Cinéma parlé

Couverture du livre « Cinéma parlé » de Jacques Sicard aux éditions Publie.net
Résumé:

Ce qu´on sait de Jacques Sicard : né en 1949, vit dans une ville du sud, à vue de Méditerranée, et voit en moyenne, depuis des années, un film par jour.
C´est l´avantage de l´Internet : je ne sais rien de Jacques Sicard, sinon des messages toujours aimables, mais, depuis bientôt 3 ans, que nous... Voir plus

Ce qu´on sait de Jacques Sicard : né en 1949, vit dans une ville du sud, à vue de Méditerranée, et voit en moyenne, depuis des années, un film par jour.
C´est l´avantage de l´Internet : je ne sais rien de Jacques Sicard, sinon des messages toujours aimables, mais, depuis bientôt 3 ans, que nous sommes quelques-uns à recevoir une brève notice, qui n´est pas une critique de film, qui n´est pas l´actualité du film, qui - de plus - s´écrit en toute liberté apparente par rapport au film unique qu´elle concerne.
Le défi : aimer assez le cinéma pour trouver, chez des grands comme Ozu, Fassbinder, Bresson et d´autres, mais aussi chez d´autres bien moins connus (il y a même Aurélie Georges, dont le premier film, L´homme qui marche, est sorti l´an passé), le point unique qui en fait un défi à la langue. Une cinétique, une récurrence dans le traitement du personnage.
C´est travailler aussi sur cette poésie qui vous en reste, et déplace, après coup, votre perception du présent. Et les films, quand ils bâtissent à ce point une vie, deviennent comme la mémoire, ou une allégorie de la vôtre.
Ainsi, après avoir suivi les réalisateurs, et mis John Ford en haut de la pyramide, on trouvera une suite insomniaque et un long parcours fasciné des films en noir et blanc (suite monochrome).
Mais si c´était, plutôt qu´une critique vers le film, alors une sorte d´atlas amoureux désignant à la langue ce qu´elle doit conquérir, ou s´agrandir ?
285 pages, pour 120 films - il n´y a pas d´exhaustivité : et même des absents remarquables. Comment pourrait-il en être autrement ? C´est donc bien d´une cartographie qu´il s´agit, d´un voyage qu´on propose, où il sera question de rêves, de narration, d´ellipse, de couleurs, et aussi de politique, et d´esthétique.
Jacques Sicard continue ses envois. On en trouvera aussi dans Le Nouveau Recueil, ou sur remue.net, ou cela s´appelle ciné-poèmes . C´est donc ici oeuvre ouverte : cette mise à jour double quasiment le volume de la première version. À mesure que les envois suivront, vous serez informés directement de la mise à jour. Cette notion d´oeuvre ouverte est un des atouts principaux de notre diffusion numérique...

FB

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions