Code 1879

Couverture du livre « Code 1879 » de Dan Waddell aux éditions Editions Du Rouergue
Résumé:

Sur la piste d´un tueur en série sadique, un inspecteur londonien assisté d´un enquêteur généalogiste plonge dans un crime du XIXe siècle sur lequel sont calqués les meurtres, sans se douter qu´il figure sur la liste des futures victimes...

Donner votre avis

Avis(5)

  • Mademoiselle ma fille a lu ce roman policier l'été dernier puis me l'a passé en me conseillant fortement sa lecture. J'ai acquiescé et posé l'ouvrage sur ma table de chevet, vite recouvert par d'autres livres tout aussi intéressants... ou pas d'ailleurs. Comme cette demoiselle revenait à la...
    Voir plus

    Mademoiselle ma fille a lu ce roman policier l'été dernier puis me l'a passé en me conseillant fortement sa lecture. J'ai acquiescé et posé l'ouvrage sur ma table de chevet, vite recouvert par d'autres livres tout aussi intéressants... ou pas d'ailleurs. Comme cette demoiselle revenait à la charge régulièrement et plus fortement ces derniers jours, j'ai obtempéré, que voulez-vous on n'est plus le maître chez soi... tout se perd ma pauv'dame, même le respect des parents...

    Du coup, j'ai lu et j'ai bien aimé ce premier tome d'une série qui en compte au moins trois. Je passe vite sur quelques longueurs qui font que j'ai sauté quelques paragraphes pour dire tout le bien que je pense de ce roman. Le trio d'enquêteurs fonctionne bien, Grant Foster en tête, flic bourru, désabusé et acharné, Heather Jenkins, la jeune policière motivée et opiniâtre qui a la merveilleuse idée de faire appel aux talents de Nigel Barnes, généalogiste chevronné absolument pas habitué aux scènes de crime -et qui va un peu morfler de ce côté-, plus à l'aise dans les bibliothèques ou les archives. Tous les trois ont une vie, un passé qui nous sera expliqué par bribes, au moins pour les deux garçons. Les recherches sont minutieuses, captivantes même si l'on ne connaît pas le Londres actuel ou le Londres du XIX° siècle ; elles obligent à une certaine lenteur et permettent d'installer doucement mais sûrement le suspense.

    Je passe aussi sur les pressions de la presse sur Nigel pour obtenir des scoops, sur la jalousie d'un confrère qui n'imagine son métier que pour flatter l'ego de certaines personnes publiques -un tour de passe-passe et d'un ancêtre paysan on en fait un bourgeois ou un personnage qui a compté- ou pour faire du fric facilement. La presse, la police sont malmenées, tant celles de 1879 que les contemporaines.

    L'intrigue est bien menée, parfaitement maîtrisée quasiment jusqu'au bout, et franchement je ne m'attendais pas à cette fin, à plusieurs niveaux. Au moins une double surprise qui me ravit et qui ne peut qu'emballer le lecteur.

    Alors, je me dois ici de remercier vivement mademoiselle ma fille de son bon conseil en matière de lecture, et je dirais même plus, je me lirais bien les suivants maintenant, le deuxième existe également en poche Babel noir (Depuis le temps de vos pères) et le troisième est sorti en 2014 au Rouergue (La moisson des innocents).

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Code 1879 est le premier roman policier d’une série, où le personnage principal est un généalogiste. Si l’originalité est au rendez-vous, ce roman ne remplit cependant pas totalement les attentes.

    Les premières pages du livre présentent tout de suite, un matin londonien à l’aube, un corps...
    Voir plus

    Code 1879 est le premier roman policier d’une série, où le personnage principal est un généalogiste. Si l’originalité est au rendez-vous, ce roman ne remplit cependant pas totalement les attentes.

    Les premières pages du livre présentent tout de suite, un matin londonien à l’aube, un corps poignardé sans main et l’équipe d’inspecteurs que l’on va retrouver au fil des pages. Mais le personnage central du roman est ici un généalogiste Nigel Barnes, qui va assister l’équipe dans le cadre d’une enquête criminelle.

    Pourquoi fait-on appel à Nigel Barnes ? Car sur la poitrine d’une victime, le code 1A137 est inscrit, code qui fait référence aux index de registres administratifs. La recherche de l’assassin va donc s’effectuer dans un perpétuel aller-retour entre le passé et le présent. Car dans cette enquête, le passé joue un rôle considérable, si ce n’est majeur.

    L’idée de centrer l’enquête autour d’un généalogiste est intéressante et originale, et on se rend bien compte que les nombreux détails fournis correspondent bien aux dédales d’une recherche réelle.

    Dan Waddell, étant lui même intéressé par la généalogie, sait indéniablement de quoi il parle. Cependant, à trop vouloir détailler, l’ennui s’installe. Les pages de descriptions sur l’ouverture d’un registre à l’autre, la recherche des dates, des noms, auraient pu être synthétisées : on comprend bien que ce travail est fastidieux, et la lecture du livre devient parfois aussi poussive que les recherches effectuées.

    En fait, il en ressort le sentiment qu’il aurait pu s’agir d’un très bon policier, mais que les bonnes idées, les allers-retours entre le passé et le présent, l’importance de la généalogie et les instants de tension narrative, ne prennent pas suffisamment le dessus et l’impression d’insatisfaction domine.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • super suspense ou se melange passé et présent.

    super suspense ou se melange passé et présent.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Suspens jusqu'aux dernières pages, un policier bien mené entre hier et aujourd'hui

    Suspens jusqu'aux dernières pages, un policier bien mené entre hier et aujourd'hui

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com