Chroniques de la zone libre ; des zad au maquis, fragments de l'imaginaire autonome

Couverture du livre « Chroniques de la zone libre ; des zad au maquis, fragments de l'imaginaire autonome » de Cosma Sale aux éditions Le Passager Clandestin
Résumé:

Il y a eu l'enfance. L'enfance et les bois. Dans la forêt, Cosma Salé a respiré les parfums de la fugue.
C'était l'école après l'école, l'école des prés et des rivières, la construction de cabanes à plusieurs, le tracé, parmi les fourrés de ronce, de projets de fuite, de séditions et de... Voir plus

Il y a eu l'enfance. L'enfance et les bois. Dans la forêt, Cosma Salé a respiré les parfums de la fugue.
C'était l'école après l'école, l'école des prés et des rivières, la construction de cabanes à plusieurs, le tracé, parmi les fourrés de ronce, de projets de fuite, de séditions et de complots insouciants. C'était l'esquisse d'un commun primitif et essentiel, l'invention d'espaces peuplés de lois, de pactes et d'amitiés propres.
Il y a eu, en 2006, le mouvement anti-CPE, où s'est esquissé l'esprit d'une génération : les frissons des premiers affrontements, l'engouement des forces collectives à l'orée du siècle. Cosma Salé a embarqué en direction de terres incertaines, dans les derniers soubresauts du mouvement. Il a aussi vécu l'essoufflement des fêtes sauvages, les contre-sommets, les traversées en auto-stop.
Il y a eu, depuis, la création de zones et de temps de conflictualité. Comme à d'autres moments de l'histoire, il s'agissait, désormais, d'arracher au pouvoir du chiffre et de la rationalité instrumentale, des terres, des places et des rues, le temps d'une heure, d'une nuit, d'une année. Cosma Salé s'y est donné tout entier à l'urgence de vivre et de faire revivre, coûte que coûte, les premières communes de l'enfance. Avec d'autres, il a appris à les habiter, y a tissé des complicités, semé des affects définitifs. Ces zones franches, ce sont les quartiers des villes européennes où la police ne va plus, les parcelles de bocages et de forêts coupées des métropoles, les maisons amies où l'on reprend son souffle au sortir de la lutte.
De ces histoires vécues dans ce qu'il nomme la zone libre, Cosma Salé a fait collection. Ce sont des histoires sensibles qui parlent d'imaginaires et de territoires dans lesquels réinventer des usages, des temps de résistance contre l'aménagement du territoire, des récits de voyages entre deux zones franches. On y apprend à respirer et à sentir, à flairer et à bâtir contre l'ennui. Ces récits sont le fruit d'un regard intime et poétique porté sur des espaces qui résistent à l'esprit du nouveau siècle. De la zad de Notre-Dame-des-Landes à la cuisine d'une maison occupée, d'une cabane dans les bois aux repli des métropoles, on comprend la fièvre et l'enthousiasme, la fureur et l'exil. Et on voit s'épanouir une autre vision de la vie en commun.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions