Clementia ; recherche sur la notion de clémence à Rome, du début du I siècle a.C. à la mort d'Auguste

Couverture du livre « Clementia ; recherche sur la notion de clémence à Rome, du début du I siècle a.C. à la mort d'Auguste » de Guillaume Flammerie De La Chapelle aux éditions Ausonius
  • Date de parution :
  • Editeur : Ausonius
  • EAN : 9782356130440
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Ce travail retrace l'évolution de la notion de "clementia" à Rome, de ses origines à la théorisation dont elle est l'objet dans le "De Clementia" de Sénèque. Une étude de vocabulaire illustre d'abord les idées variées, de la douceur au pardon que peut recouvrir le mot "clementia", tout en... Voir plus

Ce travail retrace l'évolution de la notion de "clementia" à Rome, de ses origines à la théorisation dont elle est l'objet dans le "De Clementia" de Sénèque. Une étude de vocabulaire illustre d'abord les idées variées, de la douceur au pardon que peut recouvrir le mot "clementia", tout en précisant les traits caractéristiques qui le distinguent d'autres termes dont le sens est proche. Un examen des origines de la "clementia romana" montre qu'elle est tenue depuis toujours pour une vertu ancestrale à Rome et qu'elle est propre à l'ensemble de la communauté civique : de ce point de vue, l'apport hellénique semble marginal. Relevant, à l'égard des hostes, d'une éthique qui exclut la pure générosité aussi bien que simple calcul, elle est généralement liée à la "deditio in fidem". Elle s'exerce difficilement dans un cadre interne à la cité à cause de la rigidité du cadre institutionnel. La troisième partie est consacrée à l'émergence de la "clementia" comme vertu impériale, favorisée par des facteurs philosophiques et sociaux. César, aprés avoir présenté sa clémence comme une qualité démocratique, s'oriente de plus en plus vers un usage monarchique de celle-ci. Auguste revient au contraire à une clémence qui se veut républicaine et respectueuse des lois, même si les oeuvres littéraires de son temps témoignent que sa "clementia" est perçue de plusieurs façons différentes. Tibère s'inscrit dans la continuité d'Auguste, mais Caligula et Claude suivent des orientations divergentes. Sénèque, dans le "De Clementia", s'efforce de fonder la "clementia" sur des bases nouvelles, mais son élève est incapable de suivre ses leçons -- Issue d'une thèse de doctorat (2006), l'étude insiste sur les métamorphoses que subit la notion de clémence entre César et Auguste en réfléchissant à sa perception dans l'Empire. Après une définition de ce que les Romains entendent par clementia, sont mis en évidence l'importance accordée à la clémence et l'articulation de deux tendances : une clementia individuelle et une clementia collective.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com