Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Confessions de max tivoli (les)

Couverture du livre « Confessions de max tivoli (les) » de Andrew Sean Greer aux éditions Editions De L'olivier
Résumé:

« Nous sommes tous le grand amour de quelqu'un.
Il me fallait commencer par là car je crains d'être découvert sans pouvoir achever ces pages, mais je crains aussi que, troublé, vous jetiez ma confession au feu avant que je ne puisse vous parler de grand amour et de meurtre. Je ne vous en... Voir plus

« Nous sommes tous le grand amour de quelqu'un.
Il me fallait commencer par là car je crains d'être découvert sans pouvoir achever ces pages, mais je crains aussi que, troublé, vous jetiez ma confession au feu avant que je ne puisse vous parler de grand amour et de meurtre. Je ne vous en tiendrai pas rigueur. Mon histoire est un parcours
semé d'embûches pour qui me lit. Il y a un cadavre à expliquer, une femme aimée trois fois, la trahison d'un ami. Et la longue quête de ce petit garçon. »
En 1930, Max Tivoli décide de révéler l'histoire de sa vie. Il a presque 60 ans. Mais son apparence est celle d'un enfant de 10 ans. Frappé par une malédiction ou serait-ce un enchantement oe, il est né du mauvais côté de la vie. En 1871, à San Francisco, le bébé que l'on présente à ses parents a les traits d'un vieillard mourant. Bien vite, ils découvrent que ce petit être magique
rajeunit. Ils lui édictent alors une règle : « Sois toujours ce qu'ils pensent que tu es. » Chose difficile pour un gamin de 10 ans mais en paraissant 60, qui se confronte à la découverte du monde. Ses déboires ne font qu'augmenter quand il fait la connaissance de la jeune Alice Levy, dont il s'éprend éperdument. Comment conquérir ce coeur de 17 ans, lorsqu'on a l'air d'être son père ? Dès lors, Max ne se consacrera qu'à une chose : la poursuite de cet amour impossible. Dans le tumulte d'un 20ème siècle balbutiant, avec, en toile de fond, San Francisco, le terrible tremblement de terre qui ravage la ville, puis la violence de la Première Guerre mondiale, nous suivons cette existence menée à reculons, qui pourrait se résumer ainsi : le temps dévaste l'amour, mais l'amour prend toujours sa revanche.

Donner votre avis