Cinquième chronique du règne de Nicolas Ier

Couverture du livre « Cinquième chronique du règne de Nicolas Ier » de Patrick Rambaud aux éditions Grasset Et Fasquelle
Résumé:

L'année qui court du merveilleux texte de Grenoble jusqu'à la chute fracassante de l'Archiduc de Washington marque-t-elle un règne nouveau ?
La précédente chronique nous laissait sur le feu d'artifice de l'affaire Woerth-Bettencourt. Que de passions ! Que d'influence ! Mais l'ancien perce sous... Voir plus

L'année qui court du merveilleux texte de Grenoble jusqu'à la chute fracassante de l'Archiduc de Washington marque-t-elle un règne nouveau ?
La précédente chronique nous laissait sur le feu d'artifice de l'affaire Woerth-Bettencourt. Que de passions ! Que d'influence ! Mais l'ancien perce sous le nouveau, et les mallettes de billets circulent toujours, sans étouffer la crise économique.
Face aux menaces, le Prince de l'Elysée est serein. Il fait la leçon au marquis de Matignon, un cours de macro-économie à la pauvre Angela, et emprunte quelques drônes à son ami Obama. Moraliste ici, conseiller occulte là, tai-seux et sincère, le Monarque nouveau genre décide même de libérer la Libye. Bref, préparer l'avenir partout sauf ici, car le chômage guette, et les juges travaillent : l'enfant de 2012 fera-t-il oublier les jacqueries ?
Les années passent, Patrick Rambaud reste, ainsi que son monarque préféré. La légende officielle, les tableaux dorés, les communications princières ne sont pas pour lui. Il pour-suit sa cruelle et désopilante chronique, dressant ainsi le véritable tableau du règne... Et de sa fin.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Patrick Rambaud répond à nos questions ! (26/01/2012)

1) Qui êtes-vous ? ! C'était la question favorite de Pierre Dac : «Qui êtes-vous ? D'où venez-vous ? Où allez-vous ? «Ce philosophe majeur répondait : «Je suis moi, je viens de chez moi et j'y retourne». 2) Quel est le thème central de ce livre ? Celui expliqué par le titre : la chronique, sous forme de satire, du règne fâcheux de Nicolas 1er, du début à la fin. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Dégagez, Sire !» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Une oraison funèbre, du genre Requiem de Mozart. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Ma profonde allergie à Sa Majesté. D'après ceux que je rencontre, c'est bon. Ils n'en peuvent plus.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • Voici les cinquièmes chroniques du règne de Nicolas 1er et donc l'avant-dernier de la fabuleuse série humoristique crée par Patrick Rambaud. Dans celui-ci, on sent, dès le début, un petit essoufflement et peut-être une lassitude de l'auteur, car les péripéties du monarque provoquent beaucoup...
    Voir plus

    Voici les cinquièmes chroniques du règne de Nicolas 1er et donc l'avant-dernier de la fabuleuse série humoristique crée par Patrick Rambaud. Dans celui-ci, on sent, dès le début, un petit essoufflement et peut-être une lassitude de l'auteur, car les péripéties du monarque provoquent beaucoup moins d'éclats de rire que les tomes précédents.
    L'histoire se situe entre l'année 2010 et 2011, on assiste donc à la réforme des retraites passée en force nonobstant les manifestations, au printemps arabe et à la guerre en Libye, à la grossesse de la femme de sa majesté et à l'affaire du Sofitel à New-York.
    Mais finalement, ce qui transparait à travers ces chroniques, c'est surtout à quel point la politique française est en crise depuis au moins trente ans, et on assiste donc aujourd'hui à des hommes politiques qui se battent non pour des idées mais pour leur place. D'ailleurs, il n'y a plus d'idées en politique parce qu'elles ont été remplacées par les effets de communication; de cette façon on fausse les chiffres du chômage ou de la délinquance à des fin électorales ou on pointe le doigt sur des faux problèmes pour éviter d'affronter les vrais problèmes.
    Tout ça pour dire qu'on n'est pas sortis de la mouise !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lu en quelques heures, je dirais plus : dévoré en quelques heures. Ca se déguste comme un pâtisserie, c'est magnifiquement écrit, souvent très drôle (certaines expressions sont magnifiques) et l'atmosphère de fin de règne est assez jubilatoire. Y'aura t'il un sixième et dernier tome pour règler...
    Voir plus

    Lu en quelques heures, je dirais plus : dévoré en quelques heures. Ca se déguste comme un pâtisserie, c'est magnifiquement écrit, souvent très drôle (certaines expressions sont magnifiques) et l'atmosphère de fin de règne est assez jubilatoire. Y'aura t'il un sixième et dernier tome pour règler son compte au monarque et boucler la boucle ? je l'espère...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le seul regret de la défaite possible de Sarkozy serait la fin des chroniques rambaldiennes ...Votez Nicolas Ier !!!

    Le seul regret de la défaite possible de Sarkozy serait la fin des chroniques rambaldiennes ...Votez Nicolas Ier !!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Présent dans les listes

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com