Close up

Couverture du livre « Close up » de Michel Quint aux éditions La Branche
Résumé:

Au Quolibet, un cabaret miteux de Lille, Miranda fait un numéro humoristique de voyance. Un soir, elle reconnaît dans le public un important promoteur qui lui a causé du tort autrefois. Décidée à se venger, elle lui prédit sa mort avant le vendredi 13. L´homme est très vite victime d´une... Voir plus

Au Quolibet, un cabaret miteux de Lille, Miranda fait un numéro humoristique de voyance. Un soir, elle reconnaît dans le public un important promoteur qui lui a causé du tort autrefois. Décidée à se venger, elle lui prédit sa mort avant le vendredi 13. L´homme est très vite victime d´une tentative de meurtre. Poursuivi, il se réfugie auprès de Miranda pour qu´elle lui prédise le danger à tout instant. Elle se retrouve à le protéger, à risquer sa vie pour ce type qu´elle hait et dont elle souhaite la ruine.
« Pour VENDREDI 13, nous avons tenté la gageure de rassembler treize écrivains de renom et leur demander de nous broder 13 romans musclés autour de cette date fétiche. 13 récits d´action, contemporains, où le héros, l´héroïne, met sa vie en jeu pour : un paquet de fric, l´amour, sa liberté, la gloire, la révolution, une utopie... à chaque auteur de choisir. Notre premier succès a été de réussir à recruter une très belle bande de mercenaires : Brigitte Aubert, Pierre Bordage, Patrick Chamoiseau, Mercedes Deambrosis, Pierre Hanot, Jean-Marie Laclavetine, Alain Mabanckou, Olivier Maulin, Pierre Pelot, Pia Petersen, Scott Philipps, jean-Bernard Pouy et Michel Quint. Nos plus secrets espoirs sont comblés : nous avons lu un panaché explosif de récits mordants, vitriolés ou haletants - à tous les coups savoureux. Unis par la seule date qui donne son nom à la collection, nos treize auteurs offrent un chatoiement de sujets, d´écriture, bref, d´inspiration. Par exemple, apprenez avec Michel Quint qu´on aurait tort de se moquer des voyantes. Elles sont capables de tout, y compris de s´acharner sur le destin pour qu´il leur donne raison. » (Patrick Raynal, directeur de la collection « Vendredi 13 ».) Un avant-goût : Écoutez la lecture d´un extrait de Close-up, interprété par Robin Renucci, acteur, réalisateur et directeur des Tréteaux de France.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Michel Quint répond à nos questions ! (28/11/2011)

1) Qui êtes-vous ? ! Un homme du Nord 2) Quel est le thème central de ce livre ? Les illusions de la vie. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «T'es une tragédie ambulante» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? ? «Singin' the blues» par Bix Beiderbecke 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Les émotions des personnages.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Avis(4)

  • Livre de la collection « Vendredi 13 » ou 13 auteurs racontent une histoire tournant autour de cette date.

    Nous voici à Lille, brume, nuit humide, Rue de Gand, où « personne n’ose pousser jusqu’au bout, là où la porte de Gand relève ses jupes, comme une vieille fardée rouge brique, impudique...
    Voir plus

    Livre de la collection « Vendredi 13 » ou 13 auteurs racontent une histoire tournant autour de cette date.

    Nous voici à Lille, brume, nuit humide, Rue de Gand, où « personne n’ose pousser jusqu’au bout, là où la porte de Gand relève ses jupes, comme une vieille fardée rouge brique, impudique qui montre ses jambes arquées, ni, bien sûr, passer outre, jusqu’aux anciens fossés dont la brume nappe les eaux noires ». Une porte peinte en rouge qui s’ouvre sur un cabaret miteux « Le Quolibet » où Miranda exécute tous les soirs son numéro de cartes. Un close-up que l’on appelle ce tour joué au plus près des spectateurs, lorsqu’il y en a ! Or, ce soir il y a du beau linge ; elle leur tire les cartes, un homme la prend au sérieux : Bruno Carteret, gros bonnet qui ne fait pas dans la dentelle mais dans le B.T.P. Il lui propose de venir animer une de ses soirées mondaines où elle lui annoncera sa mort avant le vendredi 13 et, à partir de là, ça va faire « pschitt », enfin des étincelles quoi !!!

    Michel Quint plante le décor avec un Lille glauque, froid, humide, désert, (un vrai Lille de polar colle aux deux antagonistes), des seconds rôles bien typés, une opposition entre la bourgeoisie et la seconde zone. Les personnages sont épais, traînent leur batterie de casseroles derrière eux.

    Michel Quint nous offre un polar classique écrit dans un vrai style : le sien : à la fois gouailleur et sophistiqué selon les situations, noir et brillant. Il joue sur les mots, les situations, les paysages… Je me pourlèche en lisant ses descriptions. Comme les spectateurs du Quolibet, je n’ai pas vu les ficelles du close-up de Michel Quint tant j’étais prise dans ses filets.

    Lisez ce polar où je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et…. J’en redemande. C’est le second ouvrage de Michel Quint que je lis et l’enchantement est toujours présent.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un très bon moment, rythmé par un style peu ordinaire, plaisant.

    Un très bon moment, rythmé par un style peu ordinaire, plaisant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Il s'agit ici de complots et d'histoires assez différentes les une des autres, mais qui au final se regroupe à la fin (ouf !). On y retrouve un mélange de business et d'affaires privées.
    Ce qui m'a un peu choqué et destabilisé c'est le personnage de Miranda, qui même si elle déteste Bruno,...
    Voir plus

    Il s'agit ici de complots et d'histoires assez différentes les une des autres, mais qui au final se regroupe à la fin (ouf !). On y retrouve un mélange de business et d'affaires privées.
    Ce qui m'a un peu choqué et destabilisé c'est le personnage de Miranda, qui même si elle déteste Bruno, elle finit quand même par l'aider... Bon il faut dire que j'ai lu ce livre au mois de novembre et même si j'ai noté de bonnes choses dessus, maintenant j'ai un peu du mal à vous en faire l'éloge...

    Néanmoins, ce que j'ai apprécié c'est le fait que ça se passe à Lille, on y retrouve des lieux assez connus et c'est toujours agréable de pouvoir bien se représenter le décor, surtout quand on le connait bien !
    J'ai aussi aimé l'impression de participer activement à l'enquête en compagnie des deux personnages et le suspense est au rendez-vous !
    La couverture est assez simple et pourtant un peu angoissante avec cet oeil qui donne l'impression d'épier le lecteur !
    En ce qui concerne Michel Quint, auteur du Nord, il est connu pour sa belle écriture et ses nombreuses descriptions ! (et aussi pour son formidable petit livre "Effroyable Jardin" adapté au cinéma ^^)
    Enfin, j'ai lu la seconde moitié du livre en une fois, ce qui veut quand même dire que j'ai passé un bon moment !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Pour Close-up, ce qui m'a emballé tout de suite, c'est le style, la langue de Michel Quint. Je me suis régalé de ses phrases qui alternent le plus beau français, avec des expressions latines (c'est le dada, le TOC même, de Bruno) et les mots de patois lillois ou d'argot. Et ses phrases, très...
    Voir plus

    Pour Close-up, ce qui m'a emballé tout de suite, c'est le style, la langue de Michel Quint. Je me suis régalé de ses phrases qui alternent le plus beau français, avec des expressions latines (c'est le dada, le TOC même, de Bruno) et les mots de patois lillois ou d'argot. Et ses phrases, très ponctuées, triturées, déstructurées. Quel plaisir de lecture avant tout !
    suite sur www.lyvres.over-blog.com

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions