Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Constance

Couverture du livre « Constance » de Anne Loreal aux éditions Incartade(s)
Résumé:

Sous le second Empire, Constance grandit au bord de la Loire avec une liberté rare pour une jeune fille de l'époque.
Choyée par son père, ingénieur et grand humaniste, et par son meilleur ami Gabriel, Constance rêve d'aventures et de sciences.
Mais son oncle pense qu'à seize ans, il est plus... Voir plus

Sous le second Empire, Constance grandit au bord de la Loire avec une liberté rare pour une jeune fille de l'époque.
Choyée par son père, ingénieur et grand humaniste, et par son meilleur ami Gabriel, Constance rêve d'aventures et de sciences.
Mais son oncle pense qu'à seize ans, il est plus que temps pour elle d'acquérir les manières d'une épouse modèle et convainc son père de l'envoyer dans un pensionnat. La jeune fille s'y lie d'amitié avec Susanne, héritière de l'une des plus grosses usines de fonderie de la région.
À la mort brutale de son père, la menace d'un mariage arrangé par son oncle avec un homme deux fois plus vieux qu'elle, oblige Constance à prendre une décision radicale... Forte de son ambition et de ses convictions, elle va se construire un destin hors du commun.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Ce roman m'a bouleversée. Constance est une femme remarquable au destin tragique.
    L'auteure a choisit d'écrire un roman dans un style littéraire romantique. Les personnages sont élégants, les dialogues du 19eme siècle s'accordent aux robes de bals, les châteaux anglais sont magnifiés, les...
    Voir plus

    Ce roman m'a bouleversée. Constance est une femme remarquable au destin tragique.
    L'auteure a choisit d'écrire un roman dans un style littéraire romantique. Les personnages sont élégants, les dialogues du 19eme siècle s'accordent aux robes de bals, les châteaux anglais sont magnifiés, les gentlemans s'inclinent devant les femmes.
    Mais, surprise, les chapitres au style "sœurs Brontë" alternent avec des descriptions techniques voir pédagogiques sur l'industrie métallurgique et la misère de la classe ouvrière. Au centre de ce roman, la vie de Constance qui refuse son rôle d'épouse et de mère : Elle va le payer du début à la fin de cet ouvrage de 560 pages.

    Aucune pitié de l'auteure si ce n'est de la rendre jolie, intelligente, bienveillante et d'une résilience admirable.
    Anne Loreal décide de lui faire perdre sa mère très jeune, son père adolescente. Elle lui laisse un oncle qui lui vole sa fortune. Elle la déguise en homme pour la confronter à la violence et au déshonneur. Je cite "les outrages que me firent subir ces monstres me laissèrent presque morte". Page après page, constance passe d'ouvrière à directrice d'une usine à force d'un travail acharné - mais est ce vraiment crédible d'être, à 24 ans directrice d'une usine en 1863 sans l'avoir héritée de sa famille ? Quand enfin elle s'autorise à aimer, elle est confrontée à la drogue, aux horreurs de la guerre pour finir veuve en un éclair.
    Ce livre se lit avec plaisir mais déborde de trop d'aventures et mésaventures pour une même jeune femme.
    Je vous invite à le lire et à vous faire votre propre opinion...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.