Contre son coeur

Couverture du livre « Contre son coeur » de Hanif Kureishi aux éditions Christian Bourgois
Résumé:

« La fierté, la tendresse, la colère et l'amour jaillissent de ce livre de souvenirs d'Hanif Kureishi sur son père comme le ferait la pâte dentifrice de son tube. Ce livre d'une grande intensité rejette le ton facilement élégiaque, l'humour lénifiant et les scènes à tirer des larmes que vous... Voir plus

« La fierté, la tendresse, la colère et l'amour jaillissent de ce livre de souvenirs d'Hanif Kureishi sur son père comme le ferait la pâte dentifrice de son tube. Ce livre d'une grande intensité rejette le ton facilement élégiaque, l'humour lénifiant et les scènes à tirer des larmes que vous pouvez attendre du genre désormais familier de la confession, est néanmoins drôle et émouvant.
Réfugié en Angleterre après la partition entre l'Inde et le Pakistan, Shannoo Kureishi épousa une britannique et devint petit fonctionnaire à l'ambassade du Pakistan. Il adorait le criquet et a appelé son fils Hanif en hommage au joueur pakistanais Hanif Mohammed. L'entraînement intensif par Shannoo et son mépris constant de son fils provoquent chez le jeune garçon des éruptions volcaniques : « J'avais des crises de sanglots hystériques, de petites dépressions, des tantrum. Les raquettes de tennis et les battes de cricket étaient détruites en les jetant violemment au sol. » Mais Shannoo aimait les livres par-dessus tout et a écrit des romans non publiés et des pièces non produites. Il a montré à Hanif comment un écrivain déterminé devait travailler et a poursuivi son rêve littéraire avec passion et obstination alors que la carrière de son fils décollait. Shannoo, déjà jaloux de son frère Omar qui avait plus de succès que lui, est désormais aussi jaloux de son fils. Cela se compliquait entre la fierté et l'espoir que les contacts brillants d'Hanif pourraient enfin lui permettre d'être publié. Mais tel ne fut pas le cas. Les romans de Shannoo étaient-ils vraiment mauvais ? Hanif aurait-il pu le conseiller, l'aider Ces souvenirs tournent autour de la découverte par Kureishi, des années après la mort de son père, de deux textes non publiés de Shannoo. Le premier décrit la vie cachée de Shannoo, le personnage pesant et libidineux du père Col Kureishi et la mère qui se plonge dans l'Islam religieux ainsi que l'amour de Shannoo pour son frère Omar mais en même temps sa jalousie envers lui. Le second texte retrace la désillusion et la déception de
Shannoo envers la vie et son irritation face à son fils « à la mode ».
Ces livres ne sont jamais cités, il est donc difficile de se rendre compte du talent littéraire de M. Kureishi père.
Mais le véritable drame c'est la lecture de ces textes par Hanif, homme au début de sa cinquantaine, et sa réponse douloureuse au père qui a amené son fils vers une carrière qu'il aurait tant souhaité pour lui.
Kureishi, auteur de romans, de pièces de théâtre, de scénarios et de scripts pour la TV, cite sans rougir une lettre de compliments qu'il a reçue de Philip Roth : « si vous ne m'en voulez pas de vous le dire, j'ai l'impression que vous pouvez nous transmettre votre monde de manière plus puissante dans vos écrits que dans vos films ». C'est peut-être le cas. De toutes façons, je ne crois pas qu'il ait fait quelque chose d'aussi beau, dans quelque medium que ce soit, que ce livre émouvant et d'une grande honnêteté. » (Peter Bradshaw,
The Guardian).

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions