Ciel à perdre

Couverture du livre « Ciel à perdre » de Aksinia Mihaylova aux éditions Gallimard
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • S'il est une 5ième saison, c'est bien celle de l'amour. L'amour est toutes les saisons. Ce moment entre jour et nuit, à la brune de la vie.

    Le recueil de la poétesse bulgare Aksinia Mihaylova écrit directement en langue française est un chef d'oeuvre d'impressions poétiques sur l'amour et ses...
    Voir plus

    S'il est une 5ième saison, c'est bien celle de l'amour. L'amour est toutes les saisons. Ce moment entre jour et nuit, à la brune de la vie.

    Le recueil de la poétesse bulgare Aksinia Mihaylova écrit directement en langue française est un chef d'oeuvre d'impressions poétiques sur l'amour et ses déconvenues.
    Un amour changeant selon les latitudes du corps et des pensées, amour fauve passionné ou amour anémié par le besoin de liberté et de solitude.

    Les poèmes forment une missive ardente à l'homme aimé. L'usage de "Tu" et "Toi" au miroir inversé de "Je" et "Moi" impregne les mots d'une intense substance sensuelle et onirique.
    Pour évoquer le visage aimé, la poésie se love dans les gestes quotidiens, le paysage et la nature, la pluie, les voyages, les bruits de la ville.
    le corps exécute alors que les pensées s'envolent ;

    "Moi, je remue la marmelade de prunes sur le poêle
    avec la longue cuillère en bois de ma grand-mère,
    je regarde le jardin, toujours le même à la fin de septembre,
    je regarde la vie, toujours plus grande que nous
    et je comprends qu'elle n'a pas de synonyme".
    Le ton est résolument moderne teinté d'un brin d'insolence et d'insoumission à part égale dans les distances parallèles de l'homme et de la femme ;
    "Non, je n'ai jamais vu un arbre triste
    mais je ne veux plus refléter le monde
    comme un miroir ébréché,
    découper les solitudes des après-midi de dimanche
    en suivant la lumière qui saute de jardin en jardin,
    racommoder les bouts de mer inaccessibles
    que tu m'envoies et je suis hors saison."

    Lire ce texte d'une grande beauté sensorielle est comme s'éblouir des couleurs d'un arc-en-ciel les jours de pluie d'une fin d'été.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !