Criminal loft

Couverture du livre « Criminal loft » de Armelle Carbonel aux éditions Bragelonne
  • Date de parution :
  • Editeur : Bragelonne
  • EAN : 9782811218300
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Huit condamnés à mort ont été sélectionnés.
Chaque semaine, en direct, vous avez le pouvoir de les éliminer.
  Un lieu : le sanatorium de Waverly Hills, dans le Kentucky, aux États-Unis. Entre ses murs doit se dérouler le show de TV-réalité le plus extrême de l'histoire. Huit tueurs y sont... Voir plus

Huit condamnés à mort ont été sélectionnés.
Chaque semaine, en direct, vous avez le pouvoir de les éliminer.
  Un lieu : le sanatorium de Waverly Hills, dans le Kentucky, aux États-Unis. Entre ses murs doit se dérouler le show de TV-réalité le plus extrême de l'histoire. Huit tueurs y sont enfermés, prêts à tout, surtout le pire, pour convaincre des millions de spectateurs qu'ils méritent de vivre. Leur destin est suspendu à l'envoi d'un simple SMS...

Entre psychopathes un ordre froid s'établit. Jusqu'à ce qu'un corps soit retrouvé sans vie dans la chambre 502, où pourtant personne n'avait le droit d'entrer...
Préface de Laurent Scalese Le mot de l'éditeur À l'heure de la transparence, où nous vivons en live, on line et par écrans interposés, Armelle Carbonel interroge notre monstruosité. Peut-on éliminer un homme, quel qu'il soit, d'un simple SMS ? Net, lipide et palpitant, Criminal Loft est un véritable page-turner.
« L'écriture est fluide, rigoureuse, sans fioriture, brutale et émotionnelle. » Laurent Scalese .

« Une bombe. Un chef-d'oeuvre. Une révélation. » Gérard Collard - Librairie La Griffe noire.

« Digne descendante de Thomas Harris ou Dennis Lehane, Armelle Carbonel nous offre un thriller psychologique remarquable, à glacer le sang. » Hé Dia - J'aime pas l'actu.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • D'entrée de jeu l'auteure nous fournit de quoi nous désarçonner, nous glissant dans les pas de John T., rien de moins que l'un des huit candidats. Celui-ci nous livre donc à la première personne son journal dans lequel il s'apprête à relater son expérience dans le cadre de cette surprenante...
    Voir plus

    D'entrée de jeu l'auteure nous fournit de quoi nous désarçonner, nous glissant dans les pas de John T., rien de moins que l'un des huit candidats. Celui-ci nous livre donc à la première personne son journal dans lequel il s'apprête à relater son expérience dans le cadre de cette surprenante émission de télé réalité. Le malaise prend dès lors le lecteur aux tripes, captivé autant qu'il est effrayé de connaître une telle proximité avec un pareil personnage. Car l'auteure est sadique, aussi va-t-elle faire partager les pensées et autres réflexions les plus intimes du narrateur, entraînant son lecteur dans la tête du monstre. Qu'il soit écœuré ou apeuré n'a pas la moindre d'importance : Fascination et curiosité le pousseront à tenter de comprendre le cheminement du protagoniste. Dès lors la tension est palpable et le suspense enivrant, et ce dès premiers instants jusqu'à final ahurissant.

    Si les protagonistes ont de quoi inquiéter, il n'en reste pas moins que les fantômes le sont tout autant... J'entends par là les personnages qu'on ne voit pas... Cette Voix de l'Ombre déjà, à laquelle les candidats doivent obéir sans sourciller et réaliser tout ce qu'elle désire... Les organisateurs aussi, certes, mais surtout... Les téléspectateurs... Acteurs de l'ombre, cela pourrait être vous, cela pourrait être moi. Si la curiosité est un vilain défaut, elle est ici malsaine, ce que met brillamment l'auteure en exergue, presque d'eux des coupables de meurtres par procuration devant leur écran de télévision, ce qui ajoute indéniablement un côté horrible et diabolique à l'intrigue déjà d'une noirceur extrême, monstrueuse et face à laquelle le lecteur ne pourra pourtant que succomber...

    Et parce qu'il ne pouvait sans doute en être autrement, la plume de l'auteure est aussi élégante qu'elle est vive et percutante, le style aussi soigné qu'il est efficace et redoutable, poussant un lecteur déjà envoûté de se plonger corps et âme dans la lecture de ce roman particulièrement puissant, ne pouvant s'en détacher qu'une fois le point final arrivé.

    [Lu en mai 2017 - Chronique complète sur mon blog]

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • https://livresque78.wordpress.com/2018/01/07/criminal-loft-de-armelle-carbonel/
    Aujourd’hui je vous parle du cadeau de Noël que j’ai reçu de mes enfants.
    Un roman prenant, tel que je l’imaginais, une intrigue originale pour un livre hors du commun. Il m’a bien sûr fait sourire dans...
    Voir plus

    https://livresque78.wordpress.com/2018/01/07/criminal-loft-de-armelle-carbonel/
    Aujourd’hui je vous parle du cadeau de Noël que j’ai reçu de mes enfants.
    Un roman prenant, tel que je l’imaginais, une intrigue originale pour un livre hors du commun. Il m’a bien sûr fait sourire dans l’utilisation de ses termes, car je n’ai pu m’empêcher de penser, ceux qui ont connu les débuts de la télé-réalité en France, me comprendront, au Loft de M6.
    Alors certes, les termes sont les mêmes, mais je peux vous garantir que les candidats n’ont rien à voir…8 Condamnés à mort sélectionnés et qui vivent isolés, filmés 24 heures sur 24. Leur loft est un ancien sanatorium, réputé pour être hanté.
    Le prix pour le gagnant est celui de la liberté, qu’il va devoir acquérir en séduisant le public…
    Mais attention, cela ne va être de tout repos, j’en suis d’ailleurs heureuse, car nos pensionnaires sont loin d’être des enfants de cœur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un loft. 8 candidats. Des caméras.

    Manque juste Loana et sa piscine … Non, je blague car en fait ici le loft, c'est le sanatorium de Waverly Hills, un lieu glauque à souhait propice à la folie ; les 8 candidats n'ont rien de blondasses siliconées puisqu'il s'agit de meurtriers condamnés à...
    Voir plus

    Un loft. 8 candidats. Des caméras.

    Manque juste Loana et sa piscine … Non, je blague car en fait ici le loft, c'est le sanatorium de Waverly Hills, un lieu glauque à souhait propice à la folie ; les 8 candidats n'ont rien de blondasses siliconées puisqu'il s'agit de meurtriers condamnés à mort qui vont devoir se déchirer car un seul gagnera la liberté.

    Lecture d'été, page turner efficace mais qui pour moi a manqué de surprises. On voit venir beaucoup de choses hélas et on arrive au bout sans peine mais sans non plus tomber de sa chaise (electrique ?).

    Le sujet reste malgré tout original. Auteur à suivre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Fantastique. Livre prenant. Du début à la fin, on frissonne et on se passionne pour cette émission de télé réalité. On devient accro, espérant voir sortir untel ou unetelle du jeu. Livre très dur, noir à souhaits. Armelle carbonnel est la digne successeur d'Harlan Coben ou de Bernard Minier.

    Fantastique. Livre prenant. Du début à la fin, on frissonne et on se passionne pour cette émission de télé réalité. On devient accro, espérant voir sortir untel ou unetelle du jeu. Livre très dur, noir à souhaits. Armelle carbonnel est la digne successeur d'Harlan Coben ou de Bernard Minier.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ils sont huit, huit condamnés à mort, sélectionnés puis enfermés entre les quatre murs d’un loft hier sanatorium, aujourd’hui hanté par son passé. Ils sont huit, filmés nuit et jour, et leur réhabilisation ne tient qu’à une retransmission télé.

    Ils sont huit, huit condamnés à mort, et, via un...
    Voir plus

    Ils sont huit, huit condamnés à mort, sélectionnés puis enfermés entre les quatre murs d’un loft hier sanatorium, aujourd’hui hanté par son passé. Ils sont huit, filmés nuit et jour, et leur réhabilisation ne tient qu’à une retransmission télé.

    Ils sont huit, huit condamnés à mort, et, via un show de télé-réalité, croient pouvoir échapper à la chaise électrique.

    A l’instar de cette balle qui rebondit, constamment, perpétuellement, notre esprit devenu fou vascille sans cesse entre empathie et haine viscérale. Ils sont des monstres, John est l’un des leurs, sociopathe et criminel sans nom. Pourtant, ils sont des hommes, et, preuve que notre humanité est toujours, l’on se prend à les plaindre, à frémir à leur côté.

    Alors, tel le neuvième condamné à mort, Armelle Carbonel nous enferme dans ce loft décrépis. En compagnie de John, monstre sans coeur, l’on y erre, guettant à notre tour les lumières rouges qui font de nous des bêtes traqués par un public avide de sang et de froid. Et nous succombons à la folie.

    Puis, parmi les millions de téléspectateurs, voyeuristes que nous sommes, nous reprenons notre place et plongeons dans ce public insatiable qui chaque semaine se gargarise de l’élimination de l’un d’entre eux, condamné en fait, condamné de fait. Et, malgré l’écoeurement, malgré l’indignation, nous regardons, nous aussi, friands de cette triste télé-réalité de demain.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Si je vous dis loft, vous pensez télé-réalité, si je vous dis couloir de la mort, vous pensez criminels, alors si je dis Criminal Loft vous imaginez un loft dans lequel seraient enfermés des criminels.
    Bingo, c'est exactement ce que nous propose Armelle Carbonel !
    Amateurs de télé-réalité et...
    Voir plus

    Si je vous dis loft, vous pensez télé-réalité, si je vous dis couloir de la mort, vous pensez criminels, alors si je dis Criminal Loft vous imaginez un loft dans lequel seraient enfermés des criminels.
    Bingo, c'est exactement ce que nous propose Armelle Carbonel !
    Amateurs de télé-réalité et de voyeurisme, cette chronique est pour vous....

    Les règles du jeu sont simples. Enfermer huit criminels condamnés à mort dans le Sanatorium désaffecté de Waverly Hills et les filmer pour divertir les amateurs de télé-réalité avides de sensations et de voyeurisme. A la clé, la liberté, mais pour un seul d'entre eux uniquement. Les candidats, six hommes et deux femmes, sont tous particulièrement dangereux et déjantés. Ils ne se connaissent pas et ne connaissent pas le passé criminel des autres participants. Pour mieux émoustiller les téléspectateurs, les participants sont filmés 24 heures sur 24, guidés par une voix off, surveillés par deux matons. Pour échapper à l'injection létale, ils doivent convaincre le public coûte que coûte qu'ils méritent de vivre et de rester dans le loft. Pour ce faire, ils n'hésiteront pas à mettre en place tous types de stratagèmes quitte à pousser les autres à la faute. Voilà pour le décor. Pour le reste, tout n'est que manipulation, machiavélisme, hémoglobine et suspense. Bienvenue au loft !

    Bien que l'idée départ de Criminal Loft puisse sembler originale, elle m'a immédiatement renvoyée à L’œil de Caine, le premier roman de Patrick Bowen duquel j'ai eu beaucoup de mal à me détacher. Trop de ressemblances sur le fond et la volonté de la part de ces deux auteurs de dénoncer la télé-réalité, le voyeurisme et la manipulation. Outre cette similitude, j'ai trouvé que les personnalités des criminels étaient inégales. Autant celles de John et d'Aileen sont bien appréhendées, autant celles des autres criminels, notamment de Linda ou de Wallace manquent à mon sens de profondeur, si bien qu'ils perdent en crédibilité et on a du mal à les imaginer en odieux criminels pervers. Côté écriture, le style est fluide, rythmé, l'ambiance bien retranscrite. Pour autant, Criminal Loft n'est pas la bombe ou le chef d’œuvre annoncé par certains. C'est un bon thriller qui réunit tous les ingrédients permettant de passer un agréable moment, mais je suis restée sur ma faim. C'est donc sans regret que je quitte le loft.

    http://the-fab-blog.blogspot.fr/2016/12/mon-avis-sur-criminal-loft-darmelle.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • A lire les nombreux avis élogieux sur Criminal Loft, je consacre une partie de mon Lundi de Pentecôte à ce livre et là : Humm… déception…
    Prenez des meurtriers sadiques, condamnés à mort, additionnés de diverses substances psychotropes, enfermés dans un huit clos angoissant et baigné des...
    Voir plus

    A lire les nombreux avis élogieux sur Criminal Loft, je consacre une partie de mon Lundi de Pentecôte à ce livre et là : Humm… déception…
    Prenez des meurtriers sadiques, condamnés à mort, additionnés de diverses substances psychotropes, enfermés dans un huit clos angoissant et baigné des spectres supposés du lieu réputé être le plus hanté des States… Promettez la vie sauve à l'un d'entre eux… Laissez mijoter dans la marmite d'un jeu de télé-réalité, sous l’œil avide de millions de téléspectateurs…Teasing intéressant… ouaip…
    Seul le teasing l'est malheureusement. Si les ingrédients sont tous rassemblés pour faire exploser les saveurs d'un bon roman, cela aurait dû donner un super moment de lecture...

    Ben non… cela ne fonctionne pas ! C'est en réalité un mélange d' Hannibal Lecter et de Loft Story, sous fond de Shutter Island et la mayonnaise pour moi ne prend pas et se révèle au final assez indigeste. L'intrigue manque de profondeur et de cohérence, L'ensemble est truqué, fabriqué et superficiel. C'est donc une déception pour moi…

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Criminal Loft, c'est l'histoire d'un huis clos télévisuel, où on suit un groupe de 8 condamnés à mort dans une télé réalité morbide, qui se déroule dans un sanatorium censé avoir connu des phénomènes paranormaux. L'objectif, c'est de tenir jusqu'à la fin pour être le dernier, celui qui aura la...
    Voir plus

    Criminal Loft, c'est l'histoire d'un huis clos télévisuel, où on suit un groupe de 8 condamnés à mort dans une télé réalité morbide, qui se déroule dans un sanatorium censé avoir connu des phénomènes paranormaux. L'objectif, c'est de tenir jusqu'à la fin pour être le dernier, celui qui aura la chance de voir sa condamnation à mort annulée, alors que les autres seront renvoyés dans le couloir de la mort jusqu'à leur exécution.

    C'est un thriller qui change, clairement on ne peut comparer ce livre à aucun autre. Il traite du voyeurisme et de la question de la peine de mort. La tension est palpable et présente durant toute la durée du livre. On découvrira que ce jeu n'est pas un jeu ordinaire et qu'il se cache derrière bien plus qu'un simple reality show.

    L'écriture est agréable, Armelle est une belle plume et j'ai vraiment apprécié la narration à la première personne. J'ai juste trouvé un peu longs certains passages au moment des directs de l'émission mais c'est vraiment secondaire et ça n'entache en rien mon avis positif sur le livre.

    Je recommande!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • En 2016 on voit un peu de tout et n'importe quoi question télé réalité.À l'émission de survie a celle des plus débiles. Armelle Carbonel surf sur la vague de télé réalité mais d'un autre genre.
    Six hommes, deux femmes reconnus coupables par la justice américaine est enfermé dans le couloir de...
    Voir plus

    En 2016 on voit un peu de tout et n'importe quoi question télé réalité.À l'émission de survie a celle des plus débiles. Armelle Carbonel surf sur la vague de télé réalité mais d'un autre genre.
    Six hommes, deux femmes reconnus coupables par la justice américaine est enfermé dans le couloir de la mort.Imaginez-vous, vous êtes devant votre télé pour regarder cette réalité show la plus brulante qui n'ait jamais existé. Chacun d'eux devra vous convaincre qu'il mérite de vivre l'un comme l'autre malgré leurs crimes.
    Vous grimacez j'en suis certaine .Et pourtant, je suis persuadée qu'on serait tous en mode voyeur devant nos écrans pour voir comment tout sa se passerais.En attendant, plongez-vous dans ce livre pour vivre cette drôle " horrifiante " expérience.
    Une très belle écriture qui accroche et qui nous donne beaucoup de mal à lacher le livre avant de savoir la fin!!!
    À vos marques !!! Le show reprend après une courte page de publicité. Et surtout n'oubliez pas de voter pour votre candidat préféré....

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le jeu du "je" qui tue...nous,vous sur Waverly ILS ...non....pas "ils" , HILLS !
    De bout en bout avec talent et brio,Armelle Carbonel pique notre curiosité et parfois même nous perfuse dans un thriller à couper le souffle (souffle qui de toute manière vous manquera quand vous irez la bas...
    Voir plus

    Le jeu du "je" qui tue...nous,vous sur Waverly ILS ...non....pas "ils" , HILLS !
    De bout en bout avec talent et brio,Armelle Carbonel pique notre curiosité et parfois même nous perfuse dans un thriller à couper le souffle (souffle qui de toute manière vous manquera quand vous irez la bas puisqu'il s'agit d'un sanatorium ).
    Les règles de ce jeu sont pourtant simples : en sortir vivant !
    8 serials Killers,des cameras,un public ..un seul devra sortir mais comment ? Debout ou les pieds devant ?
    On se surprend à devenir voyeur et voyou,victime et bourreau,acteur et spectateur .
    Au jeu du QUI EST QUI ?...tout est question de Q.I !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com