Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Conferences Sur L'Architecture Et Sur La Peinture

Couverture du livre « Conferences Sur L'Architecture Et Sur La Peinture » de Ruskin J aux éditions Sciences En Situation
Résumé:

" Ne reconnaissons-nous pas le type de ce conservateur subversif qui bouleversa si rudement les préjugés de son temps en prétendant restaurer, dans leur antique splendeur, les principes qu'ils consacrent ? Souvenez-vous de cette image calme, un peu surannée, conforme, jusqu'à l'affectation,... Voir plus

" Ne reconnaissons-nous pas le type de ce conservateur subversif qui bouleversa si rudement les préjugés de son temps en prétendant restaurer, dans leur antique splendeur, les principes qu'ils consacrent ? Souvenez-vous de cette image calme, un peu surannée, conforme, jusqu'à l'affectation, lorsque vous lirez les passages les plus enflammés de ces conférences, la condamnation violente de la culture moderne, l'apologie du Moyen Age catholique, la critique acerbe d'une société soi-disant chrétienne et qui proscrit soigneuse-ment le christianisme des arts de la vie domestique, de l'éducation et de la politique pour se réfugier dans le mensonge confortable de misérables défroques païennes...
" E. Cammaerts,1909. " En son temps, Ruskin fut une figure majeure de la pensée anglo-saxonne, non seulement dans le champ circonscrit des arts, mais aussi dans le champ social, maître à penser du bon goût, de la morale en acte. La fin du XIXe est assurément plus ruskinienne que baudelairienne ; la beauté est davantage soumise à sa pensée, forme de kirei japonais (notion réunissant beauté, équilibre moral et esthétique) qu'à la convulsion romantique, qui aura, nous nous en réjouissons, une descendance bien plus riche...
Il y a, chez Ruskin, au-delà d'une simple préoccupation morale, une impossibilité esthétique à évoluer en deçà de l'éthique (...) parce que penser l'art c'est revendiquer son appartenance à l'humanité définie par ses facultés cognitives et créatrices... " A. Collot, 2009

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.