Confiteor

Couverture du livre « Confiteor » de Jaume Cabre aux éditions Actes Sud
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330064433
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Avant que la lucidité ne le quitte à jamais, un homme écrit à la femme de sa vie, dans le chaos absolu d'une mémoire vacillante, de longs feuillets recto/verso. D'un côté : l'itinéraire d'un enfant sans amour et l'affliction d'un adulte sans dieu ; de l'autre : l'histoire du Mal souverain. ... Voir plus

Avant que la lucidité ne le quitte à jamais, un homme écrit à la femme de sa vie, dans le chaos absolu d'une mémoire vacillante, de longs feuillets recto/verso. D'un côté : l'itinéraire d'un enfant sans amour et l'affliction d'un adulte sans dieu ; de l'autre : l'histoire du Mal souverain. Confiteor (en latin : je confesse) est une véritable cathédrale profane.

Donner votre avis

Articles (6)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Lorsque ce livre est sorti en 2013, j'ai hésité à l'acheter tant les critiques mettaient en garde quant à la complexité de ce livre . Quand il est sorti en édition de poche trois ans plus tard, je n'ai plus hésité et bien m'en a pris.
    Le livre n'est pas d'une complexité insurmontable. Je dirai...
    Voir plus

    Lorsque ce livre est sorti en 2013, j'ai hésité à l'acheter tant les critiques mettaient en garde quant à la complexité de ce livre . Quand il est sorti en édition de poche trois ans plus tard, je n'ai plus hésité et bien m'en a pris.
    Le livre n'est pas d'une complexité insurmontable. Je dirai plutôt qu'il est déroutant au début. Déroutant par ses brusques changement d'époque totalement inattendus, par ses passages narratifs du "Je" au "Il" qui s'expliquent d'ailleurs vers le milieu du roman. Si vous hésitez, n'hésitez plus un petit effort vaut vraiment le coup.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • BONJOUR , j'ai lu CONFITEOR voilà bien longtemps mais c'est resté une de mes lectures préférée , une écriture limpide , fournie . A chaque page , il nous semble découvrir un trésor ...Tout nous attache au narrateur , l'histoire nous transporte dans un passé chaque fois plus lointain , plus...
    Voir plus

    BONJOUR , j'ai lu CONFITEOR voilà bien longtemps mais c'est resté une de mes lectures préférée , une écriture limpide , fournie . A chaque page , il nous semble découvrir un trésor ...Tout nous attache au narrateur , l'histoire nous transporte dans un passé chaque fois plus lointain , plus émouvant , fantastique , cruel ... Tout y est , la douleur , la trahison , le courage , l'amour , ....Fabuleux !!! A découvrir absolûment!!!!!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Pas facile à lire mais j'ai adoré

    Pas facile à lire mais j'ai adoré

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J’ai refermé Confiteor absolument subjuguée par la prouesse que représente l’écriture (et la traduction) d’une œuvre de cette envergure. J’ai aimé m’y perdre, me confronter aux pages, me noyer dans les digressions et m’ensevelir dans ces histoires contées. J’ai aimé me sentir parfois toute...
    Voir plus

    J’ai refermé Confiteor absolument subjuguée par la prouesse que représente l’écriture (et la traduction) d’une œuvre de cette envergure. J’ai aimé m’y perdre, me confronter aux pages, me noyer dans les digressions et m’ensevelir dans ces histoires contées. J’ai aimé me sentir parfois toute petite face à un tel monument littéraire et j’ai aussi apprécié d’y trouver finalement mes marques et une certaine aisance de lecture au fil des pages, moi qui étais prête à reposer le livre à la fin du premier chapitre.

    Dans ce roman d’une densité prodigieuse qui donne le vertige, se croisent l’Histoire, les arts, les religions, la littérature, la musique, le goût des trésors oubliés. Chaque page explose les codes de la narration en envoyant valser les repères du lecteur dans une polyphonie qui a tout d’une ivresse littéraire grisante. Déstabilisant? Incroyablement. Fascinant? Follement.

    Chronique complète: https://aumilieudeslivres.wordpress.com/2016/09/08/confiteor-jaume-cabre/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Magistral! On peut juste être un peu déstabilisé au départ par les époques et récits qui se chevauchent ...mais on s'y fait très vite !

    Magistral! On peut juste être un peu déstabilisé au départ par les époques et récits qui se chevauchent ...mais on s'y fait très vite !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Parler de Confiteor c'est avoir l'impression d'affronter l’ascension du mont blanc avec des chaussons de danse .
    En effet,on entre dans ce roman comme dans un labyrinthe où l'écriture même défie les lois de la narration. Après un moment de sidération on s'adapte au style,à l'histoire où...
    Voir plus

    Parler de Confiteor c'est avoir l'impression d'affronter l’ascension du mont blanc avec des chaussons de danse .
    En effet,on entre dans ce roman comme dans un labyrinthe où l'écriture même défie les lois de la narration. Après un moment de sidération on s'adapte au style,à l'histoire où l'écriture dense ,compacte nous met au défi de ne pas abandonner en sachant intuitivement que, de cette "épreuve" ,on en sortira grandit et impressionné !

    C'est un grand roman,une oeuvre époustouflante qui ne se lit pas simplement comme on feuillette un magazine.
    On VIT Confiteor,on EST Confiteor jusqu'à l'absolution car dans les méandres de l'histoire ,l'Histoire et les mémoires (collectives et individuelles ) se contorsionnent jusqu'à l’effritement .
    L'émotion y est vive et soutenue,certaines scènes sont remarquables et terribles tricotées savamment par plusieurs fils conducteurs (Une histoire d'amour,un violon,un morceau de serviettes de table..) Normal ,une histoire aussi grandiose ne peut se construire qu'avec plusieurs fils .
    Il y a des romans homériques,des romans historiques ,des romans fantastiques,il y a désormais des romans "Alzheimériques" !! (vous comprendrez pourquoi )

    8 ans de travail et pas moins de 900 pages pour terminer à une date symbolique le jour anniversaire de la libération d'Auschwitz !

    -"Parler de Confitéor en étant objective ?"
    -Non sum dignus ,méa culpa !! "

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Livres 5.00/5


    Confiteor, c'est un gigantesque puzzle de 5000 pièces qu'on fait à l'aveugle, sans savoir ce que représentera l'image finale, avec pour tout repère un violon de Crémone au son fabuleux.
    Confiteor, c'est la lettre, alors que la maladie l'Alzheimer commence à l'affecter,...
    Voir plus

    Livres 5.00/5


    Confiteor, c'est un gigantesque puzzle de 5000 pièces qu'on fait à l'aveugle, sans savoir ce que représentera l'image finale, avec pour tout repère un violon de Crémone au son fabuleux.
    Confiteor, c'est la lettre, alors que la maladie l'Alzheimer commence à l'affecter, qu'Adria Ardevol écrit à Sara, la femme qu'il a aimée d'un amour fou : une lettre dans laquelle il raconte dans le désordre son histoire, celle du violon et le pourquoi de la culpabilité qui le ronge, une culpabilité liée au parcours de ce violon mystérieux.
    C'est aussi un livre dont les phrases commencent à la 3e personne et continuent à la 1ère personne… on s'y habitue assez vite ; un livre dont certaines phrases commencent au XXe siècle pour se terminer au XIVe siècle, ou vice-versa… ça s'est plus compliqué à suivre ; un livre dont l'action débute en Catalogne pour continuer à Auschwitz dans la même phrase… la mémoire défaillante d'Adria ravive des évènements du passé, depuis la violente Inquisition jusqu'aux barbelés d'Auschwitz, événements liés au violon et au Mal, ce Mal qui taraude Adria depuis toujours.
    Une histoire de violon, d'amour et de culpabilité donc, une histoire terrible et merveilleuse qui se passe à Barcelone évoquée de façon extraordinaire par Jaume Cabré, une histoire pleine d'humour, d'amour et d'érudition, bref, non pas un petit bijou mais un énorme diamant.
    Alors bien sûr, il faut souvent s'accrocher à ce style si déroutant qui donne l'impression de s'enfoncer dans un labyrinthe obscur, mais le résultat est là : je viens de le terminer et j'ai déjà envie de le relire… !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • lu par Elysabeth

    Fascinant. Un univers très riche qui nous fait voyager entre légendes catalanes, souvenirs d’Auschwitz et temps présents.

    Une écriture très particulière qui se promène entre le « il » et le « tu ».

    Il faut prendre le temps de le déguster, … comme un grand cru !

    lu par Elysabeth

    Fascinant. Un univers très riche qui nous fait voyager entre légendes catalanes, souvenirs d’Auschwitz et temps présents.

    Une écriture très particulière qui se promène entre le « il » et le « tu ».

    Il faut prendre le temps de le déguster, … comme un grand cru !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je crois être passée totalement à côté de ce roman.
    Je n'ai pas réussis à ma mettre dans l'histoire qui semble pourtant si prometteuse.

    Je le met donc de côté afin de pouvoir l'apprécier à son juste titre plus tard.

    Je crois être passée totalement à côté de ce roman.
    Je n'ai pas réussis à ma mettre dans l'histoire qui semble pourtant si prometteuse.

    Je le met donc de côté afin de pouvoir l'apprécier à son juste titre plus tard.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Que dire de ce gros roman (800 pages) ? Qu'en le fermant on a la sensation d'avoir lu un grand livre. Qu'il est captivant, envoûtant, audacieux, inventif. Qu'il faut se laisser embarquer sans a priori. Qu'il faut redoubler d'attention et de concentration car en une même phrase on passe d'une...
    Voir plus

    Que dire de ce gros roman (800 pages) ? Qu'en le fermant on a la sensation d'avoir lu un grand livre. Qu'il est captivant, envoûtant, audacieux, inventif. Qu'il faut se laisser embarquer sans a priori. Qu'il faut redoubler d'attention et de concentration car en une même phrase on passe d'une époque à une autre. Mais quel bonheur de se laisser porter par un si grand auteur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com