Citoyens clandestins

Couverture du livre « Citoyens clandestins » de Doa aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070466306
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

«"À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles." Le colonel Montana leva le nez pour observer le ciel qui s'assombrissait. "Croyez-moi, lorsque nous avons évoqué les retombées éventuelles de l'utilisation de la petite saloperie qui se balade dans la nature... Il ne s'agit pas... Voir plus

«"À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles." Le colonel Montana leva le nez pour observer le ciel qui s'assombrissait. "Croyez-moi, lorsque nous avons évoqué les retombées éventuelles de l'utilisation de la petite saloperie qui se balade dans la nature... Il ne s'agit pas seulement de sauver quelques vies humaines, Charles, mais de préserver notre crédibilité, notre influence internationale ainsi que des pans entiers de nos complexes militaro-industriel et pétrochimique. Nous ne pouvons pas nous permettre que des informations sur l'existence et la circulation de ces armes s'ébruitent. Et encore moins que celles-ci soient utilisées dans le cadre d'une action terroriste. Surtout avec ce qui vient de se passer à New York et à moins d'un an des présidentielles...»

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Lecture envoûtante et troublante. Ce roman est bien écrit, bien documenté,bien ficelé. On se demande quelles sont les sources de l'auteur...Bravo!

    Lecture envoûtante et troublante. Ce roman est bien écrit, bien documenté,bien ficelé. On se demande quelles sont les sources de l'auteur...Bravo!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lors de ma première rencontre avec DOA aux Quais du Polar 2016, suite à ma lecture de « Pukhtu Primo », celui-ci m’avait conseillé de lire « Citoyens clandestins » et « Le serpent aux mille coupures » si je voulais connaitre les origines qui menaient à Pukhtu. Alors quand j’ai découvert la...
    Voir plus

    Lors de ma première rencontre avec DOA aux Quais du Polar 2016, suite à ma lecture de « Pukhtu Primo », celui-ci m’avait conseillé de lire « Citoyens clandestins » et « Le serpent aux mille coupures » si je voulais connaitre les origines qui menaient à Pukhtu. Alors quand j’ai découvert la sorties de ces deux opus en un seul volume, je n’ai pas hésité…enfin un peu quand même ! En effet, depuis ce premier contact littéraire avec l’auteur, j’ai compris que pour bien apprécié son style, il fallait prévoir de longues périodes de lecture. En gros, il fallait avoir des heures devant soi et donc du courage pour entrer dans son univers. J’ai donc pris mon temps pour trouver le moment opportun à cette grosse lecture.

    Et je ne le regrette pas. Dans ce premier volume, les ingrédients qui ont fait de Pukhtu un grand livre, étaient déjà présents. Tout d’abord et ça peut faire peur, ce roman est d’une grande densité, tant en nombre de pages que dans sa construction. Durant ces quelques 700 pages en continu, sans chapitres, on rencontre une pléiade de personnages représentants les différents milieux qui interviennent dans les circonstances dramatiques. Alternativement, on suit des journalistes, des policiers, des djihadistes, des espions et des mercenaires. Ils forment tous les pièces de l’échiquier sur fond de menace terroriste. D’un paragraphe à un autre, chaque pion se déplace en fonction du mouvement des autres. Le lecteur se retrouve alors au centre de terrain de jeu comme un spectateur omniscient. Il peut ainsi appréhender au mieux les rouages de cette machination et se laisser embarquer.

    Cette forme de narration demande à l’auteur un grand travail de documentation. Le résultat est un roman foisonnant d’informations que DOA sublime par son sens du rythme. Il sait ralentir quand il faut approfondir et accélérer quand les évènements le demandent. Le nombre important d’acteurs et de services en action m’a un peu déstabilisé dans le premier tiers de l’histoire. Mais une fois cette contrainte digérée, je suis entré en complète immersion dans ce monde terroriste créé par DOA. Par sa taille et son contenu, c’est un livre qui se mérite et le jeu en vaut la chandelle !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Du pur DOA ! un polar qui vous colle aux pages car il est dense et terriblement condensé ! Il ne faut pas le délaisser car l'intrigue est de plus en plus tenace...Beaucoup d'information sur l'espionnage et le contre espionnage...Il faut suivre les personnages qui peuvent sous différents pseudo...
    Voir plus

    Du pur DOA ! un polar qui vous colle aux pages car il est dense et terriblement condensé ! Il ne faut pas le délaisser car l'intrigue est de plus en plus tenace...Beaucoup d'information sur l'espionnage et le contre espionnage...Il faut suivre les personnages qui peuvent sous différents pseudo ...il y a de quoi se perdre...a LIRE ABSOLUMENT !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce livre nous plonge dans l'univers du terrorisme et des services secrets français. Beaucoup de personnages qui peuplent ce livre apportent une touche très particulière à cet environnement. La tension augmente au fur et à mesure du récit et on obtient un roman époustouflant. L'histoire d'un...
    Voir plus

    Ce livre nous plonge dans l'univers du terrorisme et des services secrets français. Beaucoup de personnages qui peuplent ce livre apportent une touche très particulière à cet environnement. La tension augmente au fur et à mesure du récit et on obtient un roman époustouflant. L'histoire d'un attentat contre la France à partir d'un agent chimique fabriqué par eux, les moyens employés par les différents services secrets, l'ambiance au sein des groupes islamistes, tous ces éléments donnent un côté véridique au récit. C'est un grand thriller plein de suspense, d'action et de rebondissements. Ecrit avec beaucoup de talent...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.