très vaguement. Le travail que l’auteur a dû mener en recherches politiques et scientifiques a dû être très impressionnant et mérite d’être souligné. 

    Doté de près de 500 pages, il n’y a pourtant aucun temps mort. Je me suis laissée parfois surprise tant j’étais prise dans l’histoire et ne voyais pas le temps passé. Suspens captivant, l’auteur Morgan Audic, enseignant de profession nous offre un très grand thriller original et crédible.

    Je remercie Babelio et les éditions Albin Michel pour cette Masse Critique privilégiée.  C’est un livre qui mérite d’être lu de par sa qualité et de par le travail de recherches que l’auteur a mené pour ce thriller très efficace. Merci à lui!

    N’ayez pas peur de vous lancer dans la lecture de ce bouquin malgré les noms russes et ukrainiens des villes et personnages. Même moi, je ne m’y suis pas perdue et je ne m’y suis pas emmêlée les pinceaux.

    Pour votre information et pour ceux qui souhaiterait prolonger leur plaisir en se replongeant dans l’écriture de Morgan Audic, il s’agit de son deuxième livre. Le premier « Trop de morts au pays des merveilles » est sorti en 2016 aux éditions du Rouergue. Pour ma part, je ne le manquerai certainement pas et me le procurerai prochainement.

    Chronique sur mon nouveau blog : https://www.musemaniasbooks.be/2019/06/02/de-bonnes-raisons-de-mourir-de-morgan-audic-thriller/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce polar fut une très bonne surprise à plus d'un titre.
    Première bonne surprise, le cadre tout à fait inhabituel, celui de la zone d'exclusion autour de Tchernobyl, en Ukraine. J'avoue avoir été sceptique sur ce choix et peu emballée; à priori, dans mon imaginaire littéraire, l'ex-URSS était le...
    Voir plus

    Ce polar fut une très bonne surprise à plus d'un titre.
    Première bonne surprise, le cadre tout à fait inhabituel, celui de la zone d'exclusion autour de Tchernobyl, en Ukraine. J'avoue avoir été sceptique sur ce choix et peu emballée; à priori, dans mon imaginaire littéraire, l'ex-URSS était le théâtre traditionnel de romans d'espionnage où s'affrontaient de façon manichéenne les deux blocs, Est et Ouest. Très vite, j'ai été saisie par l'atmosphère apocalyptique, de fin du monde du décor d'où l'homme a été brutalement éjecté et où la nature a repris tous ses droits. Les fantômes des habitants évacués, les ruines de leur maison abandonnée dans la précipitation renforcent la tension et le suspense.
    Deuxième bonne surprise, un suspense qui s'adosse, qui s'ancre dans l'actualité de l'Ukraine déchirée par le conflit du Donbass, pansant encore ses plaies depuis ce jour fatidique d'avril 1986, gangrénée par les mafias, les trafics en tout genre, le racisme, la haine anti-russe. C'est tellement bien documenté que je suis allée vérifier, en cours de lecture, si l'auteur n'était pas russe ou ukrainien; mais non, l'auteur est breton et il a su nous plonger dans la réalité de ce pays sans que les aspects sociologiques ou politiques évoqués par Morgan Audic prennent le pas sur le suspense même si parfois ils auraient mérité d'être un peu moins approfondis.
    Troisième bonne surprise : l'enquête est menée séparément par deux policiers que tout sépare; l'un russe métis, Rybalko,qui n'a plus que quelques mois à vivre, engagé par le père de la première victime pour retrouver l'assassin et l'autre, ukrainien, Melnyk, responsable de l'enquête officielle. On suit à tour de rôle l'un ou l'autre jusqu'à ce que les deux enquêtes se rejoignent, aux deux-tiers du roman et que tout s'accélère, multipliant les surprises. Ces deux hommes sont très humains avec leurs fêlures, leurs doutes, leurs peurs mais aussi leur besoin de vérité.
    Quatrième bonne surprise : la taxidermie comme fil conducteur du suspense. Les crimes sont signés d'oiseaux empaillés. Au passage, on en apprend un peu plus sur cet "art" de rendre animé l'inanimé.
    Ces bonnes surprises font oublier les descriptions un peu trop "gore" à mon goût, dans la veine d'un Jean-Christophe Grangé.
    Le style est vif, enlevé, percutant, le suspense ne faiblit pas après un démarrage un peu lent.
    Polar très réussi qui a, de plus, le mérite de nous faire prendre conscience, sans en avoir l'air, des problèmes bien réels de l'Ukraine. On ne peut refermer ce livre sans réfléchir à l'energie nucléaire, à cette catastrophe qui n''est pas restée cantonnée dans les frontières de l'URSS comme on a voulu nous le faire croire et dont les terribles conséquences se font encore sentir. Morgan Audic évoque, entre autres, les trafics de bois et d'acier contaminés, exportés dans le monde entier.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com