Cluny (histoire de) depuis les origines jusqu'a la ruine de l'abbaye

Couverture du livre « Cluny (histoire de) depuis les origines jusqu'a la ruine de l'abbaye » de Le Chanoine L. Chaum aux éditions Livre D'histoire
  • Nombre de pages : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Histoire
  • Thème : Histoire
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Au-delà de l'intérêt historique, c'est la passion qui anime le chanoine Chaumont pour nous conter l'histoire de Cluny, qui rend son ouvrage attachant. « L'abbaye de Cluny ne fut pas seulement l'asile des âmes d'élite, choisies par Dieu et appelées par lui à la vie parfaite ; elle a été de plus... Voir plus

Au-delà de l'intérêt historique, c'est la passion qui anime le chanoine Chaumont pour nous conter l'histoire de Cluny, qui rend son ouvrage attachant. « L'abbaye de Cluny ne fut pas seulement l'asile des âmes d'élite, choisies par Dieu et appelées par lui à la vie parfaite ; elle a été de plus le centre littéraire et artistique où se pressaient les penseurs, les écrivains, théologiens et poètes. » Dès sa fondation, par le choix de son emplacement géographique, Cluny était destiné à servir de centre religieux à la France et à l'Europe. En permettant aux moines eux-mêmes de choisir leur abbé et en plaçant l'abbaye sous la tutelle directe du pape, Guillaume le Pieux a fait la grandeur de Cluny. Les abbés se sont succédé, apportant chacun une contribution personnelle à l'éclat de l'abbaye. Aux qualités brillantes de saint Odon qui perçut la nécessité de revenir à des moeurs austères et de créer une congrégation, succédèrent l'humilité et la simplicité d'Aymard avant que saint Mayeul ne devienne le conseiller des empereurs, « l'arbitre de la paix et de la guerre ». C'est sous saint Hugues que le nombre des prieurés de Cluny fut le plus important. En avance sur son époque, il affranchit les serfs groupés autour de Cluny en les rendant propriétaires des champs qu'ils cultivaient. Malgré les proportions gigantesques que prit l'ordre de Cluny et l'admission d'hommes de moeurs et d'habitudes différentes, la discipline, même si elle subit quelques entorses, régna à toutes les époques de son histoire. Mais les conséquences de la guerre de Cent Ans furent désastreuses pour l'ordre monastique. Les papes d'Avignon qui, acculés, levèrent des décimes énormes sur les abbayes et surtout usèrent du droit de réserve, nommant directement leurs supérieurs, aggravèrent également la situation de Cluny. Les abbés commendataires se retrouvèrent à la tête d'une abbaye qui n'attirait plus guère de vocations. Les moines vivaient dans le luxe et ils n'étaient plus qu'une trentaine à l'aube de la Révolution. Le chanoine Chaumont retrace avec amertume les événements qui ont abouti à la ruine de l'abbaye et à sa vente en 1798. Plus encore que la démolition des bâtiments qui transforme l'abbaye en carrière de pierres, c'est la destruction systématique des archives et autres trésors que contenait la bibliothèque, qui représente une perte irremplaçable pour notre patrimoine.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions