• Douglas Kennedy m'a encore eu ! Et pourtant, son sujet est on ne peut plus banal, bateau et éculé mais son roman fonctionne complètement, et même dés les premières pages. Laura, la quarantaine, pas très heureuse en mariage, croise Richard lors d'un séminaire à Boston. Lui aussi a un couple qui bat très sérieusement de l'aile. Ils se parlent, ils se plaisent et en quelques jours, ils tombent amoureux comme des adolescents, au point d'envisager de tout plaquer pour vivre ensemble. Mais 5 jours, c'est court pour faire un si grand pas. Le point fort de ce roman est l'identification immédiate et l'empathie qu'on ressent pour le personnage de Laura. C'est son parcours à elle que l'on suit, plus que celui de Richard, ce sont ses chagrins qu'on essuie, ses espoirs qu'on ressent. Sans vouloir en dire trop sur le dénouement de cette histoire de coup de foudre, la sagesse et la lâcheté ne sont pas forcément chez ceux que l'on croit ! J'ai cru un moment que le livre allait se terminer sur un note plombante et frustrante mais en fait non, au contraire, il y a dans les derniers chapitres un vent de fraicheur et d'optimisme tout en nuance qui fait du bien. C'est un très beau roman d'amour à la fois très romantique et très moderne.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus